Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Cinéma

Histoire des salles de cinéma


Bibliographie cinéma

 

à Catherine Fattebert

Articles

[cinéma nomade] sans date, Petite histoire du cinéma forain, Cinéma voyageur.
sans date, Le cinéma, Archives & Patrimoine des Hauts-de-Seine.
sans date, Anciennes salles de cinéma de Rennes, Wiki Rennes.
sans date, Histoire des salles à Bruxelles, FCB.
[cinéma nomade] 1985, Jacques DENIEL, Michel LAGRÉE, Le cinéma en Bretagne rurale – Esquisse pour une histoire, Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 34 pages.
[cinéma nomade] 1986, Pierre BERNEAU, Les débuts du cinéma à Angoulême, 1895 revue d’histoire du cinéma.
[cinéma nomade] 1986, Guy OLIVO, Aux origines du spectacle cinématographique en France – Le cinéma forain : l’exemple des villes du Midi méditerranéen, Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, 20 pages.
[cinéma nomade] 1993, Véronique LESBAUDITS, Les débuts du cinéma dans le Calvados (1895-1914), Annales de Normandie.
1994, Isabelle DEBIEN, Le cinéma dans les cafés carcassonnais au début du siècle, 1895 revue d’histoire du cinéma.
1995, Johanne LARUE et Mario CLOUTIER, L’état du cinéma en salles au Québec, Séquences.
[cinéma nomade] Olivier JOOS, Cinémas forains et tournées cinématographiques dans le bassin minier du Pas-de-Calais et à Douai (1895-1914), 1895 revue d’histoire du cinéma.
2000, Emmanuel ETHIS, La caisse du cinéma : quand il faut décider, Communication & Langages.
[cinéma nomade] 2004, Thierry LECOINTE, Les premières années du spectacle cinématographique à Nîmes – 1895-1913, 1895 revue d’histoire du cinéma.
2005, Anne-Élisabeth BUXTORF, La salle de cinéma à Paris entre les deux guerres : l’utopie à l’épreuve de la modernité, Bibliothèque de l’École des chartes.
14/06/2007, 100 ans de cinéma à Saint-Etienne, Forez Info.
[cinéma nomade] 2008, Jean-Baptiste HENNION, Éclairage sur l’année 1896 – Éléments chronologiques relatifs à l’introduction du spectacle cinématographique sur les champs de foire français, 1895 revue d’histoire du cinéma.
2009, Sébastien CAQUARD, Daniel NAUD, Victor PÉRICHON, Les salles obscures canadiennes – Un éclairage géographique, Cahiers de géographie du Québec.
[cinéma nomade] 11/01/2009, Carcassonne – Aux origines des salles de cinéma (1897-1940), La Dépêche.
01/10/2009, Caroline JEANNEAU, Benoît DANARD, L’évolution de l’économie des salles de cinéma, CNC, 42 pages.
2013, Gérard GRUGEAU, Repenser la salle de cinéma, 24 images.
29/12/2013, Naissance des salles de cinéma en France 1894-1918, Salle cinéma.
27/07/2014, Petite histoire du cinéma à Nantes, Chroniques des études ordinaires,.
[cinéma nomade] 2015, Arnaud LE MARCHAND, De 1895 à 1912 : Le cinéma forain français entre innovation et répression, 1895 revue d’histoire du cinéma [Texte en ligne 45 pages].
27/09/2016, Frédérique BREDIN, Rapport sur la salle de cinéma de demain, CNC, 86 pages – France Culture.
31/05/2018, Histoire de salles de cinéma méconnues dans Saint-Jean-Baptiste, Le Bourdon du Faubourg.

Revues

2012, Publics de cinéma. Pour une histoire des pratiques sociales Conserveries mémorielles.
2013, Industrie en crise – Cinéma en mutation !, 24 images.
2017, Les salles de cinéma – Histoire et géographie, Cinémas.

Thèses

[cinéma nomade] 2007, Renaud CHAPLAIN, Les cinémas dans la ville – La diffusion du spectacle cinématographique dans l’agglomération lyonnaise (1896-1945), Thèse de doctorat en Histoire, 460 pages dont cinéma nomade.
2011, Sophie BOUDET-DALBIN, La distribution des films par internet : enjeux socioculturels, économiques et géopolitiques, Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication, 653 pages.

Livres

Bibliographie, La Fédération Nationale des Cinémas Français.
Bibliographie, Renaud CHAPLAIN in Les cinémas dans la ville.
Olivier BARROT, Alain BOULDOUYRE, Voyage au pays des salles obscures, Hoëbeke, 2006.
Alain BESSE, Salles de projection, salles de cinéma – Conception, réalisation, exploitation, Dunod, 2007.
Francis BORDAT, Michel ETCHEVERRY (sous la direction de), Cent ans d’aller au cinéma – Le spectacle cinématographique aux États-Unis 1896-1995, Presses universitaires de Rennes, 1995.
COLLECTIF, Drôles de salles – Cinq cinémas de quartier et toute une histoire, Loco, 2016.
[cinéma nomade] Jean GILI, Michèle LAGNY, Michel MARIE, Vincent PINEL (sous la direction de), Les vingt premières années du cinéma français, Sorbonne Nouvelle, 1995.
Laurent CRETON, Kira KITSOPANIDOU (sous la direction de), Les salles de cinéma – Enjeux, défis et perspectives, Armand Colin, 2013 [1895 revue d’histoire du cinéma].
Claude FOREST, Les dernières séances – Cent ans d’exploitation des salles de cinéma, CNRS, 1995.
Claude FOREST, Économies contemporaines du cinéma en Europe – L’improbable industrie, CNRS, 2001.
Claude FOREST, Michel SERCEAU, Le Patis – Une salle de cinéma populaire devenue salle d’art et essai (Le Mans, 1943-1983), Presses Universitaires du Septentrion, 2014.
Claude FOREST, Hélène VALMARY (sous la direction de), La vie des salles de cinéma, Sorbonne nouvelle, 2015.
Jean-Michel FRODON, Dina LORDANOVA (sous la direction de), Cinémas de Paris, CNRS, 2017.
Michel MESNIL, Le parfum de la salle en noir,, PUF, 1985 [Communication. Information Médias Théories,].
Jean-Jacques MEUSY, Georges LOISEL, André MILCOT, Cinémas de France 1894-1918, Arcadia, 2009.
Viva PACI, La machine à voir – À propos de cinéma, attraction, exhibition, Presses universitaires du Septentrion, 2012.
Pierre PAGEAU, Les salles de cinéma au Québec 1896-2008, GID, 2009 [Séquences].
Armelle PAIN, Le Trianon, un cinéma associatif en Mayenne, Warm, 2016.
[cinéma nomade] Maurice PELINQ (sous la direction de), Vie et histoire du cinéma à Aix-en-Provence, Rouge Profond, 2016.
Alain POTIGNON, Nos cinémas de quartier – Les salles obscures de la ville lumière, Parigramme, 2006.
Agnès SALSON, Mikael ARNAL, Rêver les cinémas, demain, Ateliers Henry Dougier, 2015.
Maxime SCHEINFEIGEL, Le cinéma, et après ?, Presses universitaires de Rennes, 2010.
Daniel SERCEAU, Les goûts du public – Une salle de quartier dans les années 50, Séguier, 2006.
Christian SEVEILLAC, Confidences d’un directeur de salles, Lettmotif, 2015.
Jacques THORENS, Le Brady, Verticales, 2015.
Hélène VALMARY, Samra BONVOISIN et Claude FOREST, Figures des salles obscures – Des exploitants racontent leur siècle de cinéma, Nouveau Monde, 2015.

Audio-Vidéo

1988, Nuovo Cinema Paradiso – Cinema paradiso, Ciné Monde.
2002, La chatte à deux têtes [salle porno], Ciné Monde.
[cinéma nomade] 2011, Fantômes du cinéma forain, Ciné Monde.
2012, Nos salles obscures, Ciné Monde.
2013, L’histoire des salles de cinéma (6 épisodes), Ciné Monde.
2015, Cinema Perverso [salle porno], Ciné Monde.

Sites

ACAP – Pôle régional image.
CNC – Centre National du Cinéma et de l’image animée.
Livres sur le cinéma.

La salle de cinéma n’a pas toujours existé. Son existence est liée au développement d’une consommation de masse des films dont la distribution, après la Guerre 1914-1918, est accaparée par Pathé et Gaumont.

Le cinéma a débuté comme une attraction foraine. L’exploitation itinérante et foraine des films périclitera peu à peu et disparaîtra suite à plusieurs facteurs :
– En 1907, Charles Pathé substitue à la vente des films leur location.
– En 1912, la loi instaure un carnet de circulation obligatoire. « Rétrospectivement, il est difficile de ne pas avancer que la loi de 1912 en aggravant la précarité des forains les empêchait de défendre leurs droits dans cette aventure du cinématographe. Notamment, elle les empêchait de pouvoir mobiliser le crédit nécessaire à cette entreprise. » (Arnaud LE MARCHAND, De 1895 à 1912 : Le cinéma forain français entre innovation et répression).

Le cinéma fut ensuite hébergé dans des lieux sédentaires : cafés (Isabelle DEBIEN, Le cinéma dans les cafés carcassonnais au début du siècle), salles paroissiales (Jacques DENIEL, Michel LAGRÉE, Le cinéma en Bretagne rurale – Esquisse pour une histoire), théâtres ou hangars. Après la Guerre 1914-1918, un réseau de salles de cinéma sera progressivement mis en place par Pathé et Gaumont. Pathé, qui avait industrialisé la production (Laurent LE FORESTIER, Aux sources de l’industrie du cinéma – Le modèle Pathé 1905-1908, L’Harmattan, 2007), industrialisa la distribution. La boucle est bouclée.

Contrairement au discours des Cassandre, la salle de cinéma perdure non plus comme un lieu de consommation populaire, mais de consommation ostentatoire. Parallèlement se développe la consommation nomade des films via des offres de plus en plus diversifiées et personnalisées (streaming légal de Netflix par exemple).

22/06/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Histoire du cinéma – Filmographie, Ciné Monde
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Publicités

The Story Of Film 1-3


 

Réalisateur : Mark Cousins
Durée : 1h00 par épisode
Année : 2011
Pays : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Résumé : Un documentaire retraçant l’intégralité de l’histoire du cinéma.
01 – 1895-1918 – Le monde découvre une nouvelle forme d’art
Le premier épisode de cette série révèle la naissance du cinéma en tant que forme d’art. Filmé dans les studios où furent tournés les premiers films, l’épisode démontre que les idées et les passions ont toujours mieux contribué à l’essor du 7e art que l’argent et la mise en marché. On y révèle aussi l’histoire des premières vedettes de cinéma, des gros plans et des effets spéciaux tout en voyageant jusqu’à Hollywood pour y montrer comment le spectacle est devenu mythe.
02 – 1918-1928 – Le triomphe du cinéma américain
Le deuxième épisode aborde la folie des années 1920 lorsque Hollywood est devenu l’industrie du rêve et du glamour telle que nous la connaissons aujourd’hui. Cette époque aura vu naître l’apparition des cinéastes étoiles comme Charlie Chaplin et Buster Keaton. Toutefois, l’artifice de ce star système était déjà contesté par des auteurs comme Robert Flaherty, Eric Von Stroheim et Carl Theodor Dreyer, qui privilégiaient un cinéma à la fois mature et sérieux.
03 – 1918-1932 – Les cinéastes se rebellent
Les années 20 et le début des années 30 ont toujours été considérés comme l’âge d’or du cinéma. Cet épisode visite Paris, Berlin, Moscou, Shanghai et Tokyo afin d’explorer les régions qui ont vu naître des mouvements cinématographiques qui ont repoussé les limites du médium. L’expressionnisme allemand, l’école du montage soviétique, l’impressionnisme français et le surréalisme, tous ces courants ont su tailler leur place dans l’histoire du cinéma.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : LCDC (film rare) DVD VF

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Royaume-Uni, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Ce nain que je ne saurais voir !


 

Réalisateur : Christophe Bier
Durée : 0h54
Année : 2005
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Un documentaire sur les nains et leurs rôles dans le cinéma.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Zone Telechargement (film rare) DVD FR
Avis de : Le coin du cinéphageLibération

Lire aussi :
Christophe BIER, Les nains au cinéma, Christophe Bier, 1998 [BNF].
Entretiens, Revues de cinema, 2009 – Revues de cinema, 2010.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France , Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Propaganda – La fabrique du consentement


 

Réalisateur : Jimmy Leipold
Durée : 0h53
Année : 2017
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Comment influencer les foules ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l’un des inventeurs du marketing et l’auteur de « Propaganda », un passionnant décryptage des méthodes de la « fabrique du consentement ». Si les techniques de persuasion des masses apparaissent en Europe à la fin du XIXe siècle pour lutter contre les révoltes ouvrières, elles sont développées aux États-Unis pour convaincre les Américains de s’engager dans la Première Guerre mondiale. Peu connu du grand public, neveu de Sigmund Freud, l’auteur du livre de référence Propaganda et l’un des inventeurs du marketing, Edward Bernays (1891-1995) en fut l’un des principaux théoriciens. Inspirées des codes de la publicité et du divertissement, ces méthodes de « fabrique du consentement » des foules s’adressent aux désirs inconscients de celles-ci. Les industriels s’en emparent pour lutter contre les grèves avec l’objectif de faire adhérer la classe ouvrière au capitalisme et transformer ainsi le citoyen en consommateur.
Fiche : Arte
Partage proposé par : 9docu HD 720 VOSTFR
Avis de Ciné Monde : Contrairement à ce que répètent en boucle les médias dominants, la propagande n’est née ni en URSS en 1917 ni en Allemagne entre 1923 et 1933, mais bien aux États-Unis et fut théorisée et appliquée par Edward Bernays. Sa carrière résumée en trois dates :
• En 1917, Edward Bernays fit ses premières armes de propagandiste au sein de la Commission Creel. Charlie Chaplin participa activement à la campagne de propagande en faveur de la guerre [03’38].
• En 1929, Edward Bernays lança avec succès une campagne sur la libération des femmes… par la cigarette [18’50]. L’instrumentalisation du féminisme n’est pas nouveau.
• En 1954, Edward Bernays mena campagne pour renverser le gouvernement du Guatemala afin de préserver les intérêts d’United Fruit Company [45’00].

Lire aussi :
Edward BERNAYS, Propaganda – Comment manipuler l’opinion en démocratie, 1928, La Découverte, 2007 [Texte en lignepdf].
Sandrine AUMERCIER, Edward L. Bernays et la propagande, Revue du MAUSS, Juillet 2007.
Normand BAILLARGEON, La commission Creel et le viol des foules, Voir, 07/11/2012.
Patrick MICHEL, Il y a 100 ans : premier exercice de propagande de masse avec la commission Creel, Acrimed, 14/09/2017.
Corinne AUTEY-ROUSSEL, Une brève histoire de la propagande, Entelekheia, 19/11/2017.
Dossier documentaire Edward BERNAYS, Monde en Question.
Dossier documentaire Propagande, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Le jardin oublié – La vie et l’œuvre d’Alice Guy-Blaché


 

Réalisateur : Marquise Lepage
Durée : 0h52
Année : 1995
Pays : Canada
Genre : Documentaire
Résumé : Le documentaire reconstitue l’univers de de la première réalisatrice de l’histoire du cinéma grâce à des entrevues réalisées par les télévisions européennes autour des années 1960, des extraits de ses films, des archives familiales, des témoignages de personnes qui l’ont connue, d’universitaires et d’historiens du cinéma.
Fiche : Film documentaireIMDb
Partage proposé par : ONF Streaming FR – YouTube Streaming FRTélécharger
Avis de Ciné Monde : Les images d’archives d’Alice Guy sont plus intéressantes que les témoignages.

Lire aussi :
Dossier Alice GUY, Monde en Question.
Hommage à Alice GUY, Monde en Question.
Filmographie Alice GUY, Ciné Monde.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Canada, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma,

The Celluloid Closet


 

Réalisateur : Rob Epstein, Jeffrey Friedman
Durée : 1h42
Année : 1995
Pays : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Résumé : L’homosexualité vue a travers cent ans de cinéma hollywoodien. Pour les auteurs « The Celluloid Closet » montre comment notre attitude envers l’homosexualité et notre perception des rôles des deux sexes ont évolué au cours de ce siècle.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Anonyme (film rare) DVD VOSTFR

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Royaume-Uni, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Qui est Alice Guy ?


 

Il semble que, en 1975, par grand monde ne connaissait Alice Guy et certainement pas la féministe de service qui nous sert le discours victimaire habituel.

Quarante trois ans plus tard, quelques-uns de ses films sont visibles sur YouTube. D’autres cinéastes de cette époque sont aussi restés longtemps inconnus comme Edwin S. Porter.

04/06/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Qui est Alice Guy ? (1ère diffusion le 02/07/1975), France- Culture

Lire aussi :
Dossier Alice GUY, Monde en Question.
Hommage à Alice GUY, Monde en Question.
Filmographie Alice GUY, Ciné Monde.

Une vie classée X


 

Réalisateur : Mireille Darc
Durée : 0h52
Année : 2005
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Un reportage de Mireille Darc sur l’industrie du X qui donne la parole aux actrices du film X.
Partage proposé par :
• Vimeo Streaming FR
• YouTube Streaming FR
• Zone Telechargement DVD FR
Avis de Monde en Question : Mireille Darc fait intelligemment parler des femmes majoritairement ex-actrices de films pornos. Mais, étrange pudeur, l’argent n’est pratiquement pas évoqué alors que c’est le moteur de cette industrie.

Lire aussi :
Dossier documentaire Érotisme & Pornographie, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La grande histoire du festival de Cannes (1939-2017)


Bibliographie cinéma

 

Placée sous le parrainage de Monica Bellucci, maîtresse de cérémonie en 2003 et membre du jury de la 59e édition du Festival en 2006, cette édition suivra une chronologie inversée de l’histoire du Festival scindée en deux grandes parties
• « Festival d’aujourd’hui » Le Festival dans son siècle : de 2017 à 2000
• « La saga du Festival » au XXe Siècle de 1999 à 1939

Cannes Memories, La grande histoire du festival de Cannes (1939-2017), Entertainment Media, 2017 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

L’âge d’or du X


 

Réalisateur : Laurent Préyale
Durée : 0h52
Année : 2006
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Je me souviens de Brigitte, Marylin, Alban et les autres. Je me souviens que le film « Les jouisseuses » avait remporté un grand succès. Je me souviens de châteaux, de soubrettes et des valets de chambre. Je me souviens que ces films étaient tournés en 35 mm, avec un scénario. Je me souviens que les seins des actrices étaient vrais mais que leurs poils l’étaient tout autant. Je me souviens de Giscard descendant les Champs-Élysées devant les affiches des films pornos. Je me souviens qu’on a quand même bien rigolé à l’époque.
Fiche : IMDbLaurent Préyale
Partage proposé par : Zone Telechargement (film rare) DVD FR
Avis de Monde en Question : Nicolas Castro décline sa nostalgie de « l’âge d’or du X » en occultant sa face sombre. Le dispositif télévisuel est lassant.

Lire aussi :
Dossier documentaire Érotisme & Pornographie, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.