Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

L’Europe de la première croissance


Bibliographie histoireBibliographie économie

 

S’il est des siècles obscurs dans l’histoire européenne, ce sont bien les IXe et Xe siècles. Obscurs certes parce que les sources sont maigres, mais obscurs surtout parce que les historiens les ont réputés tels : négligeant le siècle et demi qui sépare le glorieux règne de Charlemagne du surgissement de la dynastie capétienne, ils n’ont pas tous su voir combien cette période a été importante. Qu’on l’envisage à travers l’évolution du statut des personnes, des techniques ou encore de la monnaie et des échanges, il est en effet évident, à qui sait vraiment lire les textes et faire siennes les découvertes de l’archéologie, que c’est au Xe siècle – et non après – qu’il faut situer la première croissance de l’Occident. Dans l’Allemagne occidentale comme dans la France et l’Italie d’aujourd’hui (pays sur lesquels s’étendait jadis à peu près l’Empire carolingien), les phénomènes sont concomitants : mieux exploitée par davantage d’hommes socialement insérés dans une famille de type nouveau, la terre donne de meilleurs rendements, ce qui enclenche le cercle vertueux d’une première croissance.

A cette aune, les successions dynastiques, les révolutions de palais et les guerres sont des épiphénomènes sur lesquels on aurait tort de s’attarder trop longuement. Multipliant les enquêtes et études de cas précis sur des questions qui passaient pour insolubles en déployant une érudition époustouflante – et toujours passionnante -, Pierre Toubert donne ici un livre pionnier qui sera, n’en doutons pas, le point de départ d’un profond renouvellement historiographique.

Pierre TOUBERT, L’Europe de la première croissance – De Charlemagne à l’an mil, Fayard , 2004 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier documentaire Géo-Histoire globale, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.
Index Économie, Monde en Question.
Veille informationnelle Géoéconomie, Monde en Question.

Publicités

Brigitte Bardot, une vie, des scandales (2008)


 

Réalisateur : Serge Khalfon
Durée : 1h35
Année : 2008
Pays : France
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Zone Telechargement (film rare) DVD FR

Lire aussi :
Bibliographie Brigitte Bardot, Babelio.
Milo MANARA, Et Milo créa Bardot (1 album), Millon, 2016[Texte en ligne].
RODOLPHE, KOLONELCHABERT, Et dieu créa… Bardot (1 album), Jungle, 2016 [Texte en ligne].
Brigitte BARDOT, 50 plus belles chansons [mp3 en ligne].
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Dictionnaire d’histoire et philosophie des sciences


Bibliographie philosophieBibliographie sciences

 

De « agronomie » à « physique quantique », de « Avicenne » à « Wittgenstein », de « bioéthique » à « hasard » et « loi de la nature », en passant par « neurone », « Newton », « Prigogine », « symétrie »… Bien au-delà de l’inventaire des progrès marquants de l’histoire des sciences, ce dictionnaire, couronné par l’Institut de France, a pour ambition d’introduire ses lecteurs aux réalités de la pensée scientifique. Réflexion philosophique et enquête historique y sont mêlées, mettant au jour les présupposés, ressorts et perspectives philosophiques des théories et des inventions scientifiques.

Inédit en poche, ce dictionnaire, qui ne connaît aucun équivalent, s’adresse aux chercheurs, étudiants, ingénieurs ou pédagogues, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent aux sciences de la nature et ne se satisfont pas du positivisme dominant.

Fruit de la collaboration de près de deux cents chercheurs et universitaires français et étrangers, scientifiques, philosophes, historiens et sociologues, ce dictionnaire est publié sous la direction de Dominique Lecourt, professeur de philosophie à l’Université Denis Diderot-Paris VII où il dirige le Centre Georges Canguilhem.

Dominique LECOURT (sous la direction de), Dictionnaire d’histoire et philosophie des sciences, PUF, 2006 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Philosophie, Monde en Question.
Dossier documentaire Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle Sciences, Monde en Question.

Nouvelles révélations sur les massacres de Sabra et Chatila


 

Dans un livre sur la diplomatie américaine au Proche-Orient, le chercheur Seth Anziska revient sur les massacres de Sabra et Chatila (1982). Il apporte des éléments nouveaux sur l’implication du gouvernement israélien. Analyse de l’ouvrage et entretien avec l’auteur par Sylvain Cypel.

Lire l’intégralité de l’article : Orient XXI.

Lire aussi :
Sabra et Chatila, Palestine en Question.
Dossier documentaire Palestine/Israël, Monde en Question.
Dossier documentaire Palestine/Israël – Mur de l’Aparteid, Monde en Question.
Dossier documentaire Palestine/Israël – Un seul État, Monde en Question.
Dossier documentaire Résistance à la colonisation de la Palestine, Monde en Question.

Google, Apple, Facebook – Les nouveaux maîtres du monde (2018)


 

Titre : Google, Apple, Facebook – Les nouveaux maîtres du monde
Réalisateur : Yannick Adam de Villiers
Durée : 1h52
Année : 2018
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Ce film documentaire raconte l’épopée de ces hommes souvent en marge de leurs contemporains mais qui ont réussi à changer le monde à grands coups de projets dignes de la science-fiction et qui, aujourd’hui, sont devenus plus forts que les Etats… Jusqu’où va le pouvoir des géants du numérique ?
Ils s’appellent Bill Gates, Mark Zuckerberg, Sergey Brin ou encore Larry Page. Ces Américains, dont certains n’ont pas encore 40 ans, comptent parmi les hommes les plus riches et les plus puissants de la planète. Leur point commun ? Ils ont créé le monde d’aujourd’hui grâce à une révolution technologique sans précédent : internet et les réseaux sociaux ; et ils possèdent un pouvoir d’un genre nouveau : celui de contrôler les communications de toute la planète et de stocker les informations privées de tout un chacun. Un pouvoir très convoité, qui a pu les entraîner parfois dans des liaisons dangereuses avec les services secrets ou les gouvernements, notamment américains.
Fiche : France TV
Partage proposé par : 9docu DVD FR
Avis de Ciné Monde : Fait le récit mythologique de la réussite Steve Wozniak et Steve Jobs, les inventeurs de l’ordinateur personnel avec une interface graphique dont Bill Gates volera le concept pour créer Windows [08’02] ; de Larry Page et Sergueï Brin, les créateurs du moteur de recherche Google [29’10] ; de Divya Narendra, Cameron Winklevoss et Tyler Winklevoss, les inventeurs du réseau social dont Mark Zuckerberg volera le concept pour créer Facebook [42’34].

La promotion de Barack Obama par Google en 2007 affiche publiquement l’ère du contrôle politique des données personnelles au niveau mondial par les services de renseignement américains [57’26].


Obama sponsorisé par Google [58’38]

Ce que révélera en 2013 Edward Snowden, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA) [1h08].
Le pire est à venir avec des projets comme ceux de SpaceX pour contrôler l’espace ou de Mark Zuckerberg pour contrôler l’intelligence artificielle [1h27].
L’interview de Jean Marc Gourguignon, un hacktiviste parmi d’autres, n’apporte absolument rien et celle de Pierre Juillet est totalement inutile [1h37].

Dans son célèbre roman 1984, George Orwell avait décrit l’État totalitaire qui s’est mis en place depuis le 11 septembre 2001, mais il n’avait aucunement imaginé que nous alimenterions nous-mêmes le système à l’insu de notre plein gré en tant que consommateurs des nouvelles technologies de communication.

Lire aussi :
George ORWELL, 1984, [Texte en ligne].
Les GAFAM contre l’internet, Monde en Question, 02/06/2017.
La censure programmée par Google – Facebook – Twitter, Monde en Question, 25/08/2017.
1fichier s’aligne sur les GAFAM… contre l’internet, Monde en Question, 31/10/2018.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La France des Belhoumi


Bibliographie biographie

 

À travers les témoignages de la famille Belhoumi, Stéphane Beaud reconstitue l’histoire sur 40 ans d’une famille algérienne de France, l’histoire d’une intégration tranquille. Une enquête fouillée, originale, qui permet de s’immerger dans la vie des membres de cette fratrie avec ses entraides et ses tensions, et qui pose autrement la question de l’intégration.

Cette biographie à plusieurs voix, dont l’originalité tient à son caractère collectif et à la réflexivité singulière de chaque récit, montre différents processus d’intégration en train de se faire. Elle pointe aussi les difficultés rencontrées par les enfants Belhoumi pour conquérir une place dans le « club France », en particulier depuis les attentats terroristes de janvier 2015 qui ont singulièrement compliqué la donne pour les descendants d’immigrés algériens.

Stéphane BEAUD, La France des Belhoumi – Portraits de famille (1977-2017), La Découverte, 2018 [Texte en ligne].

Norman Finkelstein dénonce l’imposture de l’antisémitisme


L’hystérie actuelle qui engloutit le parti travailliste britannique se base sur deux prémisses interdépendantes, quoique discrètes : l’antisémitisme dans la société britannique en général et au sein du parti travailliste en particulier a atteint des proportions critiques. Si aucune de ces prémisses ne peut être admise, alors cette hystérie est une pure fabrication. En réalité, aucun élément de preuve n’a été fourni pour étayer l’une ou l’autre ; au contraire, toutes les preuves vont dans la direction opposée. La conclusion rationnelle est que tout ce brouhaha n’est qu’une mystification calculée – oserons-nous dire un complot ? – visant à chasser de la vie publique britannique Jeremy Corbyn et la politique de gauche attachée à des principes qu’il représente. Mais même si les allégations à son encontre étaient vraies, la solution ne serait pas de limiter la liberté de penser au sein du parti travailliste. À son apogée, la tradition de la gauche libérale a attaché une valeur unique et primordiale à la Vérité ; mais la vérité ne peut pas être connue si les dissidents, si odieux qu’ils soient, sont réduits au silence. Du fait de l’histoire lourde de l’antisémitisme, d’une part, et de sa manipulation éhontée par les élites juives, d’autre part, une appréciation objective et sans parti pris peut sembler irréalisable. Mais il faut tout de même essayer. Sinon, la perspective d’une victoire historique de la gauche pourrait être sabotée, car jusqu’à présent, les partisans de Corbyn, que ce soit par crainte, calcul ou souci du politiquement correct, n’osent pas désigner le mal qui se trame par son nom.

[…]

Même si l’étude du RPJ pouvait résister à un examen sérieux, elle ne prouverait toujours pas que l’antisémitisme menace les Juifs britanniques. Face au spectacle nauséabond et incessant du nombrilisme solipsiste et narcissique et de l’auto-apitoiement, un examen objectif de la situation s’impose. Si les stéréotypes populaires étaient représentés sur un spectre allant de l’inoffensif au malveillant, la plupart des stéréotypes antisémites seraient proches de l’inoffensif, alors que les stéréotypes touchant les minorités véritablement opprimées se retrouveraient à l’extrémité opposée. Oui, les Juifs doivent subir la réputation d’être radins, arrivistes et claniques –mais les musulmans sont catalogués comme des terroristes et des misogynes, les Noirs sont méprisés comme des fainéants chroniques et génétiquement stupides, et les Roms sont honnis comme de vils mendiants et voleurs. Les Juifs ne subissent pas non plus les maux subis par la véritable oppression. Combien de Juifs, en tant que Juifs, se sont vu refuser un emploi ou un appartement ? Combien de Juifs ont été abattus par la police ou jetés en prison ? Alors qu’être noir ou musulman ferme les portes, être Juif les ouvre.

Lire l’intégralité de l’article : Réseau International.

Lire aussi :
Norman FINKELSTEIN, L’industrie de l’Holocauste, La Fabrique, 2001 [Texte en ligne].
Norman FINKELSTEIN, Tuer l’espoir, Aden, 2003 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Propagande, Monde en Question.
Dossier documentaire Sionisme, Monde en Question.

1fichier s’aligne sur les GAFAM… contre l’internet


 

Le 23/07/2018, je vous avais informés qu’il n’était plus possible pour certains de télécharger en mode free les fichiers hébergés par 1fichier.

Depuis le 15/10/2018, je ne peux plus accéder à mon compte 1fichier :

Impossible de communiquer en mode sécurisé avec le pair : aucun algorithme de chiffrement en commun.

Un anonyme du staff, toujours aussi peu compréhensif, m’a suggéré de me connecter à partir d’un autre équipement informatique et d’une autre connexion à internet. Extrait des mails :

S.L. : Si j’ai bien compris, vous allez m’offrir un ordinateur, un navigateur et un fournisseur d’accès exclusivement compatibles avec 1fichier.

1fichier : Votre réponse ne fera que conforter les actions de certains pour nous causer préjudice et asseoir leur position.
Bien entendu, il ne faudra pas se plaindre lorsqu’il n’existera plus de petits hébergeurs indépendants…

S.L. : Les messages de Firefox et Safari disent la même chose : il est impossible d’établir une connexion sécurisée avec 1ficher. J’en déduis que votre obsession sécuritaire, après avoir bloqué le téléchargement gratuit, exclut maintenant les abonnés !
Votre discours victimaire ne résout rien…

Leur proposition de résolution du problème était d’autant moins crédible que 1fichier avait coupé l’accès à mon compte pendant les vacances parce que je m’étais connecté avec un autre ordinateur et un autre fournisseur d’accès – ceux de l’hôtel où je logeais.
Or, précisément le 15/10/2018, j’ai changé d’IP comme je le fais de temps en temps pour éviter d’être pisté. La réaction de Google fut immédiate : ils ont bloqué l’accès à mon compte Gmail. 1fichier, la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, a fait de même ! Car les GAFAM veulent tout savoir de nous et nous suivre jusque dans les chiottes.

Je vous communique les 780 liens postés qui deviendront obsolètes après 1 mois d’inactivité. Par la même occasion, j’ai mis à jour le corpus des 18 028 films ou documentaires de la cinémathèque Ciné Monde.

21/10/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Les GAFAM contre l’internet, Monde en Question
La censure programmée par Google – Facebook – Twitter, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La violence à l’écran


 

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle en France, le spectacle des supplices est public, libre d’accès, gratuitement offert aux foules qui viennent se repaître de corps dépecés, amputés, brûlés ou exposés en putréfaction. Citant Foucault (Surveiller et punir) Bruno Girard note que le supplice doit être éclatant, il doit être constaté par tous, un peu comme son triomphe. La violence apparaît alors comme légitime. Mais avec l’avènement de la société bourgeoise, tout change. Brusquement, les supplices disparaissent de l’espace public. «L’administration des peines se poursuit “dans l’ombre” et devient la part “la plus cachée du processus pénal”. C’est que l’édifiant spectacle des souffrances a été remplacé par la “certitude d’être puni”».

[…]

Le public, progressivement, n’a plus le droit d’assister aux exécutions capitales. En parallèle, il est banni des morgues qui étaient autrefois ouvertes, visitées pour des hordes de touristes et de curieux. La décence a bon dos. Mieux vaut parler de censure. Pour Bruno Girard, la censure au cinéma dérive directement de cet interdit posé sur le spectacle de la chair martyrisée puis décomposée. Il en veut pour preuve le fait suivant : que la censure des images animées date exactement de 1909, quand la quadruple exécution de Béthune, qui avait été filmée en 1909, fut interdite de projection.

Lire l’intégralité de l’article : Les 400 culs.

Lire aussi :
Violence, censure et cinéma , CinémAction n°167, 2018.
Filmographie violences, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Revues, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Vie et légendes de Charles Aznavour


Bibliographie biographie

 

Il se voyait en haut de l’affiche… Après sept décennies de carrière, son étoile brille désormais sur Hollywood Boulevard. C’est peu dire qu’Aznavour est un artiste d’exception : il collectionne les records. De précocité comme de longévité : sur les planches dès neuf ans, il donne encore des récitals à 90 ans passés et pourrait bien réussir son pari d’être le premier centenaire à se produire sur les planches.

Rien n’augurait d’une telle destinée, au de but des années 1950, lorsqu’il n’était que l’homme à tout faire et le souffre-douleur d’Edith Piaf. Depuis lors, il a signé les musiques de plus de 400 chansons (La Bohême, La Mamma…), façonne les paroles de plus de 600 autres, certaines immortelles (Je m’voyais déjà, Tu t’laisses aller, Emmenez-moi…) et enchaîné les récitals sur les plus grandes scènes. Au cinéma, son talent d’acteur s’est exprimé dans une cinquantaine de films, notamment pour Truffaut, Cayatte et Duvivier. Enfin, il est l’artiste de music-hall français le plus célèbre au monde, depuis Piaf et Maurice Chevalier.

Mais qui se cache derrière ce showman hors norme ? Une personnalité complexe, qui a enduré les humiliations et le mépris, avant d’atteindre les sommets. Or, si ce vrai timide s’est beaucoup raconté, il a aussi brodé, résumé, enjolivé, se ménageant des zones d’ombre. Au terme d’une longue enquête, explorant toutes les époques de ses vies tumultueuses et l’ensemble de son œuvre, cette biographie non autorisée, fourmillant de révélations, s’efforce de faire la part de la vérité et des légendes.

Robert BELLERET, Vie et légendes de Charles Aznavour, Archipel, 2018 [Texte en ligne].

Lire aussi : Index Chansons, Monde en Question.