Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

La peinture au cinéma


 

La peinture occupe une place importante au cinéma et même plus importante que celle de la photographie. Ce dossier documentaire s’enrichira progressivement au fil de mes lectures…

16/02/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Articles

François ALBERA, Cinéma et peinture, peinture et cinéma, 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, 2008.
François ALBERA, Pierre Francastel, le cinéma et la filmologie, Cinémas, 2009.
Walter BENJAMIN, Peinture et cinéma, Le Portique, 1999.
Sophie-Isabelle DUFOUR, Cinéma, rêve et peinture, Critique, 2006.
Nicole CLOAREC, Derek Jarman : le peintre à la caméra, Itinéraires, 2014.
Anne KERLAN, Histoire visuelle et histoire culturelle de la Chine : de la peinture au cinéma, XVIII-XXè siècles, Institut d’histoire du temps présent, 2014.
Michaël LA CHANCE, La peinture au cinéma : au plus près, en passant par l’ailleurs, Ciné-Bulles, 1989.
Fabien MAHEU, Cinéma, peinture et numérique : hybridité de l’image chez Peter Greenaway, Cahiers de Narratologie, 2010.
Jean-Pierre NAUGRETTE, Peter Greenaway et le paradoxe de Renoir, Critique, 2011.

Dictionnaire

Dictionnaire de l’art

Histoire

Aparences
CNDP Dijon
Histoire de l’art
Université Laval Québec
Université Montréal Québec

Biographie

Aparences
Biografias y Vidas
Encyclopédie Agora
Encyclopédie Larousse
Moreeuw
Musées d’Occitanie
The Art Story
Univers des arts

Œuvres

Art cyclopedia
Regards sur la peinture
WikiArt

Filmographie

Aparences
Ciné-club de Caen
Ciné-fiches
Ciné Monde
IMDb
HawkmenBlues

Revues

aucune référence

Thèses

Julie TURP, Le cinéma et les autres arts : la citation de la peinture et de la photographie dans le film Buffalo 66 de Vincent Gallo, [Texte en ligne], 2008.

Livres

Bibliographie pour l’étude cinéma et peinture, Séquences, 1959.
Bibliographie, Aparences, 2011.
Jacques AUMONT, L’œil interminable – Cinéma et peinture, Séguier, 1989.
Pascal BONITZER, Peinture et cinéma – Décadrages, Cahiers du cinéma, 1995 [Communication].
Gisèle BRETEAU SKIRA, Peinture et cinéma, Séguier, 2010.
Mauro CARBONE, La chair des images : Merleau-Ponty entre peinture et cinéma, Vrin, 2011 [1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze].
Réjane HAMUS-VALLÉE, Peindre pour le cinéma, Presses universitaires du Septentrion, 2016 [Texte en ligne].
Joëlle MOULIN, Cinéma et Peinture, Citadelles & Mazenod, 2011.
Dominique SIPÈRE et Alain J.-J. COHEN (sous la direction de), Les autres arts dans l’art du cinéma Presses universitaires de Rennes, 2007 [Texte en ligne].
Luc VANCHERI, Cinéma et peinture – Passages, partages, présences, Armand Colin, 2007.
Luc VANCHERI, La Grande Illusion – Le Musée imaginaire de Jean Renoir, Presses universitaires du Septentrion, 2015 [Texte en ligne].

Audio-Vidéo

Axolot – YouTube
Nota Bene – YouTube
Le fossoyeur de films – YouTube

Liens

Ressources et Musées, Aparences
Expositions et Musées, Le monde des Arts

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Publicités

Le cinéma de mai 68 (1968-1979)


 

Réalisateur : Divers
Durée : Divers
Année : 1968-1979
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Au cinéma, mai 68 dura treize ans, ouvrant jusqu’en 1981 une page essentielle de l’histoire du cinéma français injustement ensevelie sous l’étiquette de « cinéma militant ».
Historiquement en effet, ce cinéma reste parlant, témoignant d’une France enragée continuant de croire au changement, de l’épopée des Lip à la résistance du Larzac, des grèves en usines aux églises occupées.
Cinématographiquement, il révèle plus encore, ni plus ni moins que l’existence d’un chaînon manquant entre le cinéma direct des années 60 et le documentaire d’auteur des années 80.
Fiche : Editions Montparnasse
Partage proposé par : Zone Telechargement DVD 1 FRDVD 2 FR (Film rare)

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La face cachée de la pauvreté


 

Réalisateur : Jean-Christophe de Revière
Durée : 0h52
Année : 2018
Pays : France
Genre : Magazine TV
Résumé : 6 millions de Français vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté et près de 4 millions sont mal logés. Des chiffres en hausse constante depuis 2009. En ville ou à la campagne, la misère s’installe, l’écart ne cesse de se creuser entre les plus riches et les plus pauvres, et ces derniers font l’objet de rejet, de mépris et d’indifférence. Assiste-t-on à un tournant de l’histoire sociale du pays ? Dans le 3e arrondissement de Marseille, en Ile-de-France, ou dans la Creuse, des familles vivent dans des logements insalubres et des quartiers désertés.
Fiche : France télévisions
Avis de Ciné Monde : 14 ans après le premier livre d’André Gueslin, la grande pauvreté et le racisme social restent bien ancrés en France.
Partage proposé par : 9Docu DVD FR

Lire aussi :
André GUESLIN, Les gens de rien – Une histoire de la grande pauvreté dans la France du XXe siècle, Fayard, 2004 [Texte en ligneNote de lecture].
André GUESLIN, Une histoire de la grande pauvreté dans la France du XXe siècle, Fayard.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La légende chrétienne du Mont Saint-Michel


 

3/3
Titre : Mont-Saint-Michel, le labyrinthe de l’archange
Réalisateur : Marc Jampolsky
Durée : 1h27
Année : 2017
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : À la faveur d’un vaste chantier de restauration, historiens et archéologues lèvent le voile sur les mystères architecturaux du Mont-Saint-Michel, un monument qui n’a cessé de se reconstruire au cours de ses treize siècles d’histoire tumultueuse.
Fiche : ArteCNRS
Avis de Ciné Monde : Cet excellent documentaire utilise l’imagerie en 3D non pour faire du spectacle à bon marché comme trop souvent, mais pour expliquer l’histoire compliquée et non totalement élucidée de la construction du Mont-Saint-Michel au cours des siècles.
Il ne dit rien par contre du pan de mur visible dans Notre-Dame-sous-Terre que certains attribuent au sanctuaire de Saint Aubert [1] et d’autres à un vestige mégalithique préexistant à la christianisation du lieu [2].
Cette seconde hypothèse est d’autant plus plausible que l’Église catholique a presque toujours construit ses églises à l’emplacement d’autres lieux de culte. C’est le cas, par exemple, de Notre-Dame à Paris, construite à l’emplacement d’une première église bâtie sur un temple païen, et de l’église de Cholula, prés de Puebla au Mexique, construite au sommet d’une pyramide aztèque encore visible et accessible (voir maquette).


Iglesia de Cholula, Estado de Puebla, México

Cette seconde hypothèse est corroborée par les Chroniques latines du Mont Saint-Michel (IXe – XIIe siècle) [3] et le Le roman du Mont Saint-Michel (XIIe siècle) [4] qui évoquent respectivement « deux rochers que les nombreux ouvriers étaient incapables de déplacer ni même de faire bouger de leur emplacement » et « deux rochers qu’ils ne pouvaient déplacer par aucun moyen ni faire bouger ».
Mais, depuis la fouille conduite par Yves-Marie Froidevaux en 1961, aucun archéologue n’a étudié ce pan de mur ni les fondations de Notre-Dame-sous-Terre alors que les techniques modernes le permettraient car elles ont l’avantage d’être non invasives.
Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR

Lire aussi :

Généralités

Histoire et actualités, Abbaye du Mont-Saint-Michel.
Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, Presses universitaires de Caen.
Le Mont ne s’est pas fait en un jour, CRDP Basse-Normandie, sans date.
Le Mont-Saint-Michel dans toute sa splendeur, Futura sciences.

Articles

Michel DE BOÜARD, L’église Notre-Dame sous Terre au Mont Saint-Michel – Essai de datation, Journal des Savants, 1961.
Nicolas SIMONNET, La fondation du Mont-Saint-Michel d’après la Revelatio ecclesiae sancti Michaelis, Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 1999.
Pierre BOUET, La Revelatio ecclesiae sancti Michaelis et son auteur, Tabularia, 2004.
Pierre GUIBERT et al., Archéologie du bâti et archéométrie au Mont-Saint-Michel, nouvelles approches de Notre-Dame-sous-Terre, Archéologie Médiévale, 2008.
L’Inrap fouille au Mont-Saint-Michel, INRAP, 17/01/2017.

Livres

Chroniques latines du Mont Saint-Michel (IXe – XIIe siècle), Presses universitaires de Caen [Texte en ligne].
Guillaume de SAINT PAIR, Le roman du Mont Saint-Michel (XIIe siècle), Presses universitaires de Caen [Texte en ligne].
Marc DÉCENEUX, Mont-Saint-Michel – Histoire sacrée et symbolique, Éditions Ouest-France, 1993 [Texte en ligne].
Marc DÉCENEUX, Mont-Saint-Michel – Histoire d’un mythe, Éditions Ouest-France, 1997.
Patrick SBALCHIERO, Histoire du Mont Saint-Michel, Perrin, 2005 réédition 2015.
Henry DECAËNS (sous la direction de), Le Mont-Saint-Michel,, Éditions du Patrimoine, 2015.

Audio

Le Mont Saint-Michel, du sable au clocher, France Culture, 11-14/09/2017 1/4 mp32/4 mp33/4 mp34/4 mp3.

Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.


Notes et références

[1]

Source : Michel DE BOÜARD, L’église Notre-Dame sous Terre au Mont Saint-Michel, Journal des Savants, 1961 p.27.
Lire aussi : Nicolas SIMMONET, Mont-Saint-Michel, Casa Editrice Bonechi, 2001 p.20.

[2]

Source : Marc DÉCENEUX, Mont-Saint-Michel – Histoire sacrée et symbolique, Éditions Ouest-France, 1993 p.7.

[3] Alors, le vénérable évêque, n’ayant plus le moindre doute sur sa vision, se rendit sur les lieux parmi les hymnes et les chants de louanges et entreprit de réaliser l’ouvrage, conformément à l’ordre reçu. Ayant rassemblé une foule considérable de paysans, il leur fit dégager et niveler l’endroit afin de préparer la place. Mais en son milieu se dressaient deux rochers* que les nombreux ouvriers étaient incapables, en s’aidant de leurs seuls bras, de déplacer ni même de faire bouger de leur emplacement. Or, comme ils étaient restés longtemps impuissants devant cette difficulté et qu’ils ne voyaient pas du tout ce qu’ils pouvaient faire, la nuit suivante, une vision se manifesta à un homme nommé Bain, vivant dans le village d’Itier, qui, fort de ses douze fils, jouissait parmi les siens d’une grande considération. Pressé par la vision de s’employer lui aussi à la tâche aux côtés des ouvriers en peine, il se rendit sans délai sur les lieux, accompagné de ses fils, pour accomplir ce qu’on lui avait ordonné de faire. Une fois sur place, sûr du concours de l’archange saint Michel, il accomplit ce dont la force humaine était incapable : chose surprenante, il eut si peu de mal à pousser cette masse rocheuse d’une taille colossale qu’on avait l’impression qu’elle ne pesait plus rien. Alors, louant Dieu tous en chœur ainsi que le saint archange Michel, ils s’employèrent plus activement à l’ouvrage commencé.
*[note de Pierre BOUET] duae rupes : certains commentateurs ont pensé que ces deux rochers étaient les vestiges soit d’un dolmen néolithique, soit d’un autel consacré à une divinité païenne.
Source : Chroniques latines du Mont Saint-Michel (IXe – XIIe siècle), Presses universitaires de Caen.

[4] Puis il fit venir les ouvriers là-haut et leur ordonna de faire tomber, d’abattre et de couper ce qui empêchait de commencer cette église qu’il devait édifier. Chacun d’eux se mit à l’ouvrage de son côté. Une fois le lieu nivelé, il leur resta au milieu deux rochers qu’ils ne pouvaient déplacer par aucun moyen ni faire bouger. Saint Aubert en était bouleversé, mais le Seigneur Dieu lui vint en aide.
[…]
Alors Bain s’avança et, après s’être signé, s’appuya contre le gros rocher ; ses fils et lui se mirent à pousser, sans le faire aucunement bouger ; ils s’évertuèrent à le pousser, mais ne purent le déplacer ; ils poussèrent d’un côté, poussèrent de l’autre, mais la pierre ne s’ébranla en aucune façon. Les paysans se joignirent à eux, mais toutes leurs tentatives furent vaines : tous ruisselaient d’angoisse, mais impossible de l’enlever ! Ils avaient beau tirer, pousser, peser sur des cordes, leurs efforts étaient inutiles. Ils s’interpellaient l’un l’autre : « Ah, vaurien, pousse donc de ce côté-là ! »
[…]
Conformément aux ordres d’Aubert, ils lui apportèrent vite l’enfant avec le berceau dans lequel il se trouvait. Ils l’appuyèrent directement contre le rocher ; Bain et ses enfants s’avancèrent alors, empoignèrent la pierre en la soulevant et la firent rouler en bas du mont. Elle continua à rouler et s’arrêta dans la vallée située au-dessous : elle y est toujours actuellement, on la voit très bien. Certains l’appellent « le Tombeau ».
Ce fut là un grand et beau miracle : là fut à l’œuvre la puissance de Dieu, qui, avec un berceau, a ôté ce que la foule présente ne pouvait pas seulement faire bouger !
L’autre pierre fut vite déplacée, après qu’on eut enlevé la grande. Après avoir aménagé le mont, ils prirent congé et s’en allèrent.
Source : Guillaume de SAINT PAIR, Le roman du Mont Saint-Michel (XIIe siècle), Presses universitaires de Caen.

Le cinéma de mai 68 (1967-1968) II


 

Réalisateur : Divers
Durée : Divers
Année : 1967-1968
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Engagés, insurgés et surtout solidaires : en 68 des cinéastes tournent au coeur des luttes, de l’intérieur même des événements. Mai 68 est non seulement leur sujet mais plus encore leur projet, celui d’un cinéma collectif, partie prenante de l’Histoire. Rarement montrés, voire occultés, ces films sont inestimables. Archives cinématographiques du mouvement, ils disent ses aspects ouvriers, paysans, immigrés même. Oeuvres d’opérateurs inspirés, ces films signent l’apogée du cinéma direct, un printemps de cinéma dont l’onde de choc durera dix ans.
Fiche : Editions Montparnasse
Partage proposé par : Zone Telechargement DVD 3 FRDVD 4 FR (Film rare)

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Jacques PRÉVERT (1900-1977)


 

Articles

1995, Arnaud LASTER, L’Agnès Bernauer de Jacques Prévert : des voix libertaires au Moyen Age, Cahiers de l’AIEF.
1997, Nadine DECOBERT, L’insurgé – Sur le mode Prévert, Moebius.
2002, Marie-Danielle CROTEAU, Et si Prévert s’était trompé ?, Lurelu.
2005, Carole AUROUET, De l’île des enfants perdus à la Fleur de l’âge : le projet chaotique et mythique de Marcel Carné et Jacques Prévert, 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze.
2012, Marik FROIDEFOND, Prévert et la musique, Littératures nº66.
2013, María Dolores VIVERO GARCÍA, La contestation par l’humour – Étude contrastive de l’humour dans la littérature espagnole et française contemporaine [Angel González vs Jacques Prévert], Cahiers de Narratologie nº25.
21/08/2017, Engagement organique du racontage des « paroles » de Jacques Prévert, Voix et relation.
12/09/2017, Prévert et ses inédits, En attendant Nadeau.

Dossiers

Jacques Prévert (1900-1977), BNF.
Fatras, La succession Jacques Prévert.
Jacques Prévert, Marcel Carné.
Sur les traces de Jacques Prévert à Paris, Philippe Morisson et Carole Aurouet.
Biographie Jacques Prévert, Comptoir Littéraire.
Hommage à Jacques Prévert, xtream.online.

Revues

La Nouvelle Revue Française nº44, Gallimard, 1956.
La Nouvelle Revue Française nº338, Gallimard, 1981.
La Nouvelle Revue Française nº584, Gallimard, 2008.

Thèses

Carole AUROUET, Les scénarios détournés de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Littérature française, 2001.
Mayssa CHEHAYED, Recherches stylistiques : les jeux de mots dans l’œuvre poétique de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises et latines, 1991.
Charlotte GONZALEZ, Le cinéma de Pierre Prévert : de la difficulté de s’affranchir du carcan des producteurs à une substantielle liberté de ton, Thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles, 2017.
Youssef KARA-ALI, Esthétique et traitement de l’espace dans l’oeuvre poétique de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Littérature française, 2005.
Laurence PERRIGAULT, Jacques Prévert et la photographie : acteur de l’avant-garde, modèle de l’après-guerre (1928-1974), Thèse de doctorat en Littérature française, 2006.
Nesrine REBAÏ, Langage poétique et figuration dans l’œuvre de Jacques Prévert, Thèse en Littératures française et francophone, 2010.

Livres

Jacques PRÉVERT, Œuvres complètes, Gallimard, 2017.
Jacques PRÉVERT, Poemas [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Poèmes [Audio en ligne].
Jacques PRÉVERT, Paroles, Gallimard, 1946 [Texte en ligneBNFEntre les lignesAudio en ligne (extraits)].
Jacques PRÉVERT, Imaginaires, Gallimard, 1970 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Arbres, Gallimard, 1976 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, La cinquième saison, Gallimard, 1984 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Le temps haletant et autres poèmes, Gallimard, 2006 [Audio en ligne].
Jacques PRÉVERT, Cinéma – Scénarios inédits, Gallimard, 2015.

Bernard CHARDÈRE, Jacques Prévert – Inventaire d’une vie, Gallimard, 1997.
Yves COURRIÈRE, Jacques Prévert – En vérité, Gallimard, 2000.
René BERTELÉ, Éditer Prévert – Lettres et archives éditoriales, 1946-1973, Gallimard, 2017.
Erwan CADORET, Un double regard sur la misère : « Aubervilliers » d’Eli Lotar et Jacques Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].
André HEINRICH, Album Jacques Prévert, Gallimard, 1992.
Jacques LARDOUX, Quand Prévert s’en prenait aux imposteurs, Presses universitaires de Rennes, 2011 [Texte en ligne].
Jacques LARDOUX, « Le paysage changeur » de Jacques Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2011 [Texte en ligne].
Stéphane LE ROUX, Ressorts poétiques et mécanique du cœur : « Le petit soldat » de Grimault et Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].
Gilles MOUËLLIC, Jacques Prévert (1900-1977) : portrait en court(s), Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].

Audio-Vidéo

Filmographie Jacques PRÉVERT, Ciné Monde.
Jacques Prévert, 100 ans (4 CD), AvaxHome.
Jacques Prévert, Chansons et poèmes, mp3.
Marlène Jobert dit Prévert, AvaxHome.
28/09/2015, Jacques Prévert, 1900-1977 : portrait, INA.
Jacques PRÉVERT, France Culture.
08/04/2017, Jacques PRÉVERT (1900-1977), le libertaire exquis, France Culturemp3.
10/07/2017, Le cinéma des frères Prévert : Pierre et Jacques Prévert (1ère diffusion le 04/07/1989), France Culturemp3.

05/02/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Filmographie Jacques PRÉVERT, Ciné Monde.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Nos rêves de pauvres


Bibliographie littérature

 

Cette histoire qui commence en 1950, quand mon père, gardien de chèvre kabyle, débarque seul en région parisienne, la barbe mal taillée, le ventre vide, des envies de bosser plein les mains. Qui continue lorsque ma mère le rejoint quelques années plus tard, et qu’avec cinq de mes frangines et mon frère, ils vivent dans un bidonville, un 9m2, une pièce unique pour manger, dormir et tout le reste, avant d’obtenir une place dans une cité HLM à L’Ile-Saint-Denis en 1968. Un F5 flambant neuf qui à l’époque fait leur bonheur.

Nadir DENDOUNE, Nos rêves de pauvres, JC Lattès, 2017 [Texte en ligneIRISLe ParisienLe Point Afrique].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Le cinéma de mai 68 (1967-1968) I


 

Réalisateur : Divers
Durée : Divers
Année : 1967
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Engagés, insurgés et surtout solidaires : en 68 des cinéastes tournent au coeur des luttes, de l’intérieur même des événements. Mai 68 est non seulement leur sujet mais plus encore leur projet, celui d’un cinéma collectif, partie prenante de l’Histoire. Rarement montrés, voire occultés, ces films sont inestimables. Archives cinématographiques du mouvement, ils disent ses aspects ouvriers, paysans, immigrés même. Oeuvres d’opérateurs inspirés, ces films signent l’apogée du cinéma direct, un printemps de cinéma dont l’onde de choc durera dix ans.
Fiche : Editions Montparnasse
Partage proposé par : Zone Telechargement DVD 1 FRDVD 2 FR (Film rare)

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

L’histoire de l’INRA, entre science et politique


Bibliographie sciences

 

Alors que le monde industrialisé pensait en avoir fini avec la question des subsistances, la Seconde Guerre mondiale replace l’agriculture et l’alimentation au cœur des enjeux de la reconstruction. L’Europe de l’Ouest, ravagée et affaiblie, se tourne alors vers les États-Unis pour penser une modernisation capable de fonder une nouvelle expansion. En France, l’après-guerre est ainsi le théâtre d’une profonde transformation du monde rural sous l’effet de la diffusion volontariste du « progrès », instrument d’une mise à niveau de la productivité agricole au service de la restauration de la position française dans le monde. Dans ce contexte, la création en 1946 de l’INRA constitue un moment crucial de la rencontre entre science et politique, dans la quête d’une voie de développement qui mobilise les outils des sciences du vivant pour en rationaliser l’exploitation.

D’abord conçu comme un institut de recherche et d’expérimentation dévolu à la seule agriculture, l’INRA élargit peu à peu ses missions, déployant des compétences nouvelles sur les industries agroalimentaires, la nutrition, la biologie moléculaire ou encore l’environnement.
Serviteur zélé des politiques publiques de modernisation, l’institut s’affirme dans le concert des grands opérateurs de recherche, aux côtés du CNRS, de l’INSERM et de l’Institut Pasteur. Mais confronté à l’essor de la recherche privée, à l’effacement du volontarisme d’État et à la montée de la contestation des sciences et des techniques, il se trouve précocement contraint, dans les années 1980 et surtout 1990, à repenser en profondeur son identité et son rôle, dans la prise de conscience croissante de l’interconnexion des questions agricoles, alimentaires et environnementales.

Au cœur des enjeux de l’économie de la connaissance du monde contemporain, la trajectoire historique de l’INRA représente une véritable énigme, observatoire privilégié de la genèse d’une gouvernance globale du vivant et de la sécurité alimentaire. Fondé sur une documentation originale et sur un recours à la mémoire des acteurs, le présent ouvrage constitue la première synthèse historique sur cet organisme de recherche.

Pierre CORNU, Egizio VALCESCHINI, Odile MAEGHT-BOURNAY, L’histoire de l’INRA, entre science et politique, Quae, 2018 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier documentaire Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle Sciences, Monde en Question.

Octave MIRBEAU (1848-1917)


 

Il semble qu’on n’ait plus, en ce moment, le temps ni le goût de lire des livres. Le journal hélas ! et ses quotidiennes violences, et ses mensonges, et ses folies, et ses crimes, suffisent à notre curiosité momentanément dévoyée. Non seulement nous ne lisons plus les livres ; nous n’en parlons même plus. Hormis cela que vous savez [l’affaire Dreyfus], nous ne parlons plus de rien. L’angoisse que les graves événements de l’intérieur et de l’extérieur donnent à tous les cœurs nobles, ne nous permet point les loisirs tranquilles et charmants que nous aimions. Il faut au livre qu’on lit l’heure calme et le repos de l’esprit. Or, les heures ne marquent plus que de l’inquiétude et de la fièvre. Les conversations ont pris un tour souvent agressif, qui fait que nous nous taisons.
Octave MIRBEAU, Le mauvais désir, 1898 [Texte en ligne].

Articles d’Octave MIRBEAU

Société Octave Mirbeau

Articles sur Octave MIRBEAU

Association Octave Mirbeau
Érudit
Fabula
Le libertaire.xyz
OpenEdition
Persée
Société Octave Mirbeau
Jean-Loup CARRÉ, Octave Mirbeau, ou l’écroulement des trônes, Bulles de savoir, 2012.
Caroline GRANIER, Les combats d’Octave Mirbeau, Le Monde libertaire, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau : de l’antisémitisme au dreyfusisme, Mil neuf cent nº11, 1993.
Pierre MICHEL, L’itinéraire politique de Mirbeau, Europe n°839, mars 1999.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et la « négritude », Éditions du Boucher, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et le problème de la négritude, Association Octave Mirbeau, 2005.
Pierre MICHEL, Autour de… Octave Mirbeau imprécateur et justicier, Le Frisson esthétique n° 3, 2007.
Pierre MICHEL, L’engagement éthique de l’intellectuel : le cas Octave Mirbeau, Fabula, 2014.
Antoine PERRAUD, Octave Mirbeau, l’écrivain qui démentait comme un arracheur de masques, MediapartSociété Octave Mirbeau, 2017.
Sylvie THIÉBLEMONT, Un journaliste faiseur d’opinion : Octave Mirbeau, Communication & Langages nº108, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Bibliographie d’Octave Mirbeau, p. 845.
Jean-François WAGNIART, Le poète et l’anarchiste : du côté de la pauvreté errante à la fin du XIXe siècle, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique nº101, 2007.

Dossiers

Octave Mirbeau (1848-1917), Association Octave Mirbeau
Octave Mirbeau, le grand démystificateur, Société Octave Mirbeau
Commentaire Ces deux sites constituent une somme sur Octave Mirbeau, mais d’un point de vue politiquement correct car, par exemple, Pierre Michel détourne un texte d’Octave Mirbeau contre Donald Trump ! et, pire encore, il prétend que les amateurs d’Octave Mirbeau sont tous Charlie !


Serge LEFORT, Charlie Hebdo, Monde en Question

Revues

Cahiers Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau
Pierre MICHEL (sous la direction de), Octave Mirbeau, Europe n°839, 1999 [Présentation en ligne].

Thèses

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 896-911.
Moteur de recherche des Thèses
Marilou DENAULT, Réécritures du mythe de Lilith dans La jongleuse de Rachilde et Le jardin des supplices d’Octave Mirbeau : reflets d’une féminité trouble, Mémoire Université de Montréal, 2010.
Anna JODŁOWIEC, L’ironie dans Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau, Mémoire de maîtrise, Université de Wroclaw (Pologne), 2010.
Pierre MICHEL, Les combats d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1992 – Annales littéraires de l’université de Besançon, 1995 [Texte en ligne].
Justin MOISAN, Octave Mirbeau et la « Terreur » anarchiste, Mémoire Université Laval, 2012.
Lisa RODRÍGUES SUÁREZ, La représentation des femmes dans l’œuvre romanesque et théâtrale d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française, 2016.
Isabelle SAULQUIN, L’anarchisme littéraire d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Cahiers Octave Mirbeau n°5, 1998 p. 272-281.

Bibliographie d’Octave Mirbeau

BNF
Libre Théâtre
Presses universitaires de Caen
Société Octave Mirbeau (914 pages avec liens, mais sans index)
Université de Lille

Livres d’Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 7-576.
Yannick LEMARIÉ et Pierre MICHEL (sous la direction de), Dictionnaire Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2010.
Atramenta
Bibebook
Bibliothèque électronique du Québec
Bouquineux
Ebook gratuit Français
Ebooks libres et gratuits
Internet Archive
Éditions du Boucher
Livres pour tous
Société Octave Mirbeau
Wikisource
Octave MIRBEAU, La grève des électeurs, Le Figaro, 28 novembre 1888 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneAudio en ligne].
Correspondance Octave Mirbeau – Jean Grave, Éditions du Fourneau, 1994 [Préface de Pierre MICHEL].
Correspondance Octave Mirbeau – Jules Huret, Éditions du Lérot, 2009 [Préface de Pierre MICHEL].
Octave MIRBEAU, Écrits de L’Humanité 1904-1910 présentation par Gilles CANDAR, Éditions d’Ores et déjà, 2017 [Fondation Jean-Jaurès].

Livres sur Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 577-895.
Dominique BUSSILLET, Mirbeau, Zola et les impressionnistes, Crès, 1914 réédition Cahiers du temps, 2013 [Texte en ligne].
Marc ELDER, Deux essais : Octave Mirbeau, Romain Rolland, Hachette, 2013.
Claude HERZFELD, La figure de Méduse dans l’œuvre d’Octave Mirbeau, Nizet, 1992 réédition 2000.
Claude HERZFELD, Le monde imaginaire d’Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2000.
Laure HIMY-PIÉRI, Gérard POULOUIN (sous la direction de), Octave Mirbeau – Passions et anathèmes, Presses universitaires de Caen, 2007 [Texte en ligne].
Alain (Georges) LEDUC, Octave Mirbeau 1848-1917 – Le gentleman-vitrioleur, Editions Libertaires, 2017 [Conférence en ligne].
Pierre MICHEL, Jean-François NIVET, Octave Mirbeau, l’imprécateur au coeur fidèle, Seguier, 1990 [Présentation en ligne].

Audio-Vidéo

Livres audio d’Octave Mirbeau, Littérature audio.
Octave MIRBEAU, Farces et moralités, 1904 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneVidéo en ligne].
Octave MIRBEAU, Le tripot aux champs, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Mon oncle, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, La chambre close, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Récit avant le gala, [Texte en ligneAudio en ligne].
Actualité d’Octave Mirbeau, France Culturemp3, 06/05/2017.
Éclat de l’œuvre d’Octave Mirbeau, BNFmp3, 04/10/2017.
Vidéos sur Octave Mirbeau, YouTube.
Filmographie Octave MIRBEAU, Ciné Monde.

26/01/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question