Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Tag: Jacques LACAN

LACAN « Séminaire XXV »


Bibliographie psychanalyse

 

Le Séminaire XXV (1977-1978) prend place à la fin du parcours intellectuel de Lacan. Dans les dernières années, son désir de formalisation se faisant de plus en plus vif, Lacan a recouru à deux modes de formalisation destinés à assurer la transmission : les mathèmes et la topologie.
Le Séminaire XXV, intitulé « le temps de conclure », est une œuvre ultime, un texte-limite où Lacan choisit de s’effacer, mettant en cause le « succès » de son entreprise, non dans la perspective d’une terminaison, mais dans celle d’une ouverture, d’une in-termination.
La thématique concernant la coupure est redoublée par les ruptures mises en scène dans ce séminaire et par ce que je désigne comme une dramaturgie. Questionnant la corrélation entre la théorie et sa transmission ainsi que le lien entre théorie et pratique, Lacan récuse la théorisation psychanalytique et toute théorisation d’une manière générale. En conséquence, il récuse son propre enseignement et jusqu’au fait d’enseigner. Il procède enfin à une destitution de sa position de sujet supposé savoir.
Vertige du vide créé par la volatilisation de tous les repérages. Le processus de destitution se propage à la psychanalyse elle-même.
Au-delà des ruptures, trous, lacunes, le Séminaire XXV offre une trajectoire en boucle – type de déplacement mimant la trajectoire circulaire de la pulsion -, un cheminement en spirale effectuant un « progrès dialectique ».

Jacques LACAN, Séminaire XXV – Le moment de conclure, Le Seuil, 1977-1978 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Élisabeth De Franceschi, Introduction à la lecture du Séminaire XXV, Oxymoron.
Revoir Lacan, Cinémas, 2015.
Radio Lacan.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

Publicités

LACAN « Séminaire XXIV »


Bibliographie psychanalyse

 

Le titre équivoque du séminaire demande à être interprété. Ecrite en lalangue ou plutôt en l’élangues, cette phrase, à la grammaire énigmatique, se lit en français et s’entend, en partie, en allemand : une-bévue/Unbewusst. Lacan utilise un procédé rencontré chez Joyce, l’année précédente du séminaire. La traduction de Unbewusst par « l’une-bévue » est en soi un mot d’esprit, c’est-à-dire une formation de l’inconscient comme l’acte manqué, le lapsus, le rêve, le symptôme. Qu’est-ce qu’un acte manqué ou un lapsus sinon une bévue ? Cette traduction rend presque vraie la phrase citée par Dante, lorsqu’il évoque à propos du mot « amour » le juste accord entre le mot et la chose : nomina sunt consequentia rerum. « L’une-bévue » n’a pas le défaut d’être un terme négatif comme « l’inconscient », et il ne risque pas, comme lui, d’être confondu avec l’inconscience. Lacan annonce dès le début du séminaire qu’avec cet « insu que sait de l’une-bévue », il essaie « d’introduire quelque chose qui va plus loin que l’inconscient ».
Lire la suite… Freud-Lacan

Jacques LACAN, Séminaire XXIV – L’insu que sait de l’une bévue s’aile à mourre, Le Seuil, 1976-1977 [Texte en ligne].

Lire aussi :
L’insu que sait de l’une bévue s’aile à mourre, Radio Lacan.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XXIII »


Bibliographie psychanalyse

 

Le sinthome est présenté par Lacan à propos de la topologie des nœuds, soit la nouvelle voie qu’il emprunte désormais à partir de 1973. En effet, cette date marque une crise. Pendant six ans, de 1966 à 1973, Lacan a voulu démontrer logiquement ce qu’est le réel, grâce aux mathèmes. Il y a réussi avec l’interprétation des quatre discours sans parole et des formules quantiques de la sexuation. L’enjeu par les mathèmes était d’opérer une transmission sans perte, comme toute science dont la démonstration se tient par elle-même et non par le nom propre de l’inventeur.

Or, le 15 mai 1973 ; à la fin de séminaire Encore, Lacan avoue son échec : « La formalisation mathématique est notre but, notre idéal. Pourquoi ? Parce que seule elle est mathème, c’est-à-dire capable de se transmettre intégralement. »

Mais, hélas ! ce n’est qu’idéal ; de fait dans la transmission même, c’est tout autre. C’est pourquoi Lacan ajoute : « La formulation mathématique, c’est de l’écrit, mais qui ne subsiste que si j’emploie à la présenter la langue dont j’use. C’est là qu’est l’objection […]. C’est par mon dire que cette formalisation, idéal métalanguage, je la fais exister. »

C’est pourquoi Lacan opère une bifurcation ; il passe des mathèmes à la topologie des nœuds, soit de la démonstration à la monstration. Or le nœud est antinomique à la lettre et donc au mathème ; en effet, si le borroméanisme du nœud à trois peut montrer ce qu’est la littérale, en revanche il n’est pas lui-même littéralité.

Jacques LACAN, Séminaire XXIII – Le sinthome, Le Seuil, 1975-1976 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Sophie MARRET-MALEVAL, Introduction à la lecture du Séminaire XXIII, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XXII »


Bibliographie psychanalyse

 

Résumé

Jacques LACAN, Séminaire XXII – RSI, Le Seuil, 1974-1975 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Collectif, Imaginaire, symbolique et réel chez Lacan, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XXI »


Bibliographie psychanalyse

 

Au cours du séminaire intitulé « Les non-dupes errent », où est introduite l’ouverture à une pluralisation du Nom-du-Père qui affecte le statut du symptôme, Lacan fait de l’errance le corrélat du refus d’aimer son inconscient. Ce refus est lui-même la conséquence du savoir acquis sur l’inconscient dans le travail analytique : un savoir « emmerdant », souligne Lacan. De ce savoir-là, le symptôme est dépositaire. Serait-ce donc d’en passer par lui (et comment ?) qui nous permettrait, à la fin d’une analyse, de refuser d’aimer notre inconscient, autrement dit d’errer – et de quoi cette errance serait-elle alors le nom ?

Jacques LACAN, Séminaire XXI – Les non dupes errent, Le Seuil, 1973-1974 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XX »


Bibliographie psychanalyse

 

Vous n’avez qu’à aller regarder à Rome la statue du Bernin pour comprendre tout de suite qu’elle jouit, sainte Thérèse, ça ne fait pas de doute. Et de quoi jouit-elle ? Il est clair que le témoignage essentiel des mystiques, c’est justement de dire qu’ils l’éprouvent, mais qu’ils n’en savent rien.

Ces jaculations mystiques, ce n’est ni du bavardage, ni du verbiage, c’est en somme ce qu’on peut lire de mieux. Ce qui se tentait à la fin du siècle dernier, au temps de Freud, ce qu’ils cherchaient, toutes sortes de braves gens dans l’entourage de Charcot et des autres, c’était de ramener la mystique à des affaires de foutre. Si vous y regardez de près, ce n’est pas ça du tout. Cette jouissance qu’on éprouve et dont on ne sait rien, n’est-ce-pas ce qui nous met sur la voie de l’ex-sistence ? Et pourquoi ne pas interpréter une face de l’Autre, la face de Dieu, comme supportée par la jouissance féminine ?

Jacques LACAN, Séminaire XX – Encore, Le Seuil, 1972-1973 [Texte en ligne].

Lire aussi :
François REGNAULT, Introduction à la lecture du Séminaire XX, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XIX »


Bibliographie psychanalyse

 

Le Séminaire XIX fait couple avec le précédent, le Séminaire XVIII – D’un discours qui ne serait pas du semblant : même formalisation pour structurer le même rapport sexuel, qui n’existe pas dans l’espèce humaine. En fait, les hommes et les femmes sont comme deux races distinctes, ayant chacune son mode de jouir et sa façon d’aimer. Du côté femme, pas de limite : l’infini est là. Du côté homme, il y en a toujours au moins un qui dit non : une exception fonctionne, moyennant quoi il y a, corrélativement, un tout : il y a le « tous les hommes », le règne de l’universel, l’univers de la règle, le respect de la loi, la solidarité des tous pareils, la révérence pour le chef (lui non châtré), la mise en ordre, en rangs, l’armée, « je ne veux voir qu’une seule tête », l’uniforme et l’uniformité, la bureaucratie, ennui, obsession, « je suis maître de moi comme de l’univers », dépression… Côté femme, le divin « pas-tout » : il n’y a pas « toutes les femmes », elles se prennent une par une, elles s’énumèrent, « mille e tré », chacune est Autre, aucune n’est toute, toutes sont folles (ne respectent rien), pas folles du tout (pas obnubilées par les semblants), l’Éternel Féminin n’attire nullement vers en-haut, mais vous plaque ici-bas, au service de sa jouissance, insituable, insatiable…

Jacques LACAN, Séminaire XIX – …ou pire, Le Seuil, 1971-1972 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Philippe LA SAGNA, Introduction à la lecture du Séminaire XIX, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XVIII »


Bibliographie psychanalyse

 

Ceci et un livre sur l’écriture. Mais d’écrit, il y en a plus d’un. Ce que l’on remarque d’abord, ce sont les caractères chinois qui parsèment plusieurs chapitres. Lacan préparait ainsi un voyage en Chine avec Barthes et Sollers. Il y renonça, pour une virée au Japon, dont on a ici le journal, conceptuel plutôt qu’anecdotique. Un autre mode d’écriture est encore sollicité : les formules logiques de la quantification, traduisant « tous », « aucun », « quelques-uns qui … », quelques-uns qui … ne … pas ». Il en ressort que le « rapport sexuel », lui, n’est pas susceptible d’être écrit. Et il y a enfin les cris. « Un homme et une femme peuvent s’entendre. Ils peuvent s’entendre crier ». Un pessimisme joyeux imprègne cette sagesse, qui arrive toute fraîche de l’année 1970-1971. Elle pousse à conclure qu’il n’y a aucun discours qui ne prenne son départ d’un semblant porté à la fonction de maître-mot (« le signifiant-maître »).

Jacques LACAN, Séminaire XVIII – D’un discours qui ne serait pas du semblant, Le Seuil, 1970-1971 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dominique LAURENT, Introduction à la lecture du Séminaire XVIII, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XVII »


Bibliographie psychanalyse

 

On peut] trouver à justifier avec mes petits schémas, que l’étudiant n’est pas déplacé à se sentir frère, comme on dit, non pas avec le prolétariat, mais avec le sous-prolétariat.
Le prolétariat, il est comme la plèbe romaine – c’étaient des gens très distingués. La lutte de classe contient peut-être cette petite source d’erreur au départ, que ça ne se passe absolument pas sur le plan de la vraie dialectique du discours du maître – ça se place sur le plan de l’identification. Senitius Populusque Romanus. Ils sont du même côté. Et tout l’Empire, c’est les autres en plus.

Il s’agit de savoir pourquoi les étudiants se sentent avec les autres en plus. Ils ne semblent pas du tout voir clairement comment en sortir.
Je voudrais leur faire remarquer qu’un point essentiel du système est la production – la production de la honte. Cela se traduit – c’est l’impudence.
C’est pour cette raison que ce ne serait peut-être pas un très mauvais moyen que de ne pas aller dans ce sens-là.

Jacques LACAN, Séminaire XVII – L’envers de la psychanalyse, Le Seuil, 1969-1970 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Jean-Luc MONNIER, Introduction à la lecture du Séminaire XVII, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.

LACAN « Séminaire XVI »


Bibliographie psychanalyse

 

Ce séminaire suit trois scansions principales : « l’Inconsistance de l’autre », « Du pari de Pascal » et « la Jouissance » (son champ, son réel, sa logique). Lors de la première séance Lacan écrit au tableau : « L’essence de la théorie psychanalytique est un discours sans parole. » Puis il déploie tous azimuts son discours, en partant du « plus-de-jouir » et de son « homologie » avec la plus-value de Marx. « Au tour du plus-de-jouir se joue la production d’un objet essentiel, dont il s’agit maintenant de définir la fonction l’objet a. »

Jacques LACAN, Séminaire XVI – D’un Autre à l’autre, Le Seuil, 1968-1969 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Catherine BONNINGUE, Introduction à la lecture du Séminaire XVI, ECF.
Jacques LACAN, Le Séminaire, Le Seuil, 1950-1980 [Sténotypies ELPTranscriptions Gaogoa].
Paul-Laurent ASSOUN, Lacan, QSJ PUF, 2015 [Texte en ligne].
Alain VANIER, Lacan, Les Belles Lettres, 1998 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Philosophie, Monde en Question.