Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Bibliographie littérature

Conquistadors


Bibliographie littérature

 

Conquistadors raconte un épisode de la conquête du monde telle que je l’ai rêvée, ouragan ou invasion de sauterelles. C’est en tous les cas un grand raout d’or et de sang, épopée glorieuse et vulgaire, comme elles le sont toutes, assortiment de hautes manœuvres et de mauvais coups.

Cet épisode est celui de la conquête du Pérou par Francisco Pizarro et de la destruction de l’Empire inca. On y voit s’ouvrir la tragédie de notre monde, celui où nous vivons, par un grand fait divers où la mappemonde, Dieu, l’or et la poudre se rencontrent.
Ainsi, s’accrochant aux pentes sèches de la Cordillère pour la grande chasse à Dieu, les mercenaires d’Espagne soufflèrent sur les premières braises de l’empire le vent glacial du progrès.

Eric VUILLARD, Conquistadors, Actes Sud, 2015 [Critica LatinoamericanaMediapartStalkerTexte en ligne].

Voilà encore un récit qui déplaira aux Charlie de Panurge qui privilégient la glorification des Empires coloniaux et en particulier de l’Empire colonial français.

29/06/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Articles Charlie Hebdo, Monde en Question.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Nos ancêtres les Arabes


Bibliographie littérature

 

La langue arabe offre à la langue française force mots, sans que personne ne s’en doute. Que la langue arabe vienne en troisième position après l’anglais et l’italien a de quoi surprendre. Dans l’alimentation, par exemple, une pastèque, des artichauts, des aubergines, des épinards à l’estragon, une mousseline, un sorbet arrosé de sirop, en buvant de la limonade ou une orangeade, pour finir avec un café, sans sucre, et un alcool, tout cela vient du monde arabe.

Pour la mode, une jupe de coton, un gilet de satin, un caban ou une gabardine… Pour le savant, l’algèbre, les algorithmes, les chiffres… Tous les domaines de l’existence sont ainsi répertoriés pour rappeler les mots arabes que nous utilisons, qu’il s’agisse de la flore, de la faune, des parfums et bijoux, de l’habitat, des transports, de la guerre, des couleurs, des fêtes, de la musique, des lettres et des arts, des religions, etc.
Sans oublier les effets sur notre langue de la colonisation, de la guerre d’Algérie, du rap…

Pour Lavisse, « Nos ancêtres les Gaulois » étaient avant tous des barbares et sans les Romains et la civilisation arabe, qui a irrigué tous le Moyen-Age, la Renaissance aurait encore tardé. Jean Pruvost nous offre une nouvelle fois l’occasion de nous plonger dans le grand voyage des mots de la langue française..

Jean PRUVOST, Nos ancêtres les Arabes – Ce que notre langue leur doit, JC Lattès, 2017 [Texte en ligne].

N’en déplaise aux Charlie de Panurge, la culture européenne doit beaucoup aux Arabes, qui nous ont transmis non seulement les textes grecs et latins, mais ont innové notamment dans les mathématiques, la médecine et la littérature. Ainsi, la littérature de « l’amour courtois » puisa son inspiration chez le poète Ibn Dawoud qui en fut le théoricien.

Depuis la Renaissance (mouvement profondément réactionnaire), les intellectuels européens, ardents défenseurs de la Reconquista qui s’acheva en 1492, ont milité pour un « retour aux sources » de la civilisation européenne expurgées de toutes connotations orientales et ont totalement occulté le précieux héritage arabe.

26/06/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Voir aussi : Ils ont changé le monde – Les Arabes, France 5 – YouTube.
Avis de Ciné Monde : Ce moins mauvais épisode de la série détaille ce que la culture européenne doit aux Arabes.

Lire aussi :
Jean Pruvost évoque son livre, RFILa Grande Librairie – YouTube.
Webdoc : Nos ancêtres sarrasins, Institut du monde arabe.
Articles Charlie Hebdo, Monde en Question.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Je dénonce l’humanité


Bibliographie littérature

 

Frigyes Karinthy disait : « je ne plaisante jamais avec l’humour ». Et on vous en donne la preuve avec les quarante nouvelles rassemblées dans Je dénonce l’humanité. L’ironie karinthienne appuie férocement sur les petits défauts et les grandes manies de l’espèce humaine. Ses mesquines préoccupations quotidiennes, ses nombreuses inquiétudes existentielles et métaphysiques pointent ici leur nez dans des tableaux où l’absurde et le paradoxal sont rois.

Un père essaie d’aider son fils à résoudre un problème de mathématiques, un joueur d’échecs se met à chanter pour retrouver vigueur et courage, un arrogant clame sa discrétion légendaire, un détective tire des conclusions bien trop hâtives et le banal devient grandiose. La modernité insolente de ces « tranches de vie » résonne fort dans notre XXIe siècle.

Frigyes KARINTHY, Je dénonce l’humanité, Viviane Hamy, 1996 réédition 2014 [Extrait en ligneTexte en ligne].

Ce recueil est construit par l’éditeur à partir de nouvelles publiées entre 1912 et 1933.

Lire aussi :
Frigyes Karinthy, Esprits Nomades.
Frigyes Karinthy, Œuvres. Le contenu du site est excellent, mais l’ergonomie est à revoir. Parmi tous les textes traduits, je recommande Capillaria (1922), Mon journal et Nouvelles sur le cinéma.
Ferenc KARINTHY [son fils], Épépé [1970], Zulma, 2013 [Texte en ligne].
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

L’essai (BD)


Bibliographie littérature

 

Avec L’essai, Debon signe un histoire complète qui, entre fiction et réalité, met en scène l’histoire vraie d’une communauté anarchiste installée dans les Ardennes en 1903.

Fonctionnant sur le principe de liberté et sur les préceptes libertaires, la communauté de L’essai illustre à merveille l’espoir d’un modèle de société différent et exempt de toute autorité, dans une France plongée dans la misère.

Nicolas DEBON, L’essai, Dargaud, 2015 [Texte en ligneAcratieL’Humanité].

Lire aussi :
La colonie anarchiste, Aiglemont.
Nicolas Debon, Blog.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Narrations d’un nouveau siècle


Bibliographie littérature

 

En août 2011 s’est tenue à Cerisy-la-Salle une décade « Narrations d’un nouveau siècle : romans et récits français, 2001-2010 » dont ce livre constitue les actes.

À quoi ressemble une littérature qui accorde la part belle au roman mais sans exclusive générique, dans la concurrence de récits empruntant à tous les genres et de multiples arts ?
Une littérature française parce qu’écrite en langue française, mais travaillée de l’intérieur et renvoyée à sa propre étrangeté par les évolutions de cette langue et les porosités multiculturelles que suscitent aujourd’hui des échanges mondialisés ?

L’ouvrage rassemble les points de vue d’universitaires européens, canadiens et américains. Il se veut un observatoire critique des évolutions en cours de la littérature et un laboratoire théorique ouvert à différentes approches permettant d’en mesurer les enjeux en temps réel.

Bruno BLANCKEMAN, Barbara HAVERCROFT, Narrations d’un nouveau siècle – Romans et récits français (2001-2010), Presses Sorbonne Nouvelle, 2013 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Le Maître et Marguerite


Bibliographie littérature

 

Écrit sous la terreur stalinienne par un homme malade et désespéré, ce roman a mis vingt-cinq ans pour s’imposer comme l’un des chefs-d’oeuvre de la littérature russe et devenir un livre culte. Les personnages de ce roman fantastique sont le diable, un écrivain suicidaire, un chat géant, Jésus et Ponce Pilate, la plus belle femme du monde… On y trouve des meurtres atroces et des crucifixions. C’est une satire acerbe, une comédie burlesque, une parodie politique, un poème philosophique dévastateur avec des fantômes et des transformations magiques. Mais cette fantasmagorie baroque, ce film noir, cette vision d’apocalypse est aussi l’une des plus belles histoires d’amour jamais écrites.

Mikhaïl BOULGAKOV, Le Maître et Marguerite, 1927-1939 [Texte en ligne].

Écouter aussi :
Mikhaïl Boulgakov, France Culture 1/2France Culture 2/2.

Lire aussi :
Marianne GOURG, Le Maître et Marguerite, une œuvre-univers, Revue des études slaves.
Marianne GOURG, Gogol et Le Maître et Marguerite, Revue de littérature comparée.
Le maître et Marguerite, Wikipédia.
Mikhaïl Boulgakov, La République des LettresWikipédia.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.

Le théorème de Kropst


Bibliographie sciences

 

Laurent Kropst est élève en maths sup au Lycée Louis-le-Grand. Il doute qu’il existe un monde en dehors des colles de maths, des devoirs de physique et des blagues vaseuses de ses petits camarades. Au-delà de la dixième place au classement général, il ne connaît plus personne. C’est sa vie, son train-train, son sacerdoce. Jusqu’au jour où il prend une tôle monumentale en mathématiques. Pour lui, c’est la fin du monde : l’opprobre, la descente aux enfers au classement général, et surtout l’exclusion, la relégation dans un lycée de seconde zone à la fin de l’année. Il découvre alors qu’on peut changer son destin avec quelques mots et beaucoup de mauvaise foi.

Dans la foulée, il rencontre des filles du lycée, des élèves d’hypokhâgne, elles lui font découvrir l’autre moitié du monde. Lui qui ne jurait que par les polynômes de Bernoulli se met à lire Proust et à causer Baudelaire à la cantine. Il se rend compte que s’échiner sur des théorèmes n’est pas la seule façon de parvenir à ses fins; l’ascenseur social emprunte d’autres voies, qui ne sont pas toutes très nettes peut-être, mais qui sont quelquefois bien plus rapides. Quand on n’est pas issu du sérail, on se doit d’être prêt à tout.

Emmanuel ARNAUD, Le théorème de Kropst, Métailié, 2012 [Texte en ligne].

Lire aussi : Dossier documentaire Sciences, Monde en Question.

Le dernier jour d’un condamné


Bibliographie littérature

 

Le roman se présente comme le journal qu’un condamné à mort écrit durant les vingt-quatre dernières heures de son existence dans lequel il relate ce qu’il a vécu depuis le début de son procès jusqu’au moment de son exécution, soit environ six semaines de sa vie. Ce récit, long monologue intérieur, est entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs de son autre vie, la « vie d’avant ». Le lecteur ne connaît ni le nom de cet homme, ni ce qu’il a fait pour être condamné, mis à part la phrase : « moi, misérable qui ai commis un véritable crime, qui ai versé du sang ! ». L’œuvre se présente comme un témoignage brut, à la fois sur l’angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées, les souffrances quotidiennes morales et physiques qu’il subit et sur les conditions de vie des prisonniers, par exemple dans la scène du ferrage des forçats. Il exprime ses sentiments sur sa vie antérieure et ses états d’âme….

Il se fera exécuter sous la clameur du peuple qui voit sa mort comme un spectacle.

Victor HUGO, Le dernier jour d’un condamné, 1829 [Texte en ligneWikipédia].

Michel ANDRIEU, Le dernier jour d’un condamné, 2002 [Film en ligne].

Stanislas GROS, Le dernier jour d’un condamné, Delcourt, 2007 [BD en ligneBD Gest’].

Lire aussi :
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Danielle THIERY, J’irai cracher dans vos soupes


 

C’est bien connu : on ne doit jamais cracher dans la soupe… Sauf peut-être quand on a des comptes à régler avec tout ce que l’Hexagone compte de grands chefs. Frédo le toqué, détenu modèle de la prison de la Santé, cuisinier lui-même et fin palais, il a la manie de faire rôtir aux petits pois les pigeons qu’il capture depuis sa cellule, à décider de se venger des « étoilés » du Michelin en les ridiculisant là par où ils ont péché : la colère pour l’un, la cupidité pour l’autre ou la couardise pour celui-ci… Le commissaire Broutard (Il ressemble à s’y méprendre au célèbre Broussard…) et son équipe de bras cassés, eux-mêmes ne dédaignant pas les pauses casse-croûtes bien arrosées, vont tenter de déjouer les plans diaboliques de Frédo et l’empêcher de ridiculiser la fine fleur de notre gastronomie.

Danielle THIERY, J’irai cracher dans vos soupes, Jacob-Duvernet, 2011 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Films Gastronomie, Ciné Monde.
Dossier documentaire Littérature, Monde en Question.

L’affaire Jean-Claude Romand


 

Le plus étonnant de ce fait divers n’est pas la série de crimes, mais les longues années d’un mensonge auquel tout le monde (parents, femme, amis, etc.) ont participé.

Titre : L’adversaire
Réalisateur : Nicole Garcia
Acteurs : Daniel Auteuil, François Berléand, François Cluzet, Emmanuelle Devos
Année : 2001
Pays : France
Avis de Ciné Monde : Ni la mise en scène ni le jeu des acteurs ne sont à la hauteur du fait divers.
Partage proposé par : Anonyme DVD FR

Titre : L’emploi du temps
Réalisateur : Laurent Cantet
Acteurs : Aurélien Recoing, Karin Viard, Serge Livrozet
Année : 2001
Pays : France
Avis de Ciné Monde : Version romancée du fait divers avec malheureusement un happy end hollywoodien.
Partage proposé par : Anonyme DVD FR

Titre : Jean-Claude Romand, le menteur
Année : 2014
Pays : France
Avis de Ciné Monde : Documentaire qui reste à la surface du fait divers.
Partage proposé par : YouTube Streaming FR

Lire aussi :
La double vie consumée de Jean-Claude Romand, Libération.
Le faux médecin assassin pourrait sortir de prison, Le Temps.
Emmanuel CARRÈRE, L’affaire Romand, 1996 in Il est avantageux d’avoir où aller, POL, 2016 [Texte en ligne].
Emmanuel CARRÈRE, L’adversaire, POL, 2000.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.