Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Tag: Audiovisuel

Ella FITZGERALD


 

En décembre 1981, France Culture proposait une série en 8 épisodes sur Ella Fitzgerald. Rediffusion :

  1. Les premiers enregistrements d’Ella 1936-1938, France Culture.
  2. Ella et Chick Webb, France Culture.
  3. Ella et le Blues, France Culture.
  4. Ella et la chanson à succès, France Culture.
  5. Ella et Louis Armstrong, France Culture.
  6. Ella et Cole Porter, France Culture.
  7. Ella et Gershwin, France Culture.
  8. Ella et Duke Ellington, France Culture.

Lire aussi :
Bio-Bibliographie, Wikipédia.
Discographie, Internet Archive.
The Best Of Ella Fitzgerald, YouTube.
Cycle Musique Blues, Ciné Monde.
Cycle Musique jazz, Ciné Monde.

La cartographie dans les têtes


Une information remarquable a été donnée tout récemment, à la fin d’octobre, par le quotidien belge L’Echo. Il y était relevé une intervention de l’ambassadeur de Chine en Belgique à propos des tensions qui se sont envenimées ces temps-ci entre son pays et le Japon, à propos des îles Senkaku contrôlées par Tokyo mais revendiquées par Pékin sous le nom d’îles Diaoyu. A l’appui de la thèse de son pays, l’ambassadeur chinois disait avoir acquis récemment, chez un bouquiniste de Bruxelles, une carte dressée en 1832 par Pierre Lapie, premier géographe du roi Louis-Philippe, et dans laquelle les îles disputées actuellement portaient leur nom chinois. Preuve irréfutable à ses yeux de leur appartenance à son pays.

Cet épisode me paraît bien fait pour nous rappeler que les cartes de géographie n’ont jamais été neutres, mais très souvent des instruments de pouvoir et toujours des représentations fortement sélectives, élaborées par chaque pays du monde, représentations tout à la fois réelles et imaginaires. Et voilà bien qui mérite d’être considéré en termes historiques, pour nous protéger contre une naïveté qui nous ferait croire spontanément à une sorte de consensus universel, d’âge en âge, sur la figure de la planète.

La cartographie dans les têtes : XIXe-XXIe siècles, France CultureTélécharger mp3, 10/11/2012.

Lire aussi :
• Michel FOUCHER, La Bataille des cartes – Analyse critique des visions du monde, Bourin Editeur, 2010 réédition augmentée 2011.
• Catherine HOFMANN (sous la direction de), Artistes de la carte – De la Renaissance au XXIe siècle, Autrement, 2012.
• Christian JACOB, L’empire des cartes – Approche théorique de la cartographie à travers l’histoire, Albin Michel, 1992.
Dossier documentaire Géo-Histoire globale, Monde en Question.
Dossier documentaire Géopolitique, Monde en Question.

Cinéma à la radio


Voici une sélection d’émissions de radio dédiées au cinéma à écouter en direct, en différé ou en baladodiffusion (podcast).

France Culture, Projection privée
Autour d’un thème cinématographique unique – un film, un livre, une exposition, un festival, une rétrospective -, Michel Ciment reçoit une ou plusieurs personnalités, des réalisateurs, comédiens, collaborateurs de création, historiens et critiques de toutes tendances.
Commentaires : Émission de qualité qui mérite d’être archivée.
SitePodcast

France Inter, Le masque et la plume
Autour de Jérôme Garcin, une tribune de critiques partage leur subjectivité et passe en revue les dernières productions artistiques et culturelles. Chaque quinzaine l’émission est consacrée au cinéma.
Commentaires : Émission très inégale. Jérôme Garcin est à la longue soporifique.
SitePodcast

France Inter, On aura tout vu
Magazine prescripteur qui fait le tour de l’actualité du cinéma. L’émission, animée par Laurent Delmas et Christine Masson, signale et souligne les événements forts de la semaine, les sorties à ne pas manquer, commentées et racontées par ceux qui font l’actualité.
Commentaires : Nous sommes prévenus que « ceux qui font l’actualité » sont aussi prescripteurs de films.
SitePodcast

Radio Suisse Romande, Chinese Theater
Catherine Fattebert décortique les films mythiques de l’histoire du cinéma. Un film par émission pour découvrir les faits marquants du tournage et du contexte social de l’époque.
Commentaires : Les plages musicales phagocytent l’émission car elles sont beaucoup trop longues et n’ont rien à voir avec le film analysé.
SitePodcast

Télérama, Œil pour œil – Le débat des critiques ciné
L’émission, animée par Pierre Murat, analyse deux films par semaine.
Commentaires : Émission intéressante, mais parle plus du scénario que du langage cinématographique.
Site – Émission à télécharger et à podcaster

Télérama, Séance tenante – La table ronde des critiques
L’émission, animée par Pierre Murat, analyse les films du Festival de Cannes.
Commentaires : Émission intéressante pour les amateurs de distribution des prix.
Site – Émission à télécharger et à podcaster

Canal +, Le cercle et autres critiques
Frederic Beigbeder (hélas) et ses chroniqueurs lancent le débat critique sur les films sortant au cinéma.
Quelques critiques :
– Jacky Goldberg (Les Inrockuptibles), didactique
– Marie Sauvion (Marie France), légère ou lourde
Philippe Rouyer (Positif), passionné
Xavier Leherpeur (Studio Ciné Live)
Maroussia Dubreuil (Cinoloplop)
Aurélien Ferenczi (Télérama)
Commentaires : Un format très court, mais intéressant car il parle du langage cinématographique d’un film. Jacky Goldberg et Philippe Rouyer sont passionnants.
Site – Émission ni téléchargeable ni podcastable

Lire aussi :
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Darius Khondji – Michael Haneke


Après leur première association en 2008 pour Funny Games US, le directeur de la photographie Darius Khondji retrouve le cinéaste autrichien Michael Haneke. Leur nouveau film, Amour, avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva, a décroché la prestigieuse Palme d’Or du Festival de Cannes en 2012. Pour évoquer le travail de Darius Khondji, le critique Philippe Rouyer (Positif, Canal +, Psychologies Magazine) a répondu aux questions de Gauthier Jurgensen.
Canal AcadémieTélécharger mp3

Quel plaisir d’écouter Philippe Rouyer, qui nous transmet avec passion sa culture cinématographique, alors que Serge Toubiana nous débite des propos cauteleux et soporifiques dans son dialogue avec Jean-louis Trintignant.

Lire aussi :
• Rencontre avec Philippe Rouyer pour la parution de Haneke par Haneke, Fiches du cinéma.
• Darius Khondji , Wikipédia [Dossier mis à jour par Serge LEFORT le 01/11/2012].
• Michael Haneke, Wikipédia [Dossier mis à jour par Serge LEFORT le 01/11/2012].
Haneke par Haneke – Entretiens avec Michel Cieutat et Philippe Rouyer , Stock, 2012.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Conférences sur le cinéma


Voici une sélection de conférences, mises en ligne par Canal U, sur le thème « Les grandes leçons cinématographiques ».

Laurent LE FORESTIER, Aux sources de l’industrie du cinéma – Le cas Pathé, Canal U, 13/03/2007
Entre 1905 et 1908, la branche cinématographique de la société Pathé connaît une forte industrialisation. Ce phénomène se traduit notamment par la maîtrise de l’intégralité de la chaîne de production : peu à peu, Pathé se met à fabriquer sa propre pellicule, à salarier ses metteurs en scène, à contrôler le tournage, à développer ses films, à les colorier et à s’occuper de leur exploitation, par l’ouverture de salles fixes, le passage à la location et la création de sociétés concessionnaires. Ce modèle organisationnel mis en place par Pathé annonce indiscutablement l’industrie hollywoodienne.

Alain ROCCA, Produire un film, Canal U, 08/02/2007
Alain Rocca, revient sur sa carrière et sur son engagement dans la pédagogie : il décrit avec justesse et précision le métier mal connu de producteur, parfois en le désacralisant.

Yvon MARCIANO, Réaliser un film, Canal U, 11/01/2003
Yvon Marciano revient, dix ans après, sur son court métrage « Emilie Muller », l’une des pierres blanches de sa filmographie. Il y parle de la mise en scène, de la magie d’un casting ou encore de la nécessité de filmer les visages des femmes.

David VASSE, L’évolution du montage : de Griffith à Godard, Canal U, 10/01/2007
Étudier le montage, c’est se placer au cœur de la notion la plus spécifique de l’art cinématographique. Qui veut définir le cinéma, ne peut se dispenser d’un examen de ses multiples potentialités. Le plus couramment destiné à raconter une histoire ou à exprimer un sentiment, une idée, le montage assemble plusieurs unités de base, nommées « plans », afin de créer une technicité de la perception par laquelle le cinéma est devenu très rapidement un art à la fois populaire et élitaire.

Lire aussi :
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Revue de presse Culture 28/08/2011


Suivre l’actualité
courir après le vent.
Penser l’actualité
marcher à contre-courant.

28/08/2011, La guerre d’Algérie, vingt cinq ans après : 1959, l’année des dupes, Fabrique de sens

27/08/2011, Thierry DISCEPOLO, La littérature est toujours propagande – autant savoir pour quoi, Agone
Extrait de la préface à Mark TWAIN, La Prodigieuse Procession & autres charges, Agone, 2011.
Apporter les bienfaits de la civilisation à notre frère assis dans les ténèbres a été une bonne affaire et nous a beaucoup rapporté. Mais les peuples assis dans les ténèbres commencent à se faire trop rares et trop timides. La plupart ont eu droit à plus de lumières qu’ils n’en avaient besoin. Nous avons été peu judicieux. Le trust Bienfaits-de-la-civilisation, s’il est administré avec sagesse et précaution, est une véritable perle. Il y a là plus d’argent et plus de territoires que dans tout autre jeu dans lequel on puisse se lancer. Mais les peuples assis dans les ténèbres sont maintenant suspicieux des bienfaits de la civilisation. Plus encore – ils ont commencé à les examiner. Ce n’est pas une bonne chose. Les bienfaits de la civilisation sont une bonne chose, et commercialement forts profitables. Tant qu’il n’y a pas trop de lumière.

26/08/2011, Hommage à Steve JOBS, Blog en Question

25/08/2011, Hommage à Naji al-ALI, Palestine en Question

24/08/2011, Gérard DUSSOUY, Traité de relations internationales
Tome I. Les théories géopolitiques, L’Harmattan, 2006, Classiques des sciences sociales
Tome II. Les théories de l’interétatique, L’Harmattan, 2008, Classiques des sciences sociales
Tome III. Les théories de la mondialité, L’Harmattan, 2009, Classiques des sciences sociales

23/08/2011, Guillermo ALMEYRA, Trotsky a 71 años de su asesinato, ArgenPress
La oleada revolucionaria, en efecto, se produjo después del derrumbe del nazifascismo pues a la masiva lucha anticapitalista en Europa se unió el poderoso movimiento anticolonial que liberó a Asia y Africa del yugo de las viejas potencias imperialistas y sacudió en una parte importante de América Latina al imperialismo estadounidense. Pero las otras previsiones de Trotsky no se cumplieron pues el líder de la revolución de Octubre había subestimado los terribles efectos nefastos de la dictadura stalinista sobre los obreros y campesinos de la Unión Soviética y su despolitización y desorganización así como el papel contrarrevolucionario de los partidos comunistas sometidos al Kremlin durante y después de la guerra, cuando fueron el principal factor de la restauración de los maltrechos Estados imperialistas europeos y de la llamada coexistencia pacífica con el imperialismo estadounidense.

23/08/2011, Rester humain à Gaza Livre de Vittorio ARRIGONI, Palestine en Question

22/08/2011, Murmures de la mémoire : quartier Renault-Billancourt, 1968-2008, Sur les docks

22/08/2011, Asie Pacifique 1/5 : Chine, Les Archives du continent
Un document publié pour la première fois le 30/11/1948.

22/08/2011, Paris Manif Livre sous la direction de Danielle TARTAKOWSKY, Monde en Question

22/08/2011, Serge LEFORT, La Chine vue par Adam SMITH, Chine en Question

21/08/2011, Cartographier la mondialisation : l’Atlas de Sciences Po, Rumor

21/08/2011, La guerre d’Algérie, vingt cinq ans après : la Bataille d’Alger 1957, Fabrique de sens

20/08/2011, Marie-Anne PAVEAU, Signes, sexe and linguistique 4. Plaisirs à lire – La littérature pornographique, La pensée du discours

20/08/2011, Noam Chomsky et ses amis… Une imposture au sein de l’anarchisme, La Bataille socialiste

20/08/2011, Daniel GUÉRIN, Colonies S.O.S. ! (1937), La Bataille socialiste

19/08/2011, Milan Kundera publié dans La Pléiade, Ça peut pas faire de mal

19/08/2011, Calamity Jane par Grégory Monroe, Sur un Tapis volant

19/08/2011, Serge LEFORT, Hommage à Fanny RAOUL, Monde en Question

18/08/2011, Brève histoire du mouvement des Libertins, La République des Lettres

18/08/2011, La guerre d’Espagne, Les Grandes traversées

18/08/2011, Préface au Livre I du Capital (Korsch, 1932), La Bataille socialiste

18/08/2011, Serge LEFORT, La face cachée du Dalaï-Lama, Chine en Question

17/08/2011, Serge LEFORT, Lire MARX et ENGELS, Monde en Question

Lire aussi : Revue de presse Culture 2011, Monde en Question.

Nasr Eddin Hodja – La sagesse du bouffon


Les habitants d’Akşehir ont besoin d’un sage pour leur apprendre le monde. Ils vont chercher Nasr Eddin et l’amènent en place publique.

─ « Que voulez-vous que je vous apprenne que vous ne savez pas ?
─ Tout !
─ Je n’ai rien à faire avec de tels ignorants. »
Et Nasr Eddin s’en va. Les dignitaires réfléchissent et demandent au peuple de répondre sans froisser le grand sage. Ils vont rechercher Nasr Eddin qui demande :

─ « Que voulez-vous que je vous apprenne que vous ne savez pas ?
─ Rien !
─ Alors si vous savez tout, je m’en vais. »
Et Nasr Eddin s’en va, énervé. Les dignitaires réfléchissent de nouveau et demandent cette fois-ci au peuple un peu plus de compréhension avec une telle sagesse. Ils vont retrouver Nasr Eddin et le ramènent en ville.

─ « Que voulez-vous que je vous apprenne que vous ne savez pas ? »
─ Une moitié crie : « Rien ! » Et l’autre moitié : « Tout ! »
─ Alors Nasr Eddin excédé, dit : « Hé bien, que ceux qui savent apprennent à ceux qui ne savent pas. »

Décapant personnage que ce rieur-éveilleur, qui mêle sagesse et dérision – envers l’espèce humaine comme envers soi-même…et qui prouve que le monde musulman aime parfois à se moquer de lui-même de façon salutaire.

Nasr Eddin est célèbre, et célébré dans toute l’aire d’influence turque : en Perse, en Aghanistan, dans toute l’Asie Centrale, jusqu’en Chine (pays Ouighour) et bien sûr en Turquie…Ces histoires, transmises dans une dizaine de langues, oralement et par écrit, ont voyagé avec les marchands musulmans et sont aujourd’hui particulièrement vivantes en Anatolie.

Tout un monde

Lire aussi :
• Nasr Eddin Hodja, Wikipédia.
• 101 histoires de Nasreddin Hodja, Scribd.
• L’actualité des podcasts
DKPOD
Tous les podcasts
RSS One

Histoire du travail


La Fabrique de l’Histoire a consacré la semaine dernière quatre émissions sur le thème de l’histoire du travail.

  • Histoire du travail 1/4 Témoignage sans intérêt de Jean Bessière, ancien directeur de l’Institut national du travail.
    Lire :
    – Jean BESSIÈRE (retraité), L’inspection du travail, La Documentation Française, 2005 [Texte en ligne]
    Gérard FILOCHE (bientôt retraité) , BlogDémocratie & SocialismeSolidarité avec Gérard FilocheWikipédia
  • Histoire du travail 2/4

    En février 1966, les 3000 ouvrières de la Fabrique nationale d’arme d’Herstal (la FN) près de Liège en Belgique partent en grève, sans préavis, pour que soit appliqué l’article 119 du Traité de Rome visant à réduire les écarts salariaux entre hommes et femmes. Dans cette Fabrique (la FN) qui date de la fin du XIX ème siècle, les ouvrières sont ponceuses, colleuses, monteuses d’armes, laveuses, emballeuses, contrôleuses, dégraisseuses. On les appelle les femmes-machines. Leurs tâches sont répétitives, leurs conditions de travail déplorables et elles n’ont pas accès à la formation professionnelle interne à l’entreprise. Elles ne disposent donc d’aucune possibilité de promotion dans l’entreprise et leur salaire est inférieur à celui d’un manoeuvre masculin débutant. Des pourparlers sont en cours entre les syndicats et les entreprises mais la mise en application du principe toujours retardée. Les ouvrières décident spontanément d’arrêter le travail le 9 février. Elles demandent 5 francs d’augmentation. Une dizaine de jours plus tard, les syndicats reconnaissent la grève, un comité de grève est mis en place pour venir en aide aux grévistes. Bientôt l’usine est paralysée puisque les hommes de la FN sont mis au chômage. La direction de la FN résiste et ne propose que 50 centimes d’augmentation alors que d’autres usines du bassin liégeois sont également paralysées par des grèves. Au terme de négociations qui durent trois mois entre les syndicats (CSC et FGTB), la direction de la FN, et un délégué du Ministre de l’emploi et du travail, on aboutit à un accord : une augmentation de 2,5 francs. Lors de l’assemblée générale extraordinaire des grévistes, le 5 mai, le débat est houleux entre les ouvrières et les représentants syndicaux. On en vient finalement au vote par bulletin secret. C’est la reprise du tavail qui l’emporte. La déception est grande, pourtant ce mouvement a une réelle portée européenne : des délégations syndicales françaises, italiennes sont venues soutenir le mouvement ; la grève remet en débat la question de l’égalité des rémunérations à la Commission européenne et dans chacun des Etats membres ; elle marque aussi l’entrée plus massive des femmes dans l’action syndicale et oblige la société à s’interroger sur les problèmes posés aux travailleuses et la condition des femmes en général.

    Documentaire passionnant sur une grève méconnue, qui fut récupérée par les féministes institutionnelles…
    Lire :
    – Éliane GUBIN, Éliane Vogel-Polsky, une femme de conviction, Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, 2007 [Texte en ligne]
    – Marie-Thérèse COENEN, Grève des ouvrières de la FN, à Herstal, Centre d’Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire
    – Marie-Thérèse COENEN, La grève des femmes de la FN en 1966 – Une première en Europe, POL-HIS, 1991
    – Jean PELTIER, « A travail égal, salaire égal ! » La grève des femmes de la FN de Herstal, Parti Socialiste de Lutte – Marxisme.be, 2005
    – Éliane VOGEL-POLSKY, Agir pour les droits des femmes, Raisons politiques n°10, 2003

  • Histoire du travail 3/4 On découvre que le même mot ouvrier a recouvert des réalités bien différentes du XVIIIe à nos jours, d’où la source de malentendus. L’évolution fut régressive…
    Lire :
    – Alain COTTEREAU, L’usure au travail, Espace contre ciment, 1983 [Centre d’étude des mouvements sociauxBibliographie CEDIAS-Musée socialPublications diffusées sur Cairn].
    Philippe LEFEBVRE, L’invention de la grande entreprise – Travail, hiérarchie et marché (France, fin XVIIIe-début XXe siècle), PUF, 2003 [AmazonHistoire, économie et sociétéLe Mouvement Social]

    Comment la hiérarchie, avec tous ses échelons intermédiaires entre ouvriers et dirigeants, a-t-elle été inventée ? Comment et pourquoi a-t-elle acquis les traits modernes que nous lui connaissons aujourd’hui ? Dévoilant les limites des réponses en provenance de l’économie, cette enquête conduit à revisiter l’histoire du travail et l’histoire des entreprises à construire une théorie originale qui s’appuie sur des comparaisons de longue durée à divers niveaux (ateliers, entreprises, secteurs industriels, pays). La hiérarchie telle qu’on la connaît n’a pas toujours existé. Pendant toute la Première Révolution industrielle, elle est réduite dans les grandes entreprises à d’infimes effectifs et son rôle ne réside pas dans la supervision du travail. Pour le comprendre, il faut notamment revenir sur les formes de la division du travail, en réalité éloignées du célèbre modèle d’Adam Smith. L’ouvrage analyse ensuite les processus multiples de « la grande transformation hiérarchique » qui bouleversera travail et entreprise au cours de la Seconde Révolution industrielle. Il offre une alternative convaincante à la théorie de Williamson sur l’essor de la hiérarchie. Modifiant certaines idées reçues sur l’histoire du travail et sur la formation des grandes entreprises, il instaure un rapport critique aux oeuvres de Marx et de Chandler. Sur ces bases, et nourri de son expérience des transformations contemporaines des entreprises, Philippe Lefebvre propose in fine les bases d’une théorie des processus de rationalisation par lesquels, aujourd’hui encore, les entreprises poursuivent leur invention.

  • Histoire du travail 4/4 Cet épisode est hors sujet puisqu’il traite de questions d’environnement : l’évolution staturale et les conditions de santé des ouvriers.
    Lire :
    – Laurent HEYBERGER, La révolution des corps – Décroissance et croissance staturale des habitants des villes et des campagnes en France 1780-1940, Presses universitaires de Strasbourg/UTBM, 2005 [L’HarmattanPublications diffusées sur Cairn]
    – Jean-François JARRIGUE, Au temps des tueuses de bras – Les bris de machines à l’aube de l’ère industrielle (1780-1860), Presses universitaires de Rennes, 2009 [Le Mouvement SocialLa Vie des idéesPublications diffusées sur Cairn]

20/06/2011
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Alain DEWERPE, Histoire du travail, QSJ PUF, 2001.
• Chronologie : histoire des relations de travail de la loi Le Chapelier (1791) à la réforme du dialogue social (2004), Vie publique.
• Centre d’Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire, Centre de documentation
• Centre d’histoire du travail, Nantes.
Dossier documentaire & Bibliographie Économie sociale, Monde en Question.
• L’actualité des podcasts
DKPOD
Tous les podcasts
RSS One
• L’actualité des livres
Centre National du Livre
Veille littéraire CNL

La grève des mineurs de 1948


Les mineurs de 1948 gagnent
7 mineurs licenciés à la suite d’une grève menée en 1948 obtiennent justice.

La cour d’appel de Versailles, dans un arrêt rendu hier, a donné raison à 17 mineurs qui avaient été licenciés en 1948 à la suite de la longue grève menée dans tous les bassins miniers de France et principalement dans le Nord et le Pas-de-Calais. Ils avaient porté plainte contre les Charbonnages de France pour discrimination. La cour a reconnu qu’ils avaient été licenciés pour fait de grève, elle a rejeté l’argument de la prescription des faits avancé par les Charbonnages, et accordé à chacune des 17 familles la somme de 30 000 euros de dommages-intérêts. C’est l’aboutissement d’une longue bataille, conduite par les mineurs et/ou leurs héritiers, avec l’appui d’un collectif d’avocats du Syndicat des avocats de France. Mais ces gueules noires n’ont toujours pas bénéficié de l’application de la loi d’amnistie d’août 1981, contrairement aux travailleurs sanctionnés dans toutes les branches professionnelles nationalisées.

L’Humanité

Victoire ! 10 mars 2011, la cour d’appel de Versailles a reconnu l’illégalité des licenciements de 17 mineurs pour fait de grève, après la grande grève de 1948. Pourtant, l’Etat a déjà fait un pourvoi en cassation, pour ne pas les indemniser. Alors victoire ? Oui, car c’est une victoire sur l’oubli et le mépris. Un hommage à ces hommes et femmes qui se sont battus.

Ils se sont battus des années, des décennies. Tout ce temps pour que soit reconnue leur lutte, eux qui en 1948 avaient participé à la grande grève de mineurs. Pour cela ils ont été punis, licenciés, expulsés parfois de leur logement. Hommage aujourd’hui à ces mineurs et femmes de, à qui l’Etat hésite encore à donner la reconnaissance qui leur est due.

Un reportage de Charlotte Perry
Là-bas si j’y suis 1/3, 2/3, 3/3

C’est l’occasion de rappeler que Jules Moch, ministre de l’Intérieur socialiste [1], mobilisa 60 000 CRS et soldats contre les 15 000 grévistes. Le bilan fut lourd : plus de 2 000 licenciements, cinq morts et de nombreux blessés.

Jules Moch dénonça à cette occasion un « complot communiste » pour « revenir au pouvoir à la faveur des grèves » après que les ministres communistes furent renvoyés du gouvernement en mai 1947 [2].

Jules Moch savait pourtant que le PCF avait donné des gages de sa soumission nationaliste au général de Gaulle :

« Quand on me dit qu’à Notre-Dame, ou dans certaines fosses de l’ancienne concession, on a payé jusqu’à 27, 28, 30% d’absences, je dis que c’est un scandale, ce n’est pas possible, cela ne peut pas continuer. On s’absente trop facilement pour un oui ou pour un non et un mineur, qui a le goût de son métier, sait très bien que tant d’absences entraînent une désorganisation complète du travail. » (p.166)
« Ici, chers camarades, je le dis en toute responsabilité au nom du Comité central, au nom des décisions du Congrès du Parti, je le dis franchement : il est impossible d’approuver la moindre grève, surtout lorsqu’elle éclate, comme la semaine dernière aux mines de Béthune, en dehors du syndicat et contre le syndicat. » (p.168)
« Je voudrais vous faire comprendre, je voudrais que ce que nous pensons au Comité central puisse passer dans la tête, dans le cœur de chacun de vous ici, militants communistes, secrétaires des organisations, délégués mineurs, délégués les plus responsables ; chez vous d’abord, puis chez tous les mineurs communistes, chez tous les syndiqués, chez tous les mineurs, que produire, produire et encore produire, faire du charbon, c’est aujourd’hui la forme la plus élevée de votre devoir de classe, de votre devoir de Français.
Maurice THOREZ, Discours de Waziers du 21 juillet 1945, Œuvres – tome 21 (Juin 1945 – Mars 1946), Éditions sociales, 1963 p.137 à 182.
Retroussons nos manches, CNDP.

Jules Moch savait aussi que le PCF avait rempli le rôle que lui avait assigné le général de Gaulle et qu’il ne servait plus à rien alors que s’ouvrait la page de la « guerre froide » c’est-à-dire la guerre idéologique contre l’URSS, l’alliée d’hier contre l’Allemagne nazie [3].

17/06/2011
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• 1948-2008 : 60 ans après la grande grève, les mineurs réclament toujours justice, France Info.
• La grève des mineurs de 1948, Blog de Diedrich.
• La grève des mineurs de 1948, Cahiers d’histoire socialeInstitut d’Histoire Sociale CGT.
• 4 octobre 1948 Début de la grande grève des mineurs, Parti de Gauche.
• Grèves des mineurs de 1948 – Déroulement et enjeux…, La Riposte.
• Soixante ans après la grève des mineurs de 1948, Lutte Ouvrière.
• Comment le PCF a trahi la grève des mineurs de 1948, Pouvoir ouvrier.
• Écrire l’histoire sociale : l’exemple de la grève des mineurs de 1948 , Site des Archives Municipales de Saint Etienne – 1948 : mineurs en grève ! [expo photos], Site des Archives Municipales de Saint Etienne.
• Marc LAZAR, Le mineur de fond : un exemple de l’identité du PCF, Revue française de science politique n°2, 1985.
• Pierre OUTTERYCK, Achille Blondeau, mineur, résistant, déporté, syndicaliste, Le Geai bleu, 2006.
Pendant plus d’un siècle, le charbon fut le pain de l’industrie, le combustible indispensable du chauffage domestique, l’aliment permettant la production électrique des centrales thermiques. Dans toute la France, des centaines de milliers d’hommes extrayèrent la houille au sein de compagnies privées, avant qu’en 1946 l’ensemble de la production fût nationalisée.
Les mineurs furent parmi les acteurs principaux des luttes sociales. Les difficultés, la pénibilité de leur métier, la solidarité nécessaire dans les entrailles de la terre, la forte cohésion de la communauté minière fascinèrent et fascinent toujours nos sociétés.
Cet ouvrage retrace la vie d’Achille Blondeau, fils et frère de mineurs, mineur lui-même. Après les combats de la Résistance auxquels il participa, Achille prit d’importantes responsabilités au sein de la Fédération des Travailleurs de Sous-Sol CGT.
A travers lui, cet ouvrage évoque le travail difficile, les engagements multiples, la lutte incessante d’une corporation dont l’activité a profondément modelé la société française au fil des décennies.
Dossier documentaire & Bibliographie Économie sociale, Monde en Question.


[1] Un certain François Mitterrand était Secrétaire d’État à la Présidence du Conseil du même gouvernement.
[2] Sélection bibliographique :
• Discours de Jules Moch à l’Assemblée nationale (16 novembre 1948), Blog de l’histoire du socialisme.
• La grève des usines Renault en 1947, Monde en Question.
• Annie LACROIX-RIZ, La grève d’avril-mai 1947 de la régie renault : des événements à leur contexte général, Renault Histoire n° 6, juin 1994.
• Grèves des ouvriers des usines Renault [photo], European NAvigator.
• La une de L’Humanité du 6 mai 1947, European NAvigator.
• Le PCF dans la « guerre froide »/ un parti stalinien modèle (1947-1967), Courant Communiste International.
[3] En plus de l’attribution de postes aux communistes, le général de Gaulle accorda la grâce amnistiante à Maurice Thorez, condamné pour désertion et réfugié à Moscou (p.100).
Maurice Thorez remplira le rôle assigné par le général de Gaulle : non seulement de dissoudre les « milices patriotiques », mais aussi d’inciter les ouvriers à « travailler autant que possible et produire coûte que coûte » (p.101).
Géneral de GAULLE, Mémoires de guerre – Le salut 1944-1946, Plon, 1959 p.99 à 101.

Enseignement de l’histoire géographie


« Regards historiques sur le monde actuel », c’est le nom des nouveaux programmes d’histoire géographie en terminale prévus pour la rentrée 2012 (sept).

Rédigés par un groupe d’experts réduit à 8 personnes (membres de l’inspection générale et enseignants), ils s’organisent autour de thématiques, très diverses et qui s’étalent sur plusieurs siècles. Et non plus dans conception jusque là assez chronologique.

Les professeurs d’histoire géographie consultés sont assez critiques.
Et la commission chargée de rédiger ces nouveautés se réunit une dernière fois cette semaine pour introduire des corrections émanant justement de ces remontées critiques.

Cela dit, sur le terrain, les enseignants doutent beaucoup que leurs remarques changent vraiment les choses.

Dossier France Culture

Lire aussi :
• Aggiornamento de l’enseignement en histoire et géographie, Hypothèses .
• Enjeux contemporains de l’enseignement de l’histoire-géographie, ECEGH.
• Odile DAUPHIN, Rémy JANNEAU, Nicole PERRON (sous la direction de), L’enseignement de l’histoire-géographie de l’école élémentaire au lycée – Vecteur de propagande ou fondement de l’esprit critique ?, L’Harmattan, 2009 [Amazon].
• Laurence DE COCK et Emmanuelle PICARD (sous la direction de), La fabrique scolaire de l’histoire – Illusions et désillusions du roman national, Agone, 2009.
Dossier documentaire & Bibliographie Géographie, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Histoire, Monde en Question.
• L’actualité des podcasts
DKPOD
Tous les podcasts
RSS One