Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Bibliographie langues

La genèse du langage et des langues


Bibliographie langues

 

La recherche sur les origines de la faculté de langage et de sa manifestation diversifiée à travers les langues du monde a beaucoup évolué à partir de la dernière décennie du siècle passé. Trois facteurs ont joué un rôle déterminant : l’imagerie fonctionnelle et clinique du cerveau, le développement de la linguistique informatique, les progrès de l’éthologie, de la psychologie animale (et l’émergence d’une nouvelle science, la biosémiotique) ont mis en doute la spécificité humaine de nombreux comportements.

Jacques FRANÇOIS, La genèse du langage et des langues, Sciences Humaines, 2018 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Langues, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Alain REY (6 livres en ligne)


Bibliographie langues

 

Alain REY, À mots découverts, Robert Laffont, 2010 [Texte en ligne].

Pendant des années, Alain Rey a enchanté les matins de France Inter avec son mot du jour. Aujourd’hui il nous offre une sélection de ses chroniques écrites entre 2000 et 2005, quatre cents mots qui vont de « Racaille et Voyou » à « Victime », de « Torride » à « Mammouth », de « Tempête » à « Abracadabrantesque »…

Le plus souvent un mot lié à l’actualité sert de prétexte pour une chronique érudite et parfois espiègle. Tout en en rappelant la valeur exacte, les origines du mot choisi, l’étymologiste se livre à l’exercice où il excelle : rattacher la langue de tous les jours au patrimoine culturel, réduire les contresens, combattre les à-peu-près et les préjugés, pour mieux rendre compte des réalités.

Cette sélection, où Alain Rey a choisi de garder les mots les plus significatifs en les agrémentant parfois d’un petit commentaire pour les resituer dans l’actualité, est aussi l’occasion de se retourner sur les cinq premières années du XXIe siècle.

Alain REY (sous la direction de), Dictionnaire historique de la langue française, Le Robert, 2010 [Texte en ligne].

Un dictionnaire unique au monde à lire comme un roman. L’histoire détaillée de plus de 50 000 mots du français depuis leur apparition dans la langue : les évolutions de formes, de sens, et d’usages au cours des siècles. Des articles encyclopédiques. 50 schémas pour retrouver la généalogie des mots. Une nouvelle édition entièrement revue, actualisée et enrichie par Alain Rey.

Des ajouts sur l’origine et l’histoire de mots récents (en particulier dans les domaines technique et scientifique). Des ajouts sur l’origine et l’histoire de mots d’argot du XIXe siècle et de la première partie du XXe siècle. Des ajouts sur l’histoire des mots français de la francophonie, en Belgique, en Suisse, au Québec, mais aussi des mots du Maghreb, d’Afrique, des Antilles, et d’autres lieux encore.

Une table des matières pour accéder aux différentes parties de l’ouvrage. La recherche d’un mot facilitée par des index alphabétiques. Une mise en pages écran d’une grande lisibilité, le réglage de la taille des caractères. Toutes les annexes : préface, bibliographie, chronologie, glossaire des langues.

Alain REY, Dictionnaire amoureux des dictionnaires, Plon, 2011 [Texte en ligne].

Dictionnaire : Ce mot correspond au type même du concept faussement simple : la frontière entre dictionnaire et glossaire, vocabulaire ou encyclopédie alphabétique est loin d’être nette. De surcroît, il existe quantités de « dictionnaires » fictifs, par exemple celui des idées reçues de Flaubert, le dictionnaire philosophique de Voltaire, le dictionnaire du diable d’Ambrose Bierce, pour ne citer que trois parmi une multitude.

Il y eut un temps pour les dictionnaires des choses et un autre pour celui des mots, sans oublier celui des descriptions encyclopédiques. En France, grâce à Furetière, on va s’intéresser parfois de manière critique, à la vérité des idées et des choses.
Le discours tenu n’est pas seulement l’exclusivité de quelques polygraphes érudits mais celui de vrais savants comme d’Alembert ou bien encore Turgot.

Le XIXe siècle voit le divorce entre cette tendance encyclopédique et biographique et une démarche plus littéraire, c’est l’avènement de l’infatigable Pierre Larousse et aussi une nouvelle tendance philologique empruntée d’ailleurs à l’Allemagne, incarnée par l’étonnant Emile Littré.

Le XXe siècle empruntera à l’un et à l’autre le meilleur de leur démarche tradition, citations et modernité, faisant bon ménage en élaborant le fameux Robert.

Alain REY, Frédéric DUVAL, Gilles SIOUFFI, Mille ans de langue française, histoire d’une passion (2 tomes), Perrin, 2011 [Texte en ligne].

Cet ouvrage dirigé par Alain Rey a pour ambition de montrer les origines et les usages du français tel qu’il est parlé et écrit en France, mais aussi à travers le monde. Ce volume dévoile le long parcours qui va des premières langues parlées, gaulois et latin, jusqu’à la constitution d’un français  » moderne  » apte à tout exprimer et bientôt destiné à traverser les océans. Les partis pris sont ici nettement affirmés. L’accent est mis sur les interactions du français avec les dialectes et les langues régionales qui ont, avec lui, traversé les bouleversements de l’histoire. Ce n’est pas « un » français uniforme et intangible dont est dessiné le visage, mais de « multiples » français en perpétuelle articulation avec la dynamique de la parole forgeant une langue à la richesse foisonnante.

Ce second volume offre un parcours long de trois cents ans en s’ouvrant sur le début du XVllle siècle, première époque du français « moderne ».
Dès lors, la langue ne cesse plus de se diversifier, accompagnant les changements démographiques, politiques, culturels, sociaux des territoires où elle est parlée.
Le français rayonne au-delà de ses frontières d’origine et s’impose, à l’instar des autres langues de la colonisation, à des peuples très éloignés de lui, engendrant ainsi de nouvelles cultures, et parfois de nouveaux parlers.
Au même moment, sur les territoires européens, l’explosion démographique, l’accès à l’éducation, les migrations, la diversification des médias ont influé à leur tour sur la physionomie du français pour créer sans cesse de nouvelles variétés, entre lesquelles chacun navigue, jusqu’à l’incroyable diversité d’aujourd’hui.
Loin de toutes considérations exagérément techniques, ces « nouveaux destins » sont résolument ouverts sur le monde et animés tout au long du désir de montrer notre langue dans ses réalités les plus créatives.

Alain REY, Dictionnaire amoureux du diable, Plon, 2013 [Texte en ligne].

Après plusieurs millénaires d’esprits malfaisants, de démons tourmenteurs, le christianisme a inventé le Diable, héritier du Serpent et des Satans de la Bible.

Le diable a droit à notre reconnaissance, car il prend à sa charge le Mal dans la vie et dans l’Histoire, qui est l’œuvre de la diabolique espèce humaine. Entre superstition, religion et réalité, il joue tous les rôles : bourreau, victime, fantasme, tentation, péché, plaisir, malheur.

On le décrit, on l’évoque, on le représente, on le fait parler et chanter. Écrivains, poètes, peintres, musiciens, si l’on doute de lui, le font exister. Avec Dieu pour complice, l’Enfer pour royaume, il se manifeste dans la vie, dans l’Histoire, dans la culture. Aujourd’hui, on le combat, on l’exorcise ou on le célèbre.

Lire aussi :
Index Langues, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Dictionnaire amoureux de l’humour


Bibliographie langues

 

Longtemps, Jean-Loup Chiflet s’est levé de bonne heure, pour se plonger dans le monde jubilatoire de l’humour. De Montesquieu à Coluche, de Feydeau à Frédérique Dard, de Jules Renard à Bourvil, des Pataphysiciens aux Oulipiens et de Molière à Blondin, il a essayé d’en analyser le mécanisme complexe : l’humour est-il vraiment un « excès de sérieux », comme le pensait Tristan Bernard, ou « une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie » comme le laissait plutôt entendre Raymond Queneau ? Vaste débat…

Dans ce Dictionnaire amoureux, et du fait même subjectif, il laisse ainsi cours à ses passions pour le nonsense anglo-saxon ou les magiciens de la langue que sont Vialatte, Ponge, Prévert et tant d’autres.

Jean-Loup Chifflet est l’auteur, entre autres facéties, de l’incontournable Sky my husband ! Ciel mon mari ! et du non moins célèbre Oxymore mon amour ! Il est aussi l’adaptateur en France des dessins et légendes du New Yorker, et l’éditeur de quelques joyeux humoristes patentés.

Jean-Loup CHIFLET, Dictionnaire amoureux de l’humour, Plon, 2012 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Jean-Loup CHIFLET, Dictionnaire amoureux de la langue française, Plon, 2014 [Texte en ligne].
Index Langues, Monde en Question.