Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Bibliographie littérature

Nos rêves de pauvres


Bibliographie littérature

 

Cette histoire qui commence en 1950, quand mon père, gardien de chèvre kabyle, débarque seul en région parisienne, la barbe mal taillée, le ventre vide, des envies de bosser plein les mains. Qui continue lorsque ma mère le rejoint quelques années plus tard, et qu’avec cinq de mes frangines et mon frère, ils vivent dans un bidonville, un 9m2, une pièce unique pour manger, dormir et tout le reste, avant d’obtenir une place dans une cité HLM à L’Ile-Saint-Denis en 1968. Un F5 flambant neuf qui à l’époque fait leur bonheur.

Nadir DENDOUNE, Nos rêves de pauvres, JC Lattès, 2017 [Texte en ligneIRISLe ParisienLe Point Afrique].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Publicités

Octave MIRBEAU (1848-1917)


 

Il semble qu’on n’ait plus, en ce moment, le temps ni le goût de lire des livres. Le journal hélas ! et ses quotidiennes violences, et ses mensonges, et ses folies, et ses crimes, suffisent à notre curiosité momentanément dévoyée. Non seulement nous ne lisons plus les livres ; nous n’en parlons même plus. Hormis cela que vous savez [l’affaire Dreyfus], nous ne parlons plus de rien. L’angoisse que les graves événements de l’intérieur et de l’extérieur donnent à tous les cœurs nobles, ne nous permet point les loisirs tranquilles et charmants que nous aimions. Il faut au livre qu’on lit l’heure calme et le repos de l’esprit. Or, les heures ne marquent plus que de l’inquiétude et de la fièvre. Les conversations ont pris un tour souvent agressif, qui fait que nous nous taisons.
Octave MIRBEAU, Le mauvais désir, 1898 [Texte en ligne].

Articles d’Octave MIRBEAU

Société Octave Mirbeau

Articles sur Octave MIRBEAU

Association Octave Mirbeau
Érudit
Fabula
Le libertaire.xyz
OpenEdition
Persée
Société Octave Mirbeau
Jean-Loup CARRÉ, Octave Mirbeau, ou l’écroulement des trônes, Bulles de savoir, 2012.
Caroline GRANIER, Les combats d’Octave Mirbeau, Le Monde libertaire, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau : de l’antisémitisme au dreyfusisme, Mil neuf cent nº11, 1993.
Pierre MICHEL, L’itinéraire politique de Mirbeau, Europe n°839, mars 1999.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et la « négritude », Éditions du Boucher, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et le problème de la négritude, Association Octave Mirbeau, 2005.
Pierre MICHEL, Autour de… Octave Mirbeau imprécateur et justicier, Le Frisson esthétique n° 3, 2007.
Pierre MICHEL, L’engagement éthique de l’intellectuel : le cas Octave Mirbeau, Fabula, 2014.
Antoine PERRAUD, Octave Mirbeau, l’écrivain qui démentait comme un arracheur de masques, MediapartSociété Octave Mirbeau, 2017.
Sylvie THIÉBLEMONT, Un journaliste faiseur d’opinion : Octave Mirbeau, Communication & Langages nº108, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Bibliographie d’Octave Mirbeau, p. 845.
Jean-François WAGNIART, Le poète et l’anarchiste : du côté de la pauvreté errante à la fin du XIXe siècle, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique nº101, 2007.

Dossiers

Octave Mirbeau (1848-1917), Association Octave Mirbeau
Octave Mirbeau, le grand démystificateur, Société Octave Mirbeau
Commentaire Ces deux sites constituent une somme sur Octave Mirbeau, mais d’un point de vue politiquement correct car, par exemple, Pierre Michel détourne un texte d’Octave Mirbeau contre Donald Trump ! et, pire encore, il prétend que les amateurs d’Octave Mirbeau sont tous Charlie !


Serge LEFORT, Charlie Hebdo, Monde en Question

Revues

Cahiers Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau
Pierre MICHEL (sous la direction de), Octave Mirbeau, Europe n°839, 1999 [Présentation en ligne].

Thèses

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 896-911.
Moteur de recherche des Thèses
Marilou DENAULT, Réécritures du mythe de Lilith dans La jongleuse de Rachilde et Le jardin des supplices d’Octave Mirbeau : reflets d’une féminité trouble, Mémoire Université de Montréal, 2010.
Anna JODŁOWIEC, L’ironie dans Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau, Mémoire de maîtrise, Université de Wroclaw (Pologne), 2010.
Pierre MICHEL, Les combats d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1992 – Annales littéraires de l’université de Besançon, 1995 [Texte en ligne].
Justin MOISAN, Octave Mirbeau et la « Terreur » anarchiste, Mémoire Université Laval, 2012.
Lisa RODRÍGUES SUÁREZ, La représentation des femmes dans l’œuvre romanesque et théâtrale d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française, 2016.
Isabelle SAULQUIN, L’anarchisme littéraire d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Cahiers Octave Mirbeau n°5, 1998 p. 272-281.

Bibliographie d’Octave Mirbeau

BNF
Libre Théâtre
Presses universitaires de Caen
Société Octave Mirbeau (914 pages avec liens, mais sans index)
Université de Lille

Livres d’Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 7-576.
Yannick LEMARIÉ et Pierre MICHEL (sous la direction de), Dictionnaire Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2010.
Atramenta
Bibebook
Bibliothèque électronique du Québec
Bouquineux
Ebook gratuit Français
Ebooks libres et gratuits
Internet Archive
Éditions du Boucher
Livres pour tous
Société Octave Mirbeau
Wikisource
Octave MIRBEAU, La grève des électeurs, Le Figaro, 28 novembre 1888 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneAudio en ligne].
Correspondance Octave Mirbeau – Jean Grave, Éditions du Fourneau, 1994 [Préface de Pierre MICHEL].
Correspondance Octave Mirbeau – Jules Huret, Éditions du Lérot, 2009 [Préface de Pierre MICHEL].
Octave MIRBEAU, Écrits de L’Humanité 1904-1910 présentation par Gilles CANDAR, Éditions d’Ores et déjà, 2017 [Fondation Jean-Jaurès].

Livres sur Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 577-895.
Dominique BUSSILLET, Mirbeau, Zola et les impressionnistes, Crès, 1914 réédition Cahiers du temps, 2013 [Texte en ligne].
Marc ELDER, Deux essais : Octave Mirbeau, Romain Rolland, Hachette, 2013.
Claude HERZFELD, La figure de Méduse dans l’œuvre d’Octave Mirbeau, Nizet, 1992 réédition 2000.
Claude HERZFELD, Le monde imaginaire d’Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2000.
Laure HIMY-PIÉRI, Gérard POULOUIN (sous la direction de), Octave Mirbeau – Passions et anathèmes, Presses universitaires de Caen, 2007 [Texte en ligne].
Alain (Georges) LEDUC, Octave Mirbeau 1848-1917 – Le gentleman-vitrioleur, Editions Libertaires, 2017 [Conférence en ligne].
Pierre MICHEL, Jean-François NIVET, Octave Mirbeau, l’imprécateur au coeur fidèle, Seguier, 1990 [Présentation en ligne].

Audio-Vidéo

Livres audio d’Octave Mirbeau, Littérature audio.
Octave MIRBEAU, Farces et moralités, 1904 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneVidéo en ligne].
Octave MIRBEAU, Le tripot aux champs, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Mon oncle, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, La chambre close, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Récit avant le gala, [Texte en ligneAudio en ligne].
Actualité d’Octave Mirbeau, France Culturemp3, 06/05/2017.
Éclat de l’œuvre d’Octave Mirbeau, BNFmp3, 04/10/2017.
Vidéos sur Octave Mirbeau, YouTube.
Filmographie Octave MIRBEAU, Ciné Monde.

26/01/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question

Au revoir là-haut (trilogie)


Bibliographie littérature

 

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d’eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l’exclusion. Refusant de céder à l’amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d’une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence… Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts.

Bien au delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, ce roman est l’histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l’Etat, à la famille, à la morale patriotique, responsables de leur enfer.

Pierre LEMAITRE, Au revoir là-haut, Albin Michel, 2013 [Texte en ligneSens Critique].

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.

Pierre LEMAITRE, Couleurs de l’incendie, Albin Michel, 2018 [Extrait en ligneTexte en ligneFrance InfoSens Critique].

Lire aussi :
Magali VIENNE, Au revoir là-haut : Analyse du livre, LePetitLittéraire, 2014.
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

L’origine arabe de la littérature occitane


Bibliographie littérature

 

L’Occitanie fut à la mode dans les années 70. Ceux qui se disaient révolutionnaires créèrent le mythe d’une Occitanie victime de l’impérialisme français ! Il ne reste pas grand’chose aujourd’hui de cette fable. Il reste à écrire l’histoire de cette région linguistique devenue en 2016 une région administrative.

Les intervenants de l’émission diffusée en 1973 sur France Culture évoquent, en s’écoutant beaucoup parler, les troubadours sans naturellement mentionner qu’ils puisèrent leur inspiration chez le poète Ibn Dawoud (Iranien de langue arabe qui vécut à Bagdad), théoricien de « l’amour courtois », et Ibn Hazm (d’origine andalouse) surtout connu pour Le collier de la colombe.

09/10/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
L’influence arabe-andalouse sur les troubadours, Bulletin Hispanique, 1939.
Ibn Hazm et l’amour courtois, Revue de l’Occident musulman et de la Méditerranée, 1985.
L’influence des poètes arabes préislamiques sur la naissance de l’amour courtois chez les troubadours de langue d’oc, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 2011.
Ibn HAZM, Le collier de la colombe, Actes Sud, [Texte arabe avec une étude traduite du russe en français].
Gabriel MARTÍNEZ-GROS, L’idéologie omeyyade – La construction de la légitimité du Califat de Cordoue (Xe-XIe siècles) , Casa de Velázquez, 1992 [Texte en ligne].
Deux chapitres sont consacrés à Ibn Hazm.
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Saint Salopard [Maurice SACHS]


Bibliographie littérature

 

« Je me souviens de cette première nuit chez vous à nous étourdir d’opium. J’en étais sorti aux aurores brumeuses dans ce Paris assoupi qui faisait les yeux doux à mon regard vague. La terre était un sale endroit où j’étais arrivé par erreur. »

Lettré, spirituel, fêtard et dissolu, Maurice Sachs parvient, au cours des années 20, à séduire bon nombre d’artistes. L’homme est pourtant un paradoxe vivant : juif et homosexuel, il se convertit deux fois, se marie et devient collabo ; écrivain dans l’âme, il s’interdit longtemps d écrire. Fin 1942, ayant épuisé l’ensemble de ses trafics et la patience de ses amis, il s’engage volontairement au STO et part pour Hambourg où il n’a aucun scrupule à proposer ses services à la Gestapo. Le 14 avril 1945, un S.S. l’abat d’une balle dans la nuque.

Ce roman est une correspondance d’outre-tombe avec les grandes figures de sa vie et de son époque : Jean Cocteau, Coco Chanel, Max Jacob, Violette Leduc, André Gide…

Barbara ISRAËL, Saint Salopard, Flammarion, 2017 [Texte en ligneFrance CultureYouTube].

Lire aussi :
Maurice Sachs, L’internaute.
Maurice Sachs (1906-1945), la mauvaise réputation, France Culture.
Simon ANGER, Maurice Sachs mémorialiste 1906-1945, Journal de la médiocrité, 2003.
Fabrizio IMPELLIZZERI, Maurice Sachs ou la chronique d’une exclusion, Revue italienne d’études françaises nº6, 2016.
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Poésies sonores


Bibliographie littérature

 

Les poésies sonores : phénomènes esthétiques nouveaux, peu connus parce que difficilement localisables sur la carte des différents domaines traditionnels de l’art. Pourtant, leur position sur la limite fluctuante et vivante qui définit les genres est idéale, ne serait-ce que pour mieux en souligner les virtualités ou les contradictions latentes. C’est ce qu’affirment avec force les contributions originales ici réunies, déclarations ou manifestes poétiques, analyses littéraires ou musicales, articles historiques, entretiens avec quelques-uns des protagonistes les plus significatifs du moment. Les poésies sonores apparaissent ainsi moins comme genres hybrides, tenant de la poésie et de la musique, que comme foyers de créativité suscitant à la fois un questionnement sur notre tradition et des pratiques artistiques par essence prospectives.

Vincent BARRAS et Nicolas ZUBRUGG (sous la direction de), Poésies sonores – Essais historiques ou thématiques, Contrechamps, 1992 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Embûches de la poésie sonore, Inter – Art actuel.
Les ingénieux du son – Échographie de poésies sonores, Inter – Art actuel.
Archives de la poésie sonore et numérique, Donguy expo.
Collection permanente de poésie sonore et visuelle contemporaine, T.A.P.I.N.
Inter – Art actuel, Érudit.
Lettrisme. Poésie sonore. Poésie graphique, C.A.F.É..
Poésie expérimentale / concrète / sonore, Les presses du réel.
Poésies sonores, Poésies visuelles, Le Consortium.
Poésies sonores 2017, Audio – Bancamp.
Vive Voix – Poèmes à écouter, Wheaton College Massachusetts.
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Conquistadors


Bibliographie littérature

 

Conquistadors raconte un épisode de la conquête du monde telle que je l’ai rêvée, ouragan ou invasion de sauterelles. C’est en tous les cas un grand raout d’or et de sang, épopée glorieuse et vulgaire, comme elles le sont toutes, assortiment de hautes manœuvres et de mauvais coups.

Cet épisode est celui de la conquête du Pérou par Francisco Pizarro et de la destruction de l’Empire inca. On y voit s’ouvrir la tragédie de notre monde, celui où nous vivons, par un grand fait divers où la mappemonde, Dieu, l’or et la poudre se rencontrent.
Ainsi, s’accrochant aux pentes sèches de la Cordillère pour la grande chasse à Dieu, les mercenaires d’Espagne soufflèrent sur les premières braises de l’empire le vent glacial du progrès.

Eric VUILLARD, Conquistadors, Actes Sud, 2015 [Critica LatinoamericanaMediapartStalkerTexte en ligne].

Voilà encore un récit qui déplaira aux Charlie de Panurge qui privilégient la glorification des Empires coloniaux et en particulier de l’Empire colonial français.

29/06/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Articles Charlie Hebdo, Monde en Question.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Nos ancêtres les Arabes


Bibliographie littérature

 

La langue arabe offre à la langue française force mots, sans que personne ne s’en doute. Que la langue arabe vienne en troisième position après l’anglais et l’italien a de quoi surprendre. Dans l’alimentation, par exemple, une pastèque, des artichauts, des aubergines, des épinards à l’estragon, une mousseline, un sorbet arrosé de sirop, en buvant de la limonade ou une orangeade, pour finir avec un café, sans sucre, et un alcool, tout cela vient du monde arabe.

Pour la mode, une jupe de coton, un gilet de satin, un caban ou une gabardine… Pour le savant, l’algèbre, les algorithmes, les chiffres… Tous les domaines de l’existence sont ainsi répertoriés pour rappeler les mots arabes que nous utilisons, qu’il s’agisse de la flore, de la faune, des parfums et bijoux, de l’habitat, des transports, de la guerre, des couleurs, des fêtes, de la musique, des lettres et des arts, des religions, etc.
Sans oublier les effets sur notre langue de la colonisation, de la guerre d’Algérie, du rap…

Pour Lavisse, « Nos ancêtres les Gaulois » étaient avant tous des barbares et sans les Romains et la civilisation arabe, qui a irrigué tous le Moyen-Age, la Renaissance aurait encore tardé. Jean Pruvost nous offre une nouvelle fois l’occasion de nous plonger dans le grand voyage des mots de la langue française..

Jean PRUVOST, Nos ancêtres les Arabes – Ce que notre langue leur doit, JC Lattès, 2017 [Texte en ligne].

N’en déplaise aux Charlie de Panurge, la culture européenne doit beaucoup aux Arabes, qui nous ont transmis non seulement les textes grecs et latins, mais ont innové notamment dans les mathématiques, la médecine et la littérature. Ainsi, la littérature de « l’amour courtois » puisa son inspiration chez le poète Ibn Dawoud qui en fut le théoricien.

Depuis la Renaissance (mouvement profondément réactionnaire), les intellectuels européens, ardents défenseurs de la Reconquista qui s’acheva en 1492, ont milité pour un « retour aux sources » de la civilisation européenne expurgées de toutes connotations orientales et ont totalement occulté le précieux héritage arabe.

26/06/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Voir aussi : Ils ont changé le monde – Les Arabes, France 5 – YouTube.
Avis de Ciné Monde : Ce moins mauvais épisode de la série détaille ce que la culture européenne doit aux Arabes.

Lire aussi :
Jean Pruvost évoque son livre, RFILa Grande Librairie – YouTube.
Webdoc : Nos ancêtres sarrasins, Institut du monde arabe.
Articles Charlie Hebdo, Monde en Question.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Je dénonce l’humanité


Bibliographie littérature

 

Frigyes Karinthy disait : « je ne plaisante jamais avec l’humour ». Et on vous en donne la preuve avec les quarante nouvelles rassemblées dans Je dénonce l’humanité. L’ironie karinthienne appuie férocement sur les petits défauts et les grandes manies de l’espèce humaine. Ses mesquines préoccupations quotidiennes, ses nombreuses inquiétudes existentielles et métaphysiques pointent ici leur nez dans des tableaux où l’absurde et le paradoxal sont rois.

Un père essaie d’aider son fils à résoudre un problème de mathématiques, un joueur d’échecs se met à chanter pour retrouver vigueur et courage, un arrogant clame sa discrétion légendaire, un détective tire des conclusions bien trop hâtives et le banal devient grandiose. La modernité insolente de ces « tranches de vie » résonne fort dans notre XXIe siècle.

Frigyes KARINTHY, Je dénonce l’humanité, Viviane Hamy, 1996 réédition 2014 [Extrait en ligneTexte en ligne].

Ce recueil est construit par l’éditeur à partir de nouvelles publiées entre 1912 et 1933.

Lire aussi :
Frigyes Karinthy, Esprits Nomades.
Frigyes Karinthy, Œuvres. Le contenu du site est excellent, mais l’ergonomie est à revoir. Parmi tous les textes traduits, je recommande Capillaria (1922), Mon journal et Nouvelles sur le cinéma.
Ferenc KARINTHY [son fils], Épépé [1970], Zulma, 2013 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

L’essai (BD)


Bibliographie littérature

 

Avec L’essai, Debon signe un histoire complète qui, entre fiction et réalité, met en scène l’histoire vraie d’une communauté anarchiste installée dans les Ardennes en 1903.

Fonctionnant sur le principe de liberté et sur les préceptes libertaires, la communauté de L’essai illustre à merveille l’espoir d’un modèle de société différent et exempt de toute autorité, dans une France plongée dans la misère.

Nicolas DEBON, L’essai, Dargaud, 2015 [Texte en ligneAcratieL’Humanité].

Lire aussi :
La colonie anarchiste, Aiglemont.
Nicolas Debon, Blog.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.