Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Bibliographie cinéma

L’influence de Washington sur Hollywood


Bibliographie cinéma

 

Les dossiers que nous avons obtenus, pour la plupart via des requêtes FOIA [Freedom of Information Act] démontrent qu’entre 1911 et 2017, plus de 800 films ont reçu un soutien du Département de la Défense, un chiffre bien plus élevé que dans les estimations publiées jusque là. Ces films comprennent des franchises à grand succès comme Transformers, Iron Man et Terminator.

A la télévision, nous avons découvert que 1 100 titres ont reçu une aide du Pentagone – 900 depuis 2005 -, de Flight 93 à Convoi de l’extrême et Army Wives.

Si nous comptons aussi des épisodes de séries comme 24, Homeland et NCIS, et l’influence d’autres organisations majeures comme le FBI et la Maison-Blanche, nous pouvons établir avec assurance pour la première fois que les différents organismes de l’appareil washingtonien ont influencé des milliers d’heures de divertissement.

Lire la suite… Entelekheia.

Lire aussi :
Erwan BENEZET, Barthélémy COURMONT, Washington et Hollywood : l’arme fatale ?, Revue internationale et stratégique, 2004.
Nolwenn MINGANT, Hollywood et le département d’Etat : une liaison dangereuse ?, Géoéconomie, 2011.

Jean-Michel VALANTIN, Hollywood, le Pentagone et Washington – Les trois acteurs de la stratégie mondiale, Autrement, 2003 réédition Hollywood, le Pentagone et le monde – Les trois acteurs de la stratégie mondiale, Autrement, 2010 [CliothèquePolitique étrangère Questions de communication].
Erwan BENEZET, Barthélémy COURMONT, Hollywood-Washington – Comment l’Amérique fait son cinéma, Armand Colin, 2007.
Matthew ALFORD, Tom SECKER , National Security Cinema – The Shocking New Evidence of Government Control in Hollywood, CreateSpace Independent Publishing Platform, 2017 [Spy Culture – Intelligence Agencies and Popular CultureYouTube].

Dossier documentaire Propagande, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Publicités

La guerre d’Hollywood 1939-1945


 

Réalisateur : Michel Viotte
Durée : 1h15 par épisode
Année : 2013
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Répondant à l’appel du président Roosevelt, les huit grands studios d’Hollywood mettent leurs ressources et leurs talents au service de l’effort de guerre. Films de fiction, documentaires, dessins animés : des milliers de films sont produits, destinés au grand public ou aux différentes unités de l’armée.
Tous servent un objectif bien précis : motiver l’engagement de nouvelles recrues, aider à la formation des troupes ou à l’organisation du front intérieur, informer l’opinion de la progression du conflit, dénoncer l’idéologie nazie, identifier les alliés de l’Amérique, exacerber le sentiment patriotique…
Fiche : IMDb 1Télérama 1IMDb 2Télérama 2Michel Viotte

Partage proposé par :
• Dailymotion Streaming FR 1Streaming FR 2
• Zone Telechargement DVD FR (Film rare)

Lire aussi :
Michel VIOTTE, La guerre d’Hollywood 1939-1945 – Propagande, patriotisme et cinéma, La Martinière, 2013 [La Cliothèque].
Dossier documentaire Propagande, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma PAYS, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Cinéma Royal


Bibliographie cinéma

 

L’ancien Cinéma Royal de Louiseville abrite aujourd’hui un centre commercial décati, et le chic Hôtel Windsor a été réduit à une misérable taverne. Jeff habite au-dessus de l’un et travaille à servir les ivrognes dans l’autre. Prisonnier d’un quotidien sans relief, il attend un miracle… qui fait son entrée au Windsor par un beau soir d’hiver : une belle Espagnole prénommée Luz, femme de l’avocat de la pègre locale et amatrice de grands vins, s’installe au bar. Comme dans les films, Jeff en tombe instantanément amoureux. Comme dans les films, elle succombe à ses avances. D’aucuns diraient que tout cela est trop beau pour être vrai…

Avec ses clins d’œil à des icônes du grand écran, Cinéma Royal se lit comme on parcourt un palais des glaces, où les visages familiers se démultiplient ou s’évanouissent sitôt qu’on croit les saisir du regard. On imagine Hitchcock en coulisse, tirant les ficelles de cette intrigue fort habile dans laquelle on peine à distinguer le rêve de la réalité.

Patrice LESSARD, Cinéma Royal, Héliotrope, 2017 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

L’Amérindienne dans la fiction hollywoodienne


Bibliographie cinéma

 

Notre thèse se fonde sur plusieurs axes de recherche majeurs tels que la civilisation nord-américaine, l’histoire et le cinéma autour de la figure de l’Amérindienne, personnage à part voire délaissé dans l’univers hollywoodien. Dans la fiction cinématographique nord-américaine – et plus spécialement dans un corpus composé majoritairement de westerns – de 1895 à 2010, la représentation de l’Amérindienne tend à suivre l’évolution socioculturelle américaine et ne s’en éloigne que pour finalement s’assimiler à une idéologie plutôt figée dans l’histoire et le sociologie du continent ; une sociologie fondée sur des normes et valeurs ancrées dans les mentalités au cours du XXe siècle. Le métissage y est un thème obsessionnel pour des cinéastes qui utilisent des procédés récurrents uniformisant les Amérindiennes et les immobilisant dans le temps de la Conquête de l’Ouest. Exotisme universalisant, caricature à l’appui du divertissement font, au fil du temps, émerger une image standardisée d’une Pocahontas mise à l’épreuve du réalisme historique.

Virginie DUREY, L’Amérindienne dans la fiction hollywoodienne – Entre vérité historique et prisme cinématographique, Thèse de doctorat en Histoire (Québec) et Thèse de doctorat en Civilisation américaine (Angers), 2011.

Lire aussi :
Anne GARRAIT-BOURRIER, L’iconographie de l’Indien dans le cinéma américain : de la manipulation de l’image à sa reconquête, Revue LISA, 2004.
L’archétype de l’Indien dans le western américain, Critikat.
L’Indien dans le cinéma américain : l’histoire d’une reconnaissance…, Histoire et cinéma.
Représentations courantes des autochtones, HabiloMédias.
Filmographie Guerres indiennes 1800/1850, Cinéma & Histoire / Histoire & Cinéma – Filmographie Guerres indiennes 1862/1892, Cinéma & Histoire / Histoire & Cinéma.
Filmographie de westerns plutôt pro-amérindiens, Acratie.
Le cinéma des Amérindiens (1987-2010) , Festival International du Film d’Amiens.
Recherches amérindiennes au Québec, Revue en ligne.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

La querelle des dispositifs


 

Réalisateur : Centre d’histoire et théorie des arts
Durée : 1h17
Année : 2013
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Pourquoi il ne faut pas confondre, comme on tend trop souvent à le faire, l’image en mouvement du cinéma et les images en mouvement des installations de l’art contemporain.
Partage proposé par : Anonyme HD 720 VOSTFR (Film rare)

Lire aussi :
Raymond Bellour, La Querelle des dispositifs : cinéma – installations, expositions, [Texte en ligne].
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Interaction son et image 3D


 

Réalisateur : SAE Institute Paris
Durée : 0h17
Année : 2011
Pays : France
Genre : Documentaire
Partage proposé par : Anonyme HD 720 VOSTFR (Film rare)

Lire aussi :
Erik Vladimir ORTEGA GONZÁLEZ, Étude de son 3D pour une interaction audio-visuelle en environnement virtuel enrichi, [Texte en ligne].
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Cinéma québécois


Bibliographie cinéma

 

Cinéma québécois : regards pluriels, 24 images nº181

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Le cinéma noir américain des années Obama


Bibliographie cinéma

 

Il y a exactement vingt ans je faisais paraître mon premier ouvrage intitulé Images du Noir dans le cinéma américain blanc (1980-1995) chez l’Harmattan. Je ne me doutais pas alors que deux décennies plus tard j’écrirais mon douzième livre et qu’il porterait encore sur la question des Afro-américains au cinéma. D’autant qu’en 2005 je publiais un essai-somme sur la question, Le cinéma des Noirs américains entre intégration et contestation dans la prestigieuse collection 7e Art du Cerf. Mais voilà, trois ans seulement après sa parution, l’Amérique élisait un Président noir et un nouveau chapitre de l’histoire du cinéma afro-américain s’ouvrait.

Aujourd’hui, alors que l’ère Obama s’est achevée, il m’a semblé qu’il fallait compléter cette longue réflexion commencée au siècle dernier. Beaucoup de films emblématiques sont sortis durant ces huit années écoulées – au nombre desquels Le Majordome, 12 Years a Slave, Dear White People, Fruitvale Station ou encore Birth of a Nation – de nombreux réalisateurs afro-américains ont émergé (de Tyler Perry à Nate Parker) et de nouvelles tendances semblent clairement se dessiner en comparaison du cinéma de Blaxploitation des années 70 ou du cinéma New Jack des années 90. Un bilan s’imposait donc.

Régis DUBOIS, Le cinéma noir américain des années Obama, LettMotif, 2017 [Le sens des images].

Lire aussi :
Tag afro-américain, Le sens des images.
Régis DUBOIS, Le sens des images.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Dictionnaires du cinéma


Bibliographie cinéma

 

Jean TULARD, Les réalisateurs , Bouquins, 2007 [Texte en ligne].
Qu’il soit auteur complet, comme Bergman et Fellini, ou simple exécutant des ordres d’un producteur ou d’une star, le metteur en scène est celui qui transforme en images un scénario et signe le film qui portera en définitive sa marque.
Sont recensés ici près de 3000 réalisateurs, tous ceux qui ont compté dans l’histoire du cinéma depuis 1895. N’ont été oubliés ni les pionniers français, ni les petits maîtres américains, ni les spécialistes du « porno ». Une large place a été faite au cinéma du tiers-monde. Pour chaque réalisateur sont données la filmographie complète ou quasi complète (avec indication des titres français lorsqu’il s’agit de bandes étrangères) et une analyse critique de l’ensemble de l’oeuvre du metteur en scène, dont la vie est plus ou moins brièvement évoquée. On dispose ainsi d’un ouvrage de référence qui est désormais indispensable pour qui s’intéresse au cinéma.

Jean TULARD, Acteurs, Producteurs, Scénaristes, Techniciens, Bouquins, 2007 [Texte en ligne].
Environ 1800 notices consacrées aux acteurs les plus importants du cinéma, les stars comme ceux qui viennent peut-être au second plan, les vedettes du muet comme les idoles actuelles, avec la liste de tous leurs films. Mais le cinéma ce n’est pas seulement Rudolph Valantino et Marilyn Monroe, Michèle Morgan et Alain Delon, ce sont aussi tous ceux qui participent à la création cinématographique. Pour la première fois ce dictionnaire fait figurer les producteurs et l’histoire des grandes compagnies, les scénaristes les plus célèbres, non seulement Jeanson et Audiard mais Sartre et Faulkner, sans oublier Anouilh et Chandler. Le rôle de l’opérateur est fondamental : tous les grands directeurs de la photographies sont présents avec l’indication de leurs principaux films. On n’a négligé ni les ingénieurs du son, ni les décorateurs, ni les monteurs.

Jacques LOURCELLES, Les films, Bouquins, 1999 [Texte en ligne].
Reconnu et apprécié par tous les cinéphiles, 1500 films référencés et commentés dans un avis partial qui peut agacer mais reste la marque de Lourcelles qui s’attache plus au passé qu’au présent, critique la plus souvent faite à ce monument des références cinématographiques encensé même hors de notre territoire.

Jean TULARD, Guide des Films, Bouquins, 2010 [Texte en ligne].
17 000 références couvrant l’histoire du cinéma des Frères Lumière à 2010.
Chaque notice contient un générique détaillé, un résumé du scénario et un jugement critique. Un index général à la fin du volume recense tous les films référencés. Ainsi dispose-t-on d’un répertoire de tout ce qui a compté depuis l’invention du cinéma.

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Les représentations du monde dans le cinéma américain post-11 Septembre


Bibliographie cinéma

 

Le présent travail vise à comprendre la relation entre une société et son cinéma, entre la première puissance mondiale et la plus importante industrie cinématographique. La projection étant un mécanisme commun à la Nation et au cinéma, il s’agit de voir si un événement tel que 11 Septembre a produit un changement dans le cinéma américain.

Dans un premier temps, le mouvement naturel des studios est d’effacer les tours qui apparaissaient dans des films tournés avant et dont la sortie était prévue peu de temps après. Parallèlement, des cinéastes décident d’aborder les attentats mais en les contournant, qui restent ainsi hors-champ, et il faut attendre 2006 pour que les événements du 11 Septembre s’incarnent sur grand écran. Par ailleurs, si au lendemain des attentats l’unité nationale prévaut, les réalisateurs et producteurs prennent leurs distances avec la politique de Washington lorsque l’idée d’une guerre en Irak est avancée.

Au moment où celle-ci propose une vision du monde binaire, Hollywood réalise des films abordant la relation entre les États-Unis et le Moyen-Orient ou sur la légitimité de la guerre. L’arrivée au pouvoir de Barack Obama en 2009 engendre différents changements, notamment le rapprochement entre Hollywood et Washington. Surtout, les stigmates du 11 Septembre se retrouvent dans des films de science-fiction, qui proposent une interprétation du monde pas si éloignée du nôtre. Enfin, nous observons un retour à (la projection de) la puissance, comme si la mort de Ben Laden en 2011 mettait un terme au « cinéma américain post-11 Septembre ».

Aurore LASSERRE, Les représentations du monde dans le cinéma américain post-11 Septembre (2001-2012), Thèse soutenue le 14/11/2016, Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Lire aussi :
Le cinéma américain après le 11 septembre, Il était une fois le cinéma.
Le 11 septembre et après : une décennie de cinéma, Panorama-cinéma.
Le 11-septembre au cinéma : de l’image-tabou à l’image-spectacle, Plans Américains.
Psychologie sociale du cinéma américain, cinephiledoc.
Dossier documentaire 11 septembre 2001, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.