Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Tag: Bibliographie

Notre drapeau est rouge


Bibliographie histoire

 

La révolution allemande, la montée et le triomphe du nazisme, la lutte contre le fascisme, l’après-guerre et la division de l’Allemagne : les mémoires d’Oskar Hippe couvrent soixante ans d’histoire du mouvement ouvrier allemand.

Rejoignant le Spartakusbund en 1916, il participe au développement des conseils ouvriers au début des années vingt et traverse la tragédie de la révolution allemande : la trahison de la social-démocratie, la stalinisation du KPD et les débats en son sein, la lutte de l’Opposition bolchevique léniniste qui entraine son exclusion du KPD.

Pourchassé par la réaction pendant la période révolutionnaire, emprisonné par les nazis, puis, après la guerre, enfermé dans les geôles de la RDA, libéré en 1955, Hippe poursuit son activité militante « à la gauche du SPD ».

Ce livre est à la fois une analyse des événements politiques qui ont profondément marqué la classe ouvrière allemande et le témoignage d’un militant dont la vie entière se confond avec la lutte pour le socialisme.

Oskar HIPPE, Notre drapeau est rouge, La Brèche, 1985 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja


Bibliographie littérature

 

– Nasr Eddin, peux-tu me prêter ta corde à linge ? vient lui demander un autre de ses voisins. Ma femme va faire une grande lessive.

– Tu n’as vraiment pas de chance, répond le Hodja sans même lui jeter un regard. Je viens juste de m’en servir pour mettre à sécher de la farine.

– Par Allah ! Tu prétends faire sécher de la farine sur une corde à linge ? Et tu veux que je te croie ?

– Tu n’es qu’un ignorant. Tu ne sais pas encore que lorsqu’on n’a pas envie de prêter sa corde à linge, on est capable de faire sécher n’importe quoi dessus ?

Ou comment de l’absurde faire surgir la vérité, tirer du rire le plus sûr des enseignements et libérer par l’idiot la parole de tous… Forte de plus de cinq cents fabliaux composés entre les XIIIe et XVe siècles et mettant en scène le maître Nasr Eddin, cette édition est le fruit de vingt ans de travail : un classique à garder à portée de la main.

Jean-Louis MAUNOURY, Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, Libretto, 2014 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Revues, Monde en Question.

Paroles d’histoire


Bibliographie histoire

 

Un podcast lancé en avril 2018, ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on discute de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision ou au cinéma, sur internet.

Via l’oral, l’écrit reste au cœur de paroles d’histoire : lire, faire lire, donner des idées de lecture, partager et discuter autour des livres en sont des buts essentiels. Pour cela, chaque épisode se termine par un conseil de lecture, en histoire ou au-delà, que l’on retrouve sur le site, comme toutes les références mentionnées.

Tous les épisodes sont disponibles en téléchargement et en écoute directe, ainsi que sur une chaîne YouTube, et il est possible de s’abonner (iTunes, Stitcher, Google play, etc.). Nouveaux épisodes tous les mercredis.

Paroles d’histoire – Un podcast consacré à l’actualité des livres, de la recherche et des débats en histoire

Lire aussi :
Dossier Géo-Histoire globale, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Les Arabes dansent aussi


Bibliographie littérature

 

Je fais plus israélien que le commun des Israéliens et rien ne me fait plus plaisir que de l’entendre de la bouche d’un Juif. On me dit souvent : « Vous n’avez vraiment pas l’air arabe. » Certains prétendent que c’est du racisme, mais pour moi, c’est un compliment. Comme une victoire. Être juif : n’est-ce pas ce que je voulais ? Après beaucoup d’efforts, le résultat est là.

Ce narrateur qui rêve d’être juif est né à Tira, un village de Galilée, dans une famille de combattants palestiniens. Brillant élève, envoyé dans un pensionnat de Jérusalem, il s’emploie à ressembler le plus possible à ses camarades juifs. Les Arabes dansent aussi décrit avec émotion sa vie d’Arabe israélien et ses déchirements identitaires, en mêlant d’une manière virtuose le tragique et le comique.

Sayed KASHUA, Les Arabes dansent aussi, Éditions de l’Olivier, 2006, [Texte en ligneHorizons Maghrébins].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Revues, Monde en Question.

Covid-19 – Anatomie d’une crise sanitaire


 

Pendant des semaines, la moitié de l’humanité a été confinée. Le Covid-19 a fait basculer nos existences dans l’inattendu, l’incertitude, l’angoisse. Quelles leçons tirer de cette crise inédite pour en sortir grandis ?

Jean-Dominique Michel est anthropologue de la santé. Il est le premier à avoir analysé le décalage entre la réalité de l’épidémie et les discours des autorités politiques et sanitaires.

Absence de tests de dépistage, confinement à l’aveugle de toute la population, manque de lits de réanimation et de respirateurs, mensonges sur le rôle des masques…, Covid-19 : anatomie d’une crise sanitaire dissèque les décisions absurdes. Grâce à un remarquable travail documentaire, il nous permet de comprendre en quoi les pouvoirs publics ont failli, pourquoi nous avons fait moins bien que les Allemands. Au-delà de l’insuffisance criante de moyens, il jette une lumière crue sur le mal profond qui sape notre système de santé et plaide pour sa remise à plat. Pour lui, il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ». La résilience collective acquise durant l’épreuve doit nous donner la force d’y arriver.

Aurions-nous pu agir plus efficacement ? Qu’aurions-nous dû savoir ? Comment nous préparer, si demain, la menace réapparaissait avec un virus plus contagieux et plus létal ?
La réponse à toutes ces questions est dans ce livre.

Jean-Dominique MICHEL, Covid-19 – Anatomie d’une crise sanitaire, HumenSciences, 2020 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Bulletins (de santé) du coronavirus, Monde en Question.
Revues de presse, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.

Introduction à l’analyse de l’image


 

Afin de permettre une lecture plus consciente de ce que l’image véhicule, cet ouvrage propose une analyse du message visuel fixe (tableau, photographie, affiche, etc.), nécessaire pour aborder celle des messages plus complexes (images en séquence, animée, etc.). L’auteure s’interroge sur les diverses significations de l’image et les questions que celle-ci soulève. Elle explore les résistances que son analyse peut susciter comme les fonctions que celle-ci peut remplir.
Il montre enfin combien la lecture de l’image peut stimuler l’interprétation créative et devenir un gage d’autonomie. Les exemples méthodologiques sont longuement développés et servent de support à des rappels théoriques de base.

Martine Joly est professeur à l’université Michel-de-Montaigne, Bordeaux, auteur de nombreux ouvrages sur l’image en général et la photographie en particulier.

Martine JOLY, Introduction à l’analyse de l’image, Armand Colin, 1994 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.
Articles Sémiotique, Chine en QuestionCiné MondeMonde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

La vérité sur les vaccins


 

Pour ou contre ? Dangereux ou non ? Beaucoup d’entre nous ne savent plus quoi penser et pour cause : on ne les a jamais renseignés, scientifiquement, sans parti pris, sur la vaccination. Le Pr Didier Raoult, microbiologiste mondialement reconnu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (l’IHU de Marseille), comble cette lacune.

Être pro ou anti-vaccin n’a pas de sens. La question à se poser est : quel vaccin est utile, pour qui, dans quelles circonstances ? Or, savez-vous que 3 des 11 vaccins désormais obligatoires en France sont obsolètes dans ce pays ? Que d’autres ne sont pas recommandés alors qu’ils préviennent des maladies graves ? Que le vaccin contre la grippe, peu efficace chez les personnes âgées, devrait être au contraire distribué aux enfants ?

Quant à redouter les effets nocifs d’un vaccin, la seule attitude valable est d’évaluer le rapport risques/bénéfices pour choisir intelligemment, au lieu d’écouter les fabricants de peur comme ce fut le cas pour le vaccin contre l’hépatite B, aujourd’hui lavé de tout soupçon.

« Notre politique vaccinale est incohérente, dépassée et inefficace », affirme Didier Raoult, propositions à l’appui pour éviter des aberrations comme celles concernant la grippe aviaire et HIN1, et pour regagner la confiance de la population.

C’est un constat que tout un chacun peut faire. Nos gouvernements décident de plus en plus sous l’influence des médias et des réseaux sociaux – qui répercutent et amplifient les angoisses de la population, quand ils ne cèdent pas aux certitudes des conseillers qui peuplent les cabinets ministériels. Le secteur médical n’échappe pas à cette façon d’agir. Des vaccins sont imposés ou interdits sans réelle concertation avec les professionnels de la santé, d’autres perdurent alors qu’ils n’ont plus d’intérêt réel, et les décisions de rembourser certaines vaccinations sont aléatoires ou fantaisistes.
Tout cela brouille les esprits. Une confusion aggravée par les scandales sanitaires qui se sont succédé ces dernières décennies dans le domaine de la santé : le sang contaminé dans les années 1980, la crainte d’une transmission à l’Homme de la maladie de la vache folle dix ans plus tard, la dangerosité réelle du médicament Médiator révélée en 2009 par un médecin. Et sur le front des vaccins, la psychose de la grippe H1N1 après l’enclenchement de la phase 6 d’alerte pandémique, le 11 juin 2009 par l’OMS. Une hystérie qui s’est traduite par le retentissant échec du plan de couverture vaccinale organisé en catastrophe par le ministère de la Santé de l’époque.
p.12

Didier RAOULT, Olivia RECASENS, La vérité sur les vaccins, Michel Lafon, 2018 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Revues de presse, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.

Les biais cognitifs des croyances


Bibliographie sciences

 

Cela est contre-intuitif, mais souvent nous ne pensons et n’agissons pas de façon rationnelle. Par exemple, après les attaques du World Trade Center, beaucoup d’entre nous ont eu peur de prendre l’avion et ont privilégié les déplacements en voiture lorsqu’ils étaient possibles. Pourtant la probabilité de mourir en avion est très inférieure à celle de mourir en voiture.

Pourquoi avons-nous tendance à accorder plus de poids aux informations qui confirment nos croyances qu’à celles qui les infirment ? Pourquoi les narrations construites par notre cerveau peuvent être parfaitement cohérentes et néanmoins totalement erronées ? Bref, pourquoi sommes-nous biaisés ? Comprendre et savoir remédier aux biais cognitifs est fondamental car leurs conséquences tant au niveau individuel qu’au niveau collectif sont loin d’être anodines.

Maniement des probabilités, compréhension du hasard, prise de décision : dans chacun de ces domaines, l’influence des biais cognitifs est majeure. En s’appuyant sur de nombreux exemples de notre quotidien et dans un style très vivant, Vincent Berthet met en lumière notre rationalité limitée. Et montre comment certains acteurs en tirent parfois profit.

Voici un extrait de la conclusion :

Notre rationalité limitée nous pousse à développer et à entretenir des croyances erronées. L’effet d’échelle d’Internet en général et des réseaux sociaux en particulier a décuplé l’ampleur de ce phénomène. D’un côté, le Web a renforcé la polarisation des opinions par la mécanique du communautarisme idéologique. Quelle que soit votre opinion, vous trouverez toujours sur le Net un groupe de personnes partageant la même opinion que vous, ce qui renforcera votre conviction. Or les animaux rationnellement limités que nous sommes tendent à croire que l’intersubjectif et l’objectif possèdent le même statut épistémique : croyance partagée équivaut à vérité. À côté de cette polarisation des opinions coexiste une certaine crédulité des citoyens. Le Web permet de toucher en masse cette « démocratie des crédules » selon les termes du sociologue Gérald Bronner, sur laquelle prospèrent les désinformateurs, les marchands de doute, et les auteurs de fake news. La polarisation des opinions et la crédulité collective préservent la liberté d’expression et d’opinion, mais obscurcissent la vérité. Ainsi, à l’ère de la post-vérité, l’opinion est première et la vérité secondaire.
p.143-144

Vincent BERTHET, L’erreur est humaine – Aux frontières de la rationalité, 2018 CNRS, [Texte en ligne].

Le chapitre Rationalité limitée et pouvoirs publics présuppose que les pouvoirs publics agiraient plus rationnellement que les individus :

La rationalité limitée est un phénomène dont la réalité est scientifiquement établie. Comment les pouvoirs publics devraient-ils intégrer la rationalité limitée des individus dans leur action ? Les pouvoirs publics doivent avant tout protéger les individus des conséquences néfastes (pour eux-mêmes et pour autrui) de leur rationalité limitée.
p.127

Les décideurs politiques sont eux-mêmes soumis aux biais cognitifs des croyances. Ainsi, le gouvernement mexicain a copié-collé les décisions du gouvernement français alors que le pays totalisait seulement 12 cas et 0 mort (Les croyances sont plus têtues que les faits). Ces mesures drastiques de confinement sur tout le territoire pour une période indéterminée ne servent qu’à alimenter la psychose !

15/04/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Dossier Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Sciences, Monde en Question.

La vie sans microbes c’est la mort !


Penser c’est penser contre les autres, contre soi-même.
Penser c’est rechercher la vérité contre ses propres croyances.

 

Alors que, sous la pression des médias et l’incertitude des gouvernements qui ne savent pas quelle décision prendre, des millions et des millions de gens sont confinés par la psychose d’une catastrophe sanitaire à l’échelle mondiale, il est utile de rappeler que les plantes, les animaux et les êtres humains dépendent les uns des autres pour leur survie.

Tétanisé par la peur, beaucoup de gens oublient ce qu’ils ont appris en sciences naturelles… à l’école primaire. Voici un petit cours de rattrapage que j’ai donné à mes enfants (9 et 7 ans) :

• Notre corps abritent en permanence des millions et des millions de virus et de bactéries. Certaines, potentiellement dangereuses, restent à l’état dormant. Suite à un changement de l’écosystème, pas toujours identifiable, elles se multiplient au point d’envahir leur hôte. D’autres sont indispensables aux fonctions de notre organisme et participent activement au maintien de notre santé.
• Ainsi, le processus complexe de la digestion – passage des aliments aux nutriments – passe par la phase d’une intense activité microbienne. Ces bactéries gênent aussi la colonisation de bactéries pathogènes comme le Clostridium difficile, infection qui fait des ravages en milieu hospitalier comme toutes les infections nosocomiales sans que les médias ne s’en émeuvent.
• Cette flore dite commensale – des bactéries utiles que nous hébergeons sans le savoir – sont souvent détruites par les antibiotiques très largement prescrits, surtout les plus récents (céphalosporines ou quinolones de troisième génération) [1].

Seuls les morts sont débarrassés une fois pour toutes des bactéries et des virus, mais à quel prix !

Pour ceux qui veulent en savoir plus, je conseille :
Cours de bactériologie, Sorbonne Université Médecine.
Martin J. BLASER, La santé par les microbes, 2014 [Texte en ligne]
Didier RAOULT, Les nouveaux risques infectieux – SRAS, grippe aviaire, et après ?, 2015 [Texte en ligne].

02/04/2020 (le jour de mon anniversaire)
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.
Index Médecine, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.


Notes et références


[1] Lire :
• La flore microbienne normale de l’organisme, Sorbonne Université Médecine.
• Clostridium difficile, SFM, sans date.
• Clostridium difficile, Haute Autorité de Santé, 2016.
• Infections à Clostridium difficile, INRS, 2018.
Clostridium difficile : la vraie maladie émergente qui tue en France, IHU Méditerranée-Infection, 2019.

Épidémies – Vrais dangers et fausses alertes


Bibliographie médecine

 

Les alertes affolantes sur de possibles épidémies se sont multipliées ces dernières années. Pour toutes ces maladies des modèles mathématiques et des prédictions ont été réalisés, qui annonçaient la mort de millions de personnes. Il n’en a rien été, en dehors de l’épidémie de grippe qui a tué comme une grippe ordinaire.
En revanche d’autres épidémies ont été négligées, dont […] le Clostridium difficile qui tue [sans émouvoir personne] entre 60 000 et 100 000 personnes par an dans le monde.
p.5 de l’édition électronique

En ces temps de réclusion sous la couette, je conseille la lecture de ce petit livre (98 pages) malgré deux points négatifs : le style souffre d’une écriture hâtive et, plus grave de mon point de vue, l’auteur qualifie le coronavirus de coronavirus chinois, terme de la propagande anti-chinoise, au lieu d’utiliser la dénomination scientifique de covid-19.

Ceci dit, son livre est un pavé dans la mare. Didier Raoult a une très longue expérience de terrain des maladies infectieuses, mais, comme il n’appartient pas aux cercles des conseillers du prince, sa parole est d’emblée disqualifiée par les médias nationaux, par ses collègues qui intriguent contre lui auprès des décideurs pour le compte des laboratoires pharmaceutiques et enfin par les politiques qui « ont un mode de réflexion trop proche de celui des médias ».

Et c’est en tant qu’expert, mondialement connu et reconnu, qu’il affirme :

La vitesse de réaction des Chinois dans la gestion des épidémies a été stupéfiante, en particulier dans son évaluation des molécules anti-infectieuses. Ils ont pu rapidement montrer que la chloroquine, un des médicaments les plus prescrits au monde et les plus simples, est peut-être le meilleur traitement des coronavirus et la meilleure prévention.
p.56 de l’édition électronique

Un traitement par la chloroquine n’intéresse personne en France car son coût est trop dérisoire (2 € environ) pour faire sérieux après les prédictions terrifiantes des lanceurs d’alerte qui vont dans l’intérêt des opportunistes des situations de crise orchestrées par les médias : les décideurs politiques et économiques (les laboratoires pharmaceutiques en l’occurrence).

Je doute que l’immense majorité de mes amis, qui vivent en France, en Belgique, en Espagne ou en Suisse, lise ce livre parce qu’il est à contre-courant de leur croyance.

[…] même si les gens adorent avoir peur, à la longue, la réalité s’imposera et ils ne croiront plus rien de ce qu’on leur prédit. Ce qui est tout aussi dangereux que la crédulité aveugle. Souvenons-nous de l’histoire de Pierre et le loup : à force d’entendre Pierre crier au loup, plus personne ne le crût quand le loup arriva !
p.93 de l’édition électronique

25/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Didier RAOULT, Épidémies – Vrais dangers et fausses alertes, Michel Lafon, 2020 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Didier RAOULT, Rapport de mission sur le bioterrorisme, 2003 [Texte en ligne].
Bulletin (de santé) du coronavirus nº1, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Index Médecine, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.