Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Bonnes vacances 2018 !



Monde en Question est en vacances 13 juillet – 19 août 2018
Publicités

The Story of Film 10-12


 

Réalisateur : Mark Cousins
Durée : 1h00 par épisode
Année : 2011
Pays : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Résumé : Un documentaire retraçant l’intégralité de l’histoire du cinéma.
10 – 1969-1979 – Les cinéastes radicaux des années 70
L’épisode dévoile les films qui ont voulu changer le monde lors de leurs sorties dans les années 70. On débute en Allemagne avec le cinéaste Wim Wenders, puis c’est au tour de l’Angleterre afin de discuter avec Ken Loach. On se transporte ensuite en Italie, en Australie pour y voir l’arrivée d’un nouveau cinéma national, et finalement au Japon où l’on produit les œuvres les plus vibrantes de l’époque. D’importantes questions sont posées lors d’un passage en Afrique et en Amérique du sud, puis l’épisode se conclut sur le film favori de John Lennon, l’extraordinairement psychédélique The Holy Mountain.
11 – Les années 70 – L’évolution du cinéma populaire
Cet épisode démontre comment Star Wars, Jaws et The Exorcist ont innové en permettant la création des premiers multiplexes. On voyage aussi en Inde, où la star la plus populaire de l’heure, Amitabh Bachchan, nous montre comment Bollywood a aussi su contribuer à l’innovation et l’originalité des années 70. De plus, on y voit l’impact de Bruce Lee sur le cinéma martial de Hong Kong où le très grand chorégraphe de combat, Yuen Woo-Ping, nous parle des films d’action et de ses méthodes de travail reprises plus tard pour le film The Matrix.
12 – Les années 80 – Le cinéma, arme de protestation
Avec Ronald Reagan à la Maison blanche et Margaret Thatcher sur Downing Street, les années 80 ont donné vie à une décennie protestataire. Le cinéaste indépendant américain John Sayles nous parle tout spécialement de cette période. À Beijing, le cinéma chinois fleurie avant la tragédie de la place Tian’anmen. En Union Soviétique, le passé redonne sens à la cinématographie nationale et en Pologne, l’incomparable réalisateur Krzysztof Kieslowski émerge avec ses premières armes.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : LCDC (film rare) DVD VF

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Royaume-Uni, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Une histoire populaire de la France


Bibliographie histoire

 

Une histoire de la France « d’en bas », celles des classes populaires et des opprimés de tous ordres, pour un livre monumental : une histoire des résistances, des révoltes et des rébellions face à l’ordre établi et aux pouvoirs dominants, une histoire qui restitue le champ des possibles non aboutis dans leur contexte politique, économique et social, mais qui passe aussi par l’histoire du quotidien, de l’intime et du sensible, attentive aux émotions, aux bruits et aux sons.

1685, année terrible, est à la fois marquée par l’adoption du Code Noir, qui établit les fondements juridiques de l’esclavage « à la française », et par la révocation de l’édit de Nantes, qui donne le signal d’une répression féroce contre les protestants. Prendre cette date pour point de départ d’une histoire de la France moderne et contemporaine, c’est vouloir décentrer le regard, choisir de s’intéresser aux vies de femmes et d’hommes « sans nom », aux minorités et aux subalternes, et pas seulement aux puissants et aux vainqueurs.

C’est cette histoire de la France « d’en bas », celle des classes populaires et des opprimé.e.s de tous ordres, que retrace ce livre, l’histoire des multiples vécus d’hommes et de femmes, celle de leurs accommodements au quotidien et, parfois, ouvertes ou cachées, de leurs résistances à l’ordre établi et aux pouvoirs dominants, l’histoire de leurs luttes et de leurs rêves.

Pas plus que l’histoire de France ne remonte à « nos ancêtres les Gaulois », elle ne saurait se réduire à l' »Hexagone ». Les colonisés – des Antilles, de la Guyane et de La Réunion en passant par l’Afrique, la Nouvelle-Calédonie ou l’Indochine – prennent ici toute leur place dans le récit, de même que les migrant.e.s qui, accueilli.e.s « à bras fermés », ont façonné ce pays.

Michelle ZANCARINI-FOURNEL, Les luttes et les rêves – Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours, La Découverte, 2016 [Texte en ligne BookysTexte en ligne Zones].

Avis de : France CultureL’HumanitéLa vie des idéesLecturesSciences Humaines

Lire aussi :
Index Géographie-Histoire, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.

La France avant la France


Bibliographie histoire

 

L’histoire a longtemps juxtaposé des images simples pour définir les quatre siècles écoulés de 481 à 888 : aux Mérovingiens incultes et incapables, succédaient des Carolingiens glorieux et conquérants. Les recherches des dernières décennies, fondées sur une réévaluation des sources écrites et sur les progrès de l’archéologie, ont libéré cette période du carcan des idées reçues.

Ce livre, en forme de bilan, dresse des perspectives neuves. Il montre notamment que les rois mérovingiens furent les derniers continuateurs de l’Antiquité et que si les premiers Carolingiens rassemblèrent sous leur autorité presque toute l’Europe occidentale, l’Empire s’avéra une réalité fragile et diverse.

Ainsi, les auteurs ramènent-ils les faits aux réalités de l’époque, en rejetant les anachronismes et les outrances, et en appuyant leur exposé sur des textes et des cartes comme sur une iconographie abondante. Cette histoire renouvelée possède un attrait majeur : au-delà des représentations traditionnelles, elle s’efforce d’atteindre le réel.

Geneviève BÜHRER-THIERRY, Charles MÉRIAUX, La France avant la France (481-888), Belin, 2010 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie-Histoire, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.

The Story of Film 7-9


 

Réalisateur : Mark Cousins
Durée : 1h00 par épisode
Année : 2011
Pays : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Résumé : Un documentaire retraçant l’intégralité de l’histoire du cinéma.
07 – 1957-1964 – Le choc de la nouveauté
Le récit explosif du cinéma de la fin des années 50 et des années 60. L’incontournable Claudia Cardinale parle en exclusivité de son travail avec le cinéaste Federico Fellini. Au Danemark, Lars Von Trier nous décrit son admiration pour Ingmar Bergman, et Bernardo Bertolucci se rappelle de ses expériences aux côtés de Pier Paolo Pasolini. L’épisode explore aussi comment les cinéastes français ont planté une bombe sous l’édifice classique du cinéma par leur nouvelle vague emportant avec eux tout le reste de l’Europe.
08 – 1965-1969 – Les nouvelles vagues
Les années 60 et le monde entier en ébullition! À Hollywood, le directeur photo légendaire Haskell Wexler nous révèle comment les documentaires ont su influencer le cinéma narratif populaire. Easy Rider et 2001 : A Space Odyssey ouvrent quant à eux la marche vers une nouvelle ère du cinéma américain. Tandis que la nouvelle vague déferle sur le monde, l’épisode analyse les débuts de Roman Polanski, d’Andréï Tarkovsky et de Nagisha Oshima. Finalement, on assiste à la naissance du cinéma africain et à une entrevue exclusive avec le cinéaste hindou Mani Kaul.
09 – 1967-1979 – Le nouvel Hollywood
La remarquable histoire du cinéma américain prend de la maturité au cours des années 60 et des années 70. Buck Henry, scénariste du film The Graduate, parle des films satiriques. À New York, Paul Schrader révèle ses pensées et sa théorie existentialiste derrière Taxi Driver. Le scénariste Robert Towne explore quant à lui les zones d’ombres de Chinatown et le réalisateur Charles Burnett y parle de la naissance du cinéma afro-américain.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : LCDC (film rare) DVD VF

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Royaume-Uni, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Géopolitique des mondes arabes


Bibliographie géopolitique

Pourquoi parler des mondes arabes ?
Quel avenir pour les pays arabes ?
La colonisation a-t-elle aujourd’hui encore une influence ? Quelles trajectoires depuis les indépendances ?
Les mondes arabes sont-il bien ou mal partis ?

Ces questions traversent l’histoire contemporaine et resurgissent au fil de l’actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair.
L’auteur propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de la région. L’ensemble est illustré de cartes, graphiques et tableaux.

Sommaire :

Les sociétés arabes : entre unité et diversité
Une région taraudée par les conflits
Dynamiques politiques contemporaines
Enjeux régionaux et internationaux

Didier BILLION, Géopolitique des mondes arabes – 40 fiches illustrées pour comprendre le monde, Eyrolles, 2018 [Texte en ligne].

Alors que les médias dominants et les universitaires à leurs bottes utilisent habituellement le singulier sans en expliquer le sens, l’auteur utilise le pluriel – ce qui suffit à recommander cet ouvrage – et s’en explique dans l’introduction :

02/07/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Dossier documentaire Géoéconomie & Géopolitique, Monde en Question.
Veille informationnelle Géoéconomie, Monde en Question.

La grande invasion… biologique


Bibliographie sciences

 

Invasions de frelons asiatiques, de ragondins, d’ibis sacrés, de renouées du Japon… On entend souvent parler de ces nouvelles menaces pour l’environnement. Un raz de marée d’espèces venues d’ailleurs serait-il sur le point d’envahir nos villes et nos campagnes ?

Le thème scientifique de l’invasion biologique est très émotivement connoté, et l’auteur propose ici de le dépassionner. D’une part, les bouleversements écologiques observés dans des écosystèmes fermés, lacs ou îles, ne sont pas généralisables aux milieux plus ouverts.

D’autre part, les espèces invasives devraient-elles être considérées comme des espèces inutiles et contraires à l’écologie ? Et d’où vient cette conception étroite de la « nature » comme collection d’éco-systèmes bien ordonnés ayant existé de toute éternité ? Non seulement les espèces, animales ou végétales, ne cessent d’évoluer, mais les invasions correspondent à un ajustement du vivant au monde réel que nous avons façonné et dans lequel nous vivons aujourd’hui.

La clé du problème semble bien être dans la redéfinition d’une nature figée, idéalisée sur des bases erronées, au profit d’une nature en perpétuel renouvellement, sainement gérée et maîtrisée. Toutes les espèces « invasives » ne sont pas néfastes, et il importe, pour le bien de tous, d’accompagner les changements de l’environnement plutôt que de les combattre. La guerre des espèces n’aura pas lieu.

Jacques TASSIN, La grande invasion – Qui a peur des espèces invasives ?, Odile Jacob, 2014 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Jacques TASSIN, À quoi pensent les plantes ?, Odile Jacob, 2016 [Texte en ligne].
Serge LEFORT, Un spectre hante la France : le frelon chinois, Chine en Question.
Dossier documentaire Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle Sciences, Monde en Question.

The Story of Film 4-6


 

Réalisateur : Mark Cousins
Durée : 1h00 par épisode
Année : 2011
Pays : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Résumé : Un documentaire retraçant l’intégralité de l’histoire du cinéma.
04 – Les années 30 – Les grands genres du cinéma américain
L’arrivée du cinéma parlant dans les années 30 a transformé à jamais le visage du septième art. Cet épisode revisite les nouvelles formes qui en succèdent : les comédies «screwball», les films de gangsters, les films d’horreur, les westerns et les comédies musicales pour finalement nous faire découvrir le maître incontesté de ces genres, Howard Hawks. Un océan plus loin, en Angleterre, se dresse un jeune Alfred Hitchcock, tandis qu’en France, de nouveaux réalisateurs explorent avec virtuosité l’émotion et les premières notions d’ambiance cinématographique. On y revèle ce qu’ont en commun les trois plus grands films de 1939 : Le Magicien d’Oz, Autant en emporte le vent et Ninotchka.
05 – 1939-1952 – La guerre
Cet épisode révèle comment les traumatismes de la guerre ont su rendre le cinéma plus engageant. L’histoire s’inaugure en Italie, puis bouge à Hollywood, passant d’Orson Welles aux instincts sombres des films américains de l’époque qui ont mené au drame de l’ère McCarthy. Le film The Third Man de Carol Reed sert d’exemple tout au long de l’épisode afin de bien identifier les éléments essentiels. Les scénaristes Paul Schrader (Taxi Driver, Raging Bull) et Robert Towne (Chinatown, Shampoo) discutent de cette période, tandis que Stanley Donen, réalisateur de Chantons sous la pluie, nous raconte sa carrière.
06 – 1953-1957 – La formidable explosion du cinéma
L’épisode aborde les histoires de sexe et les mélodrames des films des années 50. On y retrouve James Dean, On the Waterfront et les autres films mémorables qui ponctuent cette époque. On voyage aussi en Égypte, en Inde, en Chine, au Mexique, en Angleterre et au Japon, où les films y sont faits avec rage et passion. On y découvre des entrevues exclusives avec des collaborateurs proches de Satyajit Ray, ainsi qu’une rencontre avec la légendaire comédienne Kyoko Kagawa qui a tenu des rôles dans plusieurs films d’Akira Kurosawa et de Yasujiro Ozu, suivi d’un échange avec le premier grand réalisateur africain, Youssef Chahine.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : LCDC (film rare) DVD VF

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Royaume-Uni, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Noire n’est pas mon métier


Bibliographie cinéma

 

16 actrices françaises nous parlent du racisme ordinaire dans le milieu du cinéma qui occulte leur présence.

COLLECTIF, Noire n’est pas mon métier, Seuil, 2018 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier documentaire Racisme, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Histoire des salles de cinéma


Bibliographie cinéma

 

à Catherine Fattebert

Articles

[cinéma nomade] sans date, Petite histoire du cinéma forain, Cinéma voyageur.
sans date, Le cinéma, Archives & Patrimoine des Hauts-de-Seine.
sans date, Anciennes salles de cinéma de Rennes, Wiki Rennes.
sans date, Histoire des salles à Bruxelles, FCB.
[cinéma nomade] 1985, Jacques DENIEL, Michel LAGRÉE, Le cinéma en Bretagne rurale – Esquisse pour une histoire, Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 34 pages.
[cinéma nomade] 1986, Pierre BERNEAU, Les débuts du cinéma à Angoulême, 1895 revue d’histoire du cinéma.
[cinéma nomade] 1986, Guy OLIVO, Aux origines du spectacle cinématographique en France – Le cinéma forain : l’exemple des villes du Midi méditerranéen, Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, 20 pages.
[cinéma nomade] 1993, Véronique LESBAUDITS, Les débuts du cinéma dans le Calvados (1895-1914), Annales de Normandie.
1994, Isabelle DEBIEN, Le cinéma dans les cafés carcassonnais au début du siècle, 1895 revue d’histoire du cinéma.
1995, Johanne LARUE et Mario CLOUTIER, L’état du cinéma en salles au Québec, Séquences.
[cinéma nomade] Olivier JOOS, Cinémas forains et tournées cinématographiques dans le bassin minier du Pas-de-Calais et à Douai (1895-1914), 1895 revue d’histoire du cinéma.
2000, Emmanuel ETHIS, La caisse du cinéma : quand il faut décider, Communication & Langages.
[cinéma nomade] 2004, Thierry LECOINTE, Les premières années du spectacle cinématographique à Nîmes – 1895-1913, 1895 revue d’histoire du cinéma.
2005, Anne-Élisabeth BUXTORF, La salle de cinéma à Paris entre les deux guerres : l’utopie à l’épreuve de la modernité, Bibliothèque de l’École des chartes.
14/06/2007, 100 ans de cinéma à Saint-Etienne, Forez Info.
[cinéma nomade] 2008, Jean-Baptiste HENNION, Éclairage sur l’année 1896 – Éléments chronologiques relatifs à l’introduction du spectacle cinématographique sur les champs de foire français, 1895 revue d’histoire du cinéma.
2009, Sébastien CAQUARD, Daniel NAUD, Victor PÉRICHON, Les salles obscures canadiennes – Un éclairage géographique, Cahiers de géographie du Québec.
[cinéma nomade] 11/01/2009, Carcassonne – Aux origines des salles de cinéma (1897-1940), La Dépêche.
01/10/2009, Caroline JEANNEAU, Benoît DANARD, L’évolution de l’économie des salles de cinéma, CNC, 42 pages.
2013, Gérard GRUGEAU, Repenser la salle de cinéma, 24 images.
29/12/2013, Naissance des salles de cinéma en France 1894-1918, Salle cinéma.
27/07/2014, Petite histoire du cinéma à Nantes, Chroniques des études ordinaires,.
[cinéma nomade] 2015, Arnaud LE MARCHAND, De 1895 à 1912 : Le cinéma forain français entre innovation et répression, 1895 revue d’histoire du cinéma [Texte en ligne 45 pages].
27/09/2016, Frédérique BREDIN, Rapport sur la salle de cinéma de demain, CNC, 86 pages – France Culture.
31/05/2018, Histoire de salles de cinéma méconnues dans Saint-Jean-Baptiste, Le Bourdon du Faubourg.

Revues

2012, Publics de cinéma. Pour une histoire des pratiques sociales Conserveries mémorielles.
2013, Industrie en crise – Cinéma en mutation !, 24 images.
2017, Les salles de cinéma – Histoire et géographie, Cinémas.

Thèses

[cinéma nomade] 2007, Renaud CHAPLAIN, Les cinémas dans la ville – La diffusion du spectacle cinématographique dans l’agglomération lyonnaise (1896-1945), Thèse de doctorat en Histoire, 460 pages dont cinéma nomade.
2011, Sophie BOUDET-DALBIN, La distribution des films par internet : enjeux socioculturels, économiques et géopolitiques, Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication, 653 pages.

Livres

Bibliographie, La Fédération Nationale des Cinémas Français.
Bibliographie, Renaud CHAPLAIN in Les cinémas dans la ville.
Bibliographie – L’économie du cinéma, Livres sur le cinéma.
Jean-Paul AUBERT, Christel TAILLIBERT (sous la direction de), L’économie de la cinéphilie contemporaine, L’Harmattan, 2017.
Olivier BARROT, Alain BOULDOUYRE, Voyage au pays des salles obscures, Hoëbeke, 2006.
Alain BESSE, Salles de projection, salles de cinéma – Conception, réalisation, exploitation, Dunod, 2007.
[cinéma nomade] Renée BONNEAU, Meurtre au cinéma forain, Nouveau Monde, 2011.
Francis BORDAT, Michel ETCHEVERRY (sous la direction de), Cent ans d’aller au cinéma – Le spectacle cinématographique aux États-Unis 1896-1995, Presses universitaires de Rennes, 1995.
COLLECTIF, Drôles de salles – Cinq cinémas de quartier et toute une histoire, Loco, 2016.
Laurent CRETON, Kira KITSOPANIDOU (sous la direction de), Les salles de cinéma – Enjeux, défis et perspectives, Armand Colin, 2013 [1895 revue d’histoire du cinéma].
Joëlle FARCHY, Et pourtant ils tournent… – Économie du cinéma à l’ère numérique, INA, 2011.
Claude FOREST, Les dernières séances – Cent ans d’exploitation des salles de cinéma, CNRS, 1995.
Claude FOREST, Économies contemporaines du cinéma en Europe – L’improbable industrie, CNRS, 2001.
Claude FOREST, Michel SERCEAU, Le Patis – Une salle de cinéma populaire devenue salle d’art et essai (Le Mans, 1943-1983), Presses Universitaires du Septentrion, 2014.
Claude FOREST, Hélène VALMARY (sous la direction de), La vie des salles de cinéma, Sorbonne nouvelle, 2015.
Jean-Michel FRODON, Dina LORDANOVA (sous la direction de), Cinémas de Paris, CNRS, 2017.
Priscilla GESSATI, Joël CHAPRON, L’exploitation cinématographique en France, Dixit, 2017.
[cinéma nomade] Jean GILI, Michèle LAGNY, Michel MARIE, Vincent PINEL (sous la direction de), Les vingt premières années du cinéma français, Sorbonne Nouvelle, 1995.
Michel MESNIL, Le parfum de la salle en noir,, PUF, 1985 [Communication. Information Médias Théories,].
Jean-Jacques MEUSY, Georges LOISEL, André MILCOT, Cinémas de France 1894-1918, Arcadia, 2009.
Viva PACI, La machine à voir – À propos de cinéma, attraction, exhibition, Presses universitaires du Septentrion, 2012.
Pierre PAGEAU, Les salles de cinéma au Québec 1896-2008, GID, 2009 [Séquences].
Armelle PAIN, Le Trianon, un cinéma associatif en Mayenne, Warm, 2016.
[cinéma nomade] Maurice PELINQ (sous la direction de), Vie et histoire du cinéma à Aix-en-Provence, Rouge Profond, 2016.
Alain POTIGNON, Nos cinémas de quartier – Les salles obscures de la ville lumière, Parigramme, 2006.
Agnès SALSON, Mikael ARNAL, Rêver les cinémas, demain, Ateliers Henry Dougier, 2015.
Maxime SCHEINFEIGEL, Le cinéma, et après ?, Presses universitaires de Rennes, 2010.
Daniel SERCEAU, Les goûts du public – Une salle de quartier dans les années 50, Séguier, 2006.
Christian SEVEILLAC, Confidences d’un directeur de salles, Lettmotif, 2015.
Jacques THORENS, Le Brady, Verticales, 2015.
Hélène VALMARY, Samra BONVOISIN et Claude FOREST, Figures des salles obscures – Des exploitants racontent leur siècle de cinéma, Nouveau Monde, 2015.

Audio-Vidéo

1988, Nuovo Cinema Paradiso – Cinema paradiso, Ciné Monde.
1989, Splendor, Ciné Monde.
2002, La chatte à deux têtes [salle porno], Ciné Monde.
[cinéma nomade] 2011, Fantômes du cinéma forain, Ciné Monde.
2012, Nos salles obscures, Ciné Monde.
2013, L’histoire des salles de cinéma (6 épisodes), Ciné Monde.
2015, Cinema Perverso [salle porno], Ciné Monde.

Sites

ACAP – Pôle régional image.
CNC – Centre National du Cinéma et de l’image animée.
Livres sur le cinéma.

La salle de cinéma n’a pas toujours existé. Son existence est liée au développement d’une consommation de masse des films dont la distribution, après la Guerre 1914-1918, est accaparée par Pathé et Gaumont.

Le cinéma a débuté comme une attraction foraine. L’exploitation itinérante et foraine des films périclitera peu à peu et disparaîtra suite à plusieurs facteurs :
– En 1907, Charles Pathé substitue à la vente des films leur location.
– En 1912, la loi instaure un carnet de circulation obligatoire. « Rétrospectivement, il est difficile de ne pas avancer que la loi de 1912 en aggravant la précarité des forains les empêchait de défendre leurs droits dans cette aventure du cinématographe. Notamment, elle les empêchait de pouvoir mobiliser le crédit nécessaire à cette entreprise. » (Arnaud LE MARCHAND, De 1895 à 1912 : Le cinéma forain français entre innovation et répression).

Le cinéma fut ensuite hébergé dans des lieux sédentaires : cafés (Isabelle DEBIEN, Le cinéma dans les cafés carcassonnais au début du siècle), salles paroissiales (Jacques DENIEL, Michel LAGRÉE, Le cinéma en Bretagne rurale – Esquisse pour une histoire), théâtres ou hangars. Après la Guerre 1914-1918, un réseau de salles de cinéma sera progressivement mis en place par Pathé et Gaumont. Pathé, qui avait industrialisé la production (Laurent LE FORESTIER, Aux sources de l’industrie du cinéma – Le modèle Pathé 1905-1908, L’Harmattan, 2007), industrialisa la distribution. La boucle est bouclée.

Contrairement au discours des Cassandre, la salle de cinéma perdure non plus comme un lieu de consommation populaire, mais de consommation ostentatoire. Parallèlement se développe la consommation nomade des films via des offres de plus en plus diversifiées et personnalisées (streaming légal de Netflix par exemple).

22/06/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Histoire du cinéma – Filmographie, Ciné Monde
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.