Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Tag: Sémiotique

Bulletin (de santé) du coronavirus nº20


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.

Au cinéma, le texte a remplacé l’image. Les réalisateurs filment des personnages en train d’expliquer ce qu’ils vont faire, ce qu’ils font et ce qu’ils ont fait en donnant des détails sur le pourquoi du comment.
Lire : Films bavards, Ciné Monde.

Dans les médias écrits au contraire, l’image a remplacé le texte. Ainsi, l’OMS ne publie plus les données chiffrées quotidiennes (données téléchargeables au format pdf), mais des graphiques non pertinents car construits pour visualiser seulement l’évolution du nombre total de cas et de morts (données non téléchargeables).
Lire : WHO Coronavirus Disease (COVID-19) Dashboard, OMS.

Malgré les difficultés induites par ces changements, je continuerai néanmoins à publier chaque semaine les tableaux récapitulatifs dans la Revue de presse (tableaux téléchargeables).
Les tableaux contiennent plusieurs indicateurs, dont CA/Cas = nombre de cas actifs/nombre total de cas (pour chaque pays) et M/Cas = nombre total de cas morts/nombre total de cas (synthèse monde), mais sans commentaires.

À chacun de faire son analyse…

Voici la situation du 14/03/2020 au 23/08/2020 :

Allemagne
Chine
Espagne
États-Unis
France
Iran
Italie
Mexique
Royaume-Uni
Suisse
Synthèse pays
Synthèse monde

24/08/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Impact, gestion et conséquences de l’épidémie de coronavirus, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.

Introduction à l’analyse de l’image


 

Afin de permettre une lecture plus consciente de ce que l’image véhicule, cet ouvrage propose une analyse du message visuel fixe (tableau, photographie, affiche, etc.), nécessaire pour aborder celle des messages plus complexes (images en séquence, animée, etc.). L’auteure s’interroge sur les diverses significations de l’image et les questions que celle-ci soulève. Elle explore les résistances que son analyse peut susciter comme les fonctions que celle-ci peut remplir.
Il montre enfin combien la lecture de l’image peut stimuler l’interprétation créative et devenir un gage d’autonomie. Les exemples méthodologiques sont longuement développés et servent de support à des rappels théoriques de base.

Martine Joly est professeur à l’université Michel-de-Montaigne, Bordeaux, auteur de nombreux ouvrages sur l’image en général et la photographie en particulier.

Martine JOLY, Introduction à l’analyse de l’image, Armand Colin, 1994 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.
Articles Sémiotique, Chine en QuestionCiné MondeMonde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Les racines orientales de l’Europe


Bibliographie sciencesBibliographie histoire

 

L’idée selon laquelle les mathématiques seraient apparues avec Thalès et Pythagore a eu la vie longue. On sait désormais que la notion de calcul est apparue bien avant, de manière à peu près certaine avec les civilisations paléo-babyloniennes et peut-être même avant.
Une équipe de mathématiciens australiens vient de proposer la relecture d’une célèbre tablette babylonienne comme posant les rudiments de la trigonométrie, la question reste entière : quand et comment les humains ont-ils appris à calculer ?

Quand l’humanité a-t-elle appris à compter ?, France Culture.

Zeus, s’étant épris d’Europe, envoya Hermès pour mener le troupeau d’Agénor jusqu’au rivage de Tyr [Liban], où elle et ses compagnes avaient coutume de se promener. Il se joignit lui-même au troupeau ayant pris la forme d’un taureau blanc avec de grands fanons et de petites cornes pareilles à des bourgeons et séparés par une bande noire. Europe fut frappée par sa beauté et, trouvant qu’il était doux comme un agneau, elle surmonta sa frayeur et se mit à jouer avec lui ; elle lui mit des fleurs dans la bouche et suspendit des guirlandes à ses cornes ; à la fin elle grimpa sur ses épaules et il descendit tout doucement jusqu’à la mer. Brusquement il entra dans l’eau et se mit à nager tandis qu’elle, la tête tournée vers la terre ferme, était prise de panique à la vue du rivage qui s’éloignait ; d’une main elle était agrippée à sa corne droite, et de l’autre elle retenait encore un panier de fleurs.
Zeus toucha terre non loin de Gortyne, en Crète ; là il devint un aigle et viola Europe dans un bois de saules, auprès d’une source ; ou, selon certains, sous un platane.
Robert GRAVES, Les mythes grecs, Fayard, 1967 p.211.

Ce récit est symbolique des origines orientales de l’Europe car les Grecs ont hérité, en plus des sciences et techniques du Moyen-Orient, de l’alphabet inventé par les Phéniciens.

13/10/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Bill CASSELMAN,The Babylonian tablet Plimpton 322, University of British Columbia, 2003.
Christine PROUST, Trouver toutes les diagonales – Plimpton 322 : à la recherche des rectangles sexagésimaux, une version mésopotamienne de la recherche des « triplets pythagoriciens », Images des mathématiques, 2015.

BRUINS, Aperçu sur les mathématiques babyloniennes, Revue d’histoire des sciences et de leurs applications, 1950.
Alain HERREMAN, La mise en texte mathématique, Methodos, 2001.
L’auteur commence par rappeler la diversité d’aspects des textes mathématiques. Il s’appuie pour cela sur plusieurs études historiques récentes consacrées à l’analyse et aux conséquences de cette diversité dans le cas des mathématiques babyloniennes, grecques et chinoises. Il propose ensuite une analyse sémiotique de la transcription de l’un des textes latins par lesquels l’arithmétique fondée sur les chiffres arabes a été diffusée en Occident.
Benoît RITTAUD, À un mathématicien inconnu ! – Tablette YBC 7289, entre 1900 et 1600 avant notre ère, à Babylone, BibNum, 2008.
Christine PROUST, Mathématiques en Mésopotamie, Images des mathématiques, 2014 – Autres articles sur la Mésopotamie .

Jean-Louis HUOT, Vers l’apparition de l’État en Mésopotamie – Bilan des recherches récentes, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2005.
Calendrier et calcul du temps en Mésopotamie, France Culture, 2012.
Dominique CHARPIN, Comment peut-on être assyriologue ?, Collège de France, 2014 [Texte en ligne].
Lettres d’une Assyrienne à son mari et réponse de ce dernier (XIXe siècle av. J.-C.) : comptes entre époux, Images des mathématiques, 2015.
Dominique CHARPIN, Faire revivre la civilisation mésopotamienne, France Culture, 2015.
Histoire de la Mésopotamie, France Culture 1/4France Culture 2/4France Culture 3/4France Culture 4/4, 2016.
Dominique CHARPIN, Civilisation mésopotamienne, Collège de FranceFrance Culture, 2014-2017.

Mésopotamie, Antikforever.
Mésopotamie [Ressources multilingues], ETANA.
Mésopotamie, Histoire du monde.

Jean BOTTÉRO, Babylone – À l’aube de notre culture, Découvertes Gallimard, 1994.
Dominique CHARPIN, Lire et écrire à Babylone, PUF, 2008.
COLLECTIF, L’histoire commence en Mésopotamie – Catalogue Exposition, Louvre, 2016.
Jean-Jacques GLASSNER, Écrire à Sumer – L’invention du cunéiforme, Seuil, 2000.
Frances JOANNÈS (sous la direction de), Dictionnaire de la civilisation mésopotamienne, Bouquins Laffont, 2001.
Samuel Noah KRAMER, L’histoire commence à Sumer, Flammarion, 1993 réédition Champs Flammarion, 2017.
Il y a plus de trente ans, l’auteur de ce livre révélait au grand public la civilisation sumérienne, née en Mésopotamie, le sud de l’actuel Irak, voici quelque 5 000 ans.
L’intérêt de ce livre, qui mériterait de s’intituler L’histoire connue commence à Sumer, est qu’il nous donne à lire les textes originaux, traduits en français bien sûr, dans les domaines aussi variés que : Relations entre époux, Relations parents-enfants, Éducation, Délinquance juvénile, Gouvernement, Littérature, Médecine, Philosophie, etc.
Georges ROUX, La Mésopotamie – Essai d’histoire politique, économique et culturelle, Seuil, 1985 réédition 1995.
« On commence à s’aviser qu’une meilleure intelligence de la continuité historique nous interdit d’arrêter la remontée de notre passé au monde grec, d’une part, biblique de l’autre, mais nous incite à poursuivre plus haut encore, jusqu’aux limites de la connaissance historique, jusqu’aux plus anciens documents écrits – en Mésopotamie, vers trois mille ans avant notre ère. C’est là qu’est née alors la plus vieille haute civilisation connue. » Jean Bottéro

Dossier documentaire Sciences, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.

Penser l’image


 

Collectif, Penser l’image I, Presses du Réel, 2010 [Critique d’art].
Qu’est-ce qu’une image ? La multiplication proliférante des images semble bien – et c’est là son paradoxe – inversement proportionnelle à notre faculté de dire ce qu’est réellement une image. Si notre interaction quotidienne avec les écrans a fait disparaître certaines peurs archaïques quant au pouvoir perturbateur des images, cette normalisation des rapports fait elle-même écran à une confrontation réelle avec l’efficace des images.
Prenant acte du fait que l’image n’est pas structurée comme un langage, cet ouvrage se fait le témoin des débats actuels autour des logiques imaginales, notamment les Bildwissenschaften allemandes ainsi que les visual studies aux Etats-Unis. Que ce soit à partir d’une perspective contemporaine ou encore depuis une position délibérément anachronique, les différents essais forment ensemble un arsenal conceptuel permettant d’affronter de façon nouvelle la question de l’image et de son efficace.

Collectif, Penser l’image II, Presses du Réel, 2015 [Nonfiction].
Ces dernières années ont été le théâtre d’une étonnante résurgence de la question anthropologique. Parmi les propositions les plus débattues, il y a eu celle qui consisterait à penser l’homme non pas comme un animal doué de langage, mais avant tout comme un homo pictor ou encore comme un homo spectator, capable de produire et de reconnaître ses propres images. Si entre-temps, cette idée d’une anthropologie par l’image a permis d’inaugurer des nouveaux domaines de recherche, comme l’anthropologie visuelle, celle-ci relève cependant d’une histoire déjà plus ancienne dont cet ouvrage livre quelques clés. Entre ceux qui considèrent que les images sont le reflet exact de l’homme et ceux qui, au contraire, sont d’avis que les artefacts visuels mènent une vie dont les raisons échappent à la logique anthropocentrique, se dessinent aujourd’hui les lignes de front de ce qui s’apparente à une nouvelle querelle de l’image.

Lire aussi :
• Colloque « Où en sont les théories de la photographie? », L’image sociale
Dossier documentaire Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.

Presse et islamophobie


 

Le 8 janvier 2015, le lendemain de l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, Valeurs Actuelles titrait « Peur sur la France » en référence au roman de Houellebecq Soumission. Le numéro avait été bouclé la veille des assassinats.

Le message, bien qu’un peu brouillé (un niqab bleu, blanc rouge ?), est pourtant clair dans ses grandes lignes : l’islam constituerait une menace pour la France.

Lire la suite… Presse & islamophobie : qu’en est-il ?, Le sens des images

Lire aussi :
Dossier documentaire Racisme, Monde en Question.
Dossier documentaire Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.

Victor Klemperer – Repenser le langage totalitaire


L’écrivain et philologue Victor Klemperer (1881-1960) a le premier recensé au quotidien dans son journal les manipulations opérées sur la langue allemande par le régime nazi : abondance d’abréviations donnant le sentiment d’appartenir à un groupe d’initiés, profusion de termes techniques mécanisant l’homme, tendance à décrire la société en termes organiques.

Alors que certains régimes continuent à tordre le langage pour les besoins de leur idéologie, il devenait urgent de redécouvrir l’œuvre de Klemperer. C’est à cette entreprise que s’est consacré le colloque de Cerisy.

Linguistes, sociologues, psychanalystes, anthropologues, confrontent ici l’œuvre de Klemperer à d’autres pensées politiques et explorent, de l’Italie de Mussolini aux dictatures d’Amérique du Sud en passant par les régimes de la Corée du Nord, les caractéristiques de cette langue qui appelle au meurtre et à l’anéantissement de toute altérité. C’est un langage mort, figé, altéré dans sa capacité de signifier, de dire le différent que découvrent ces enquêtes sur divers types de régimes de coercition et de terreur, ainsi que sur les manifestations discursives de leur violence inouïe. Une relecture de l’histoire des régimes totalitaires dans le sillage de l’auteur de LTI – La langue du IIIe Reich.

Laurence AUBRY et Béatrice TURPIN (sous la direction de), Victor Klemperer – Repenser le langage totalitaire, CNRS, 2012.

Je n’ai pas encore lu ce livre, mais l’analyse du sommaire montre qu’il est beaucoup plus riche que la présentation politiquement correct (langage totalitaire du néolibéralisme) de François Noudelmann qui réduit l’ouvrage à « La langue du jihad ». Jacques Munier fait une présentation plus complète de l’ouvrage.

J’incite le lecteur à lire d’abord l’ouvrage de Victor Klemperer (Victor KLEMPERER, LTI – La langue du IIIe Reich, Pocket, 2003 [Texte en ligne]) et ensuite à « compléter cette édifiante lecture » parmi les ouvrages de la bibliographie ci-jointe.

11/12/2012
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Sélection bibliographie :
• Edward BERNAYS, Propaganda – Comment manipuler l’opinion en démocratie, La Découverte, 2007 [Texte en ligne].
• Alain BIHR, La novlangue néolibérale – La rhétorique du fétichisme capitaliste, Pages deux, 2007 [Introduction en ligne].
• Pierre BOURDIEU et Luc BOLTANSKI, La production de l’idéologie dominante, Démopolis, 1976 réédition 2008.
• Éric HAZAN, LQR la propagande du quotidien, Raisons d’Agir, 2006.

Lire aussi :
• Alain BIHR, L’idéologie néolibérale, Semen [Interrogations].
• Articles Alain BIHR, À L’encontre.
• Béatrice TURPIN, Le langage totalitaire au prisme de l’analyse de discours, Université Franche-Comté [Télécharger pdf].
Dans son étude sur Bakhtine, Jean Peytard se demande comment le discours de l’idéologie peut être intériorisé par le sujet. Le philologue allemand Victor Klemperer a lui-même tenté de répondre à cette question en analysant les discours nazis de 1933 jusqu’à la chute de régime hitlérien. Il recense les principaux processus observés et montre comment le discours totalitaire en vient à transformer la langue et la manière de penser à partir d’une rhétorique du consentement qui tire sa force de son « effroyable homogénéité » et de son caractère plurisémiotique. A cet égard, les observations et la démarche de Victor Klemperer rejoignent les réflexions de Jean Peytard sur le sens, l’idéologie et l’univers sémio-discursif.
• Olivier STARQUIT, La novlangue néolibérale, Baricade [Télécharger pdf].
Dossier documentaire Propagande, Monde en Question.

Histoires de peintures


France Culture rediffuse la série culte de Daniel Arasse, enregistrée peu avant sa mort en 2003 et poadcastable dans l’émission Un autre jour est possible du 15/10 au 15/11/2012 [Liens].
Petit détail gênant, le titre de la série « Une histoire de la peinture » est une trahison puisque l’ouvrage de Daniel Arasse s’intitule « Histoires de peintures ». Titre qui traduit à la fois la démarche interprétative de l’auteur (histoires) et la non exhaustivité de son projet (peintures).

Lire aussi :
• Daniel ARASSE, Interpréter l’art : entre voir et savoirs, Canal-U, Conférence 12/07/2001.
• Daniel ARASSE, Le détail – Pour une histoire rapprochée de la peinture, Flammarion, 1992 [Liberté].
• Daniel ARASSE, On n’y voit rien, Folio, 2003.
• Daniel ARASSE, Histoires de peintures, Folio, 2006.
• Hommage à Daniel Arasse, Images Re-vues, 2006.
• Colloque Daniel Arasse, ENS, 08/06/2006.
• Daniel Arasse ou le pur plaisir de penser, Presses universitaires de Pau-Aquitaine, octobre 2009.
Institut National d’Histoire de l’Art.
• Revues :
Images re-vues
Perspective
Revue de l’Art
Revue Histoire de l’art
• Histoire de l’art :
Ministère de la Culture et de la Communication
Histoire de la peinture
Artistes contemporains
Dossier documentaire Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.

Visualiser l’information


La représentation visuelle d’information, que ce soit en cartes, graphiques ou diagrammes, permet d’offrir un niveau de compréhension des données difficile à atteindre avec du simple texte. Or la visualisation de l’information est une discipline à part entière, qui obéit à des règles et principes à connaître pour éviter les erreurs dans les choix des représentations, des formes et des couleurs que l’on rencontre encore aujourd’hui trop souvent.

• Maximilien KINTZ, Visualiser l’information – Exemples et astuces (diapositives), Hypotheses.org.
• Maximilien KINTZ, Visualiser l’information – Une courte bibliographie, Hypotheses.org.

Lire aussi : Dossier documentaire Sémiologie – Sémiotique, Monde en Question.

Signes, sexe and linguistique


La pensée du discours propose sa nouvelle série de saison : « Signes, sexe and linguistique ». Elle est consacrée à la manière dont la linguistique parle (ou pas) du sexe, de la sexualité, de l’érotisme et de la pornographie. C’est apparemment un thème un peu caliente, et qui se marie bien avec les gainsbouriennes promesses de mer-plaisir-soleil que font miroiter les « grandes vacances », mais, amateurs de lectures faciles qui pensiez lire les billets sur votre Ipad à la plage entre crème solaire et glacée, vous serez déçus : c’est un sujet très, comment dire, technique… Il y aura donc surtout de la lexicologie, de la lexicographie, de l’analyse du discours, de la pragmatique, un peu de TAL, de la rhétorique, de la philosophie, de l’éthique.

Lire : Marie-Anne PAVEAU, Signes, sexe and linguistique, La pensée du discours.

Lire aussi :
Dossier documentaire Érotisme & Pornographie, Monde en Question.
Dossier documentaire Sexualité, Monde en Question.

Les langages de l’idéologie



Revue de sémio-linguistique des discours et des textes

L’analyse du discours, avant même de supposer des méthodologies linguistiques, se rallie au projet de philosophie critique dont les Lumières ont été les premiers artisans, et que Canguilhem, Foucault et quelques autres après eux ou avec eux ont renouvelé si brillamment depuis les années 70. C’est cette filiation que nous revendiquons et cette veine de travail que nous avons voulu creuser : remettre sur le métier l’examen du concept d’idéologie ; analyser des éléments sectoriels de l’idéologie (néo)libérale tels qu’ils se déploient dans le contexte tendu des affrontements sociaux d’aujourd’hui. L’originalité de ce travail réside dans le choix pluridisciplinaire fait initialement : nombre de chercheurs en sciences humaines se sont emparé pour leur propre compte du concept et le font jouer avec une réelle spécificité, chacun dans sa discipline propre. Nous avons voulu les réunir sous un même toit. On trouvera ici les travaux d’un sociologue, d’un psychanalyste, d’une historienne, d’une spécialiste en sciences politiques et de plusieurs linguistes. On jugera si le pari initial a été gagné. Nous pensons en tout cas que les études réunies ici, non seulement s’enrichissent les unes les autres des échos que leur mise en relation produit, mais font apparaître grâce à la diversité des points de vue et des objets analysés, la multi-compositionnalité de la notion.

Lire la suite… Semen n°30

Lire aussi :
• L’actualité des revues
Ent’revues – la Revue des revues
A plus d’un titre – Chaque vendredi
• Dossier Linguistique, Monde en Question.