Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Tag: Eliseo VERON

Vive le nucléaire !


Europe ÉcologieLes Verts (Daniel COHN-BENDIT, Éva JOLY, etc.) ont voté pour le nucléaire au Parlement européen. Texte adopté le Mercredi 25 novembre 2009 à la Conférence de Copenhague sur le changement climatique :

[Le Parlement européen] souligne que le passage, à l’échelle internationale, à une économie à faible intensité de carbone conférera à l’énergie nucléaire un rôle important dans le bouquet énergétique à moyen terme ; souligne toutefois que les questions relatives à la sûreté et à la sécurité du cycle du combustible nucléaire doivent être abordées de façon adéquate à l’échelle internationale afin de garantir un niveau de sûreté aussi élevé que possible.
Parlement européen

À l’échelle européenne, 49 Verts ont voté pour et 4 se sont abstenus – 3 Français (José BOVÉ, Karima DELLI, Catherine GRÈZE) et 1 Grec (Michail TREMOPOULOS).

15/03/2011
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Les faits de base sur les centrales nucléaires du monde, Xinhua, 16/03/2011.
• Dossier nucléaire, Xinhua.
• Pourquoi je ne suis pas (trop) inquiet pour les réacteurs nucléaires japonais, AgoraVox, 14/03/2011.
• Entre silence et mensonge – Le nucléaire, de la raison d’état au recyclage « écologique », La Revue Internationale des Livres et des Idées n°14, novembre-décembre 2009.
• Eliseo VERON, Construire l’événement – Les médias et l’accident de Three Mile Island, Minuit, 1981.
Dossier documentaire & Bibliographie Eliseo VERON, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Crise & Gestion de crise, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Risque & Gestion du risque, Monde en Question.

Considérations inactuelles


Depuis juin 2002, je réalise une chronique plus ou moins régulière selon les aléas de mes activités professionnelles et personnelles. Sept ans plus tard, ce travail pourrait paraître dérisoire car les événements passent et leurs chroniques tombent dans l’oubli… aussitôt que consommées, mais c’est l’issue normale des commentaires d’événements en majeure partie fabriqués par les médias et/ou pour les médias dominants.

Contrairement à d’autres, je n’ai pas la prétention de me croire investi d’une « mission à remplir »[1], mais j’ai le sentiment de servir à quelque chose… J’en veux pour preuve le nombre non négligeable de lectures d’articles circonstanciels et surtout le nombre de citations concernant les Dossiers documentaires comme celui sur Eliseo VERON régulièrement consulté [2].

Nous vivons une période de transition de l’histoire longue (voir les travaux de l’école des Annales à l’échelle mondiale, période de transition qui se traduit en France par une crispation sur le roman national [3] et une réactualisation du racisme colonial à droite comme à gauche. Car c’est un constat amer qu’il faut faire : en France, la droite fait aussi bien la droite que la gauche, serrant dans ses mains les deux sceptres, celui de la majorité et celui de l’opposition, vu que cette dernière a abandonné le terrain [4].

Le monde est compréhensible parce que complexe et non l’inverse comme le pensent les journalistes des médias dominants, qui, en le réduisant au présent immédiat sans mise en contexte ni perspective historique, le rendent illisible. Mais il existe beaucoup d’hommes et de femmes qui réalisent ce travail avec obstination et publient leurs réflexions sur Internet sans les accompagner de discours moralisateurs [5].

C’est dans ce sens que je continuerai à écrire et à partager mes lectures, mais certainement moins souvent… porque estamos embarazados.

30/10/2009
Serge LEFORT


[1] Comme l’avoue Philippe Grasset : Pour une fois, nous ne vous parlerons pas de notre satisfaction, de notre fierté que ces constats provoquent chez nous mais d’un certain sentiment de dérision, sinon d’auto-dérision. Comprenne qui pourra ce que cette remarque signifie au fond, précisément – et combien, finalement, elle s’adresse effectivement plus à nous-mêmes, au sentiment que nous avons, de sentir parfois s’étioler et s’éloigner le sentiment de servir à quelque chose. Toutes les choses passent, y compris celle de croire à une mission à remplir .

[2] Voir les statistiques des articles publiés sur Le Post.
Les articles en espagnol sur l’élection présidentielle de 2006 au Mexique avaient suscités 9 850 lectures par semaine entre le 2 juillet et le 15 septembre.
Le seul article La grippe saisonnière tue ! a été lu 7 204 fois sur WordPress (je n’ai pas de statistiques sur Blogspot) :
• 547 en mai
• 275 en juin
• 498 en juillet
• 1 220 en août
• 2 680 en septembre
• 1 984 en octobre

[3] Mythe lié à l’histoire coloniale et repris par la gauche depuis la IIIe République. Lire : Laurence DE COCK et Emmanuelle PICARD (sous la direction de), La fabrique scolaire de l’histoire – Illusions et désillusions du roman national, Agone, 2009.
Pour aller plus loin :
• Dossier documentaire & Bibliographie Colonialisme, Monde en Question.
• Dossier documentaire & Bibliographie Nationalisme, Monde en Question.

[4] Phrase empruntée à Loris CAMPETTI, Précarité de la politique, Il Manifesto traduit par Tlaxcala.

[5] Comme le fait Serge Halimi en passant sous silence les pratiques anti-démocratiques de son ami Bernard Cassen au sein du mouvement altermondialiste.

Le terrorisme, une arme de propagande (2)


Les dépêches d’agence, publiées par Yahoo!, permettent de se rendre compte que les médias dominants fabriquent un événement « le terrorisme islamiste » sans preuves [1]. Cela ressemble, en plus grand, à la version policière des «sabotages SNCF». Alors que les faits sont complexes, confus et contradictoires, les médias simplifient pour nous raconter l’histoire du loup et du chaperon rouge

Les faits connus sont complexes, confus et contradictoires :
1) La qualification d' »acte terroriste » vient du chef de la police de l’Etat de Maharashtra.
2) L’imputation d' »acte terroriste » à des « islamistes pakistanais » est classique depuis des années en Inde.
3) Les Moudjahidin du Deccan, qui a revendiqué la série d’attaques, est un groupe du centre de l’Inde.
4) Les autorités indiennes ont accusé, sans fournir de preuves, le Pakistan d’être impliqué.
5) Les services de renseignement russe, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband et son homologue français Bernard Kouchner ont accusé, sans fournir de preuves, Al-Qaïda d’être impliqué.

Les faits connus posent question :
1) Comment une douzaine d’hommes jeunes (entre 18 et 25 ans selon les témoins), même bien armés, ont-ils résisté si longtemps à la police, l’armée et les commandos des forces spéciales ?
2) Comment un groupe d’hommes, arrivés par bateau du Pakistan, a-t-il « stocké à l’avance des armes et des explosifs à l’hôtel Oberoi/Trident » ?
3) Pourquoi les autorités indiennes se sont empressées d’attribuer les attaques à » un groupe basé en dehors de l’Inde » alors que des témoins évoquent « des jeunes gens parlant Hindi ou Urdu » et que l’un d’eux a affirmé que « le groupe réclamait la fin des persécutions contre les musulmans d’Inde » ?

26 novembre, 19h04 Une fusillade à Bombay fait deux morts et dix blessés, Reuters – Yahoo! Actualités.

Au moins deux personnes ont péri et une dizaine d’autres ont été blessées dans une fusillade déclenchée par plusieurs inconnus près d’une gare de Bombay, a rapporté la police indienne.

26 novembre, 19h19 Les fusillades à Bombay sont sans doute un acte terroriste, Reuters – Yahoo! Actualités.

Un responsable de la police a estimé qu’il semblait s’agir d’un acte terroriste. « Cela semble être un attentat, de nombreux endroits sont encerclés par des hommes armés », a déclaré A.K Sharma, responsable de la police ferroviaire de la ville, à une chaîne de télévision.

26 novembre, 20h02 Attentats meurtriers dans au moins sept sites de Bombay, Reuters – Yahoo! Actualités.

Le chef de la police de l’Etat de Maharashtra, A.N Roy, a déclaré que ces fusillades semblaient être un acte terroriste coordonné.

26 novembre, 20h28 Série d’attentats à Bombay, au moins 18 morts, Reuters – Yahoo! Actualités.

« Il s’agit d’attaques terroristes dans au moins sept endroits. Des terroristes, dont on ignore tout, se sont mis à ouvrir le feu à l’arme automatique, à l’aveuglette », a expliqué A.N Roy, chef de la police de l’Etat indien de Maharashtra, à la télévision locale.
« En certains endroits, ils ont même lancé des grenades. Il y a eu des explosions en plusieurs endroits », a-t-il ajouté. Certains agresseurs, dit-il, sont toujours retranchés dans des bâtiments.
[…]
L’Inde a subi une série d’attentats à la bombe ces dernières années, dont certains à Bombay même. La majeure partie ont été imputés à des islamistes, même si la police a également arrêté des extrémistes hindous qui seraient responsables de certains actes terroristes.

26 novembre, 22h37 Les Moudjahidin du Deccan revendiquent la série d’attentats à Mumbai, AP – Yahoo! Actualités.

Un groupe peu connu des autorités indiennes, les Moudjahidin du Deccan, a revendiqué la série d’attaques perpétrées à Mumbai (ex-Bombay), selon des informations de presse [l’agence indienne Press Trust of India (PTI)].

27 novembre, 07h32 Qui derrière les attentats de Bombay et pourquoi ?, Reuters – Yahoo! Actualités.

Des hommes équipés d’armes automatiques et de grenades ont attaqué mercredi soir deux hôtels de luxe, des hôpitaux et un restaurant renommé à Bombay, faisant plus de 100 morts et près de 300 blessés.

QUI EST DERRIÈRE CES ATTAQUES?

Selon des témoins, les assaillants étaient des jeunes gens parlant Hindi ou Urdu, ce qui laisse penser qu’il s’agit d’activistes indiens et non d’étrangers.

Ces attaques ont été revendiquées par les « Moudjahidine du Deccan », une organisation jusque-là peu connue. Le Deccan, ou Dekkan, est la partie centrale de l’Inde.

Selon des analystes, si l’authenticité de la revendication n’a pas encore été clairement établie, les attaques sont très probablement le fait des Moudjahidine indiens. Le groupe ayant revendiqué l’opération pourrait être un sous-groupe des Moudjahidine.

QUI SONT LES MOUDJAHIDINE INDIENS?

Selon la police, les Moudjahidine indiens sont une branche du Mouvement étudiant islamique d’Inde (SIMI), une organisation aujourd’hui interdite. Ces musulmans indiens pourraient avoir reçu un entrainement et un soutien logistique d’organisations d’activistes au Pakistan et au Bangladesh.

Le SIMI est tenu par la police pour responsable de la quasi-totalité des attentats à la bombe commis en Inde ces dernières années, y compris les explosions dans les trains de banlieue à Bombay qui ont fait 187 morts il y a deux ans.

Les Moudjahidine indiens pourraient aussi avoir dans leurs rangs d’anciens membres de l’Harkat ul Djihad al Islami, un groupe activiste du Bangladesh.

POURQUOI LES SOUPÇONNER DES ATTAQUES DE BOMBAY?

Ces deux derniers années, les Moudjahidine ont fait des revendications plutôt crédibles de la plupart des attentats commis contre des cibles civiles en Inde.

Les attaques de Bombay ont été bien préparées et coordonnées avec beaucoup de soin, et ont concerné un nombre élevé de participants. Un tel degré de préparation est la marque de fabrique des Moudjahidine.

En mai, les Moudjahidine indiens ont spécifiquement menacé de s’en prendre aux sites touristiques si le gouvernement indien continuait de soutenir les Etats-Unis dans l’arène internationale.

EN QUOI LES ATTENTATS DE BOMBAY DIFFÈRENT-ILS DES PRÉCÉDENTS

Dans tous les attentats précédents impliquant les Moudjahidine indiens, il s’agissait d’explosions de bombes en série.

Cette fois, la coordination était toujours aussi importante, mais elle concernait des hommes armés. La tactique employée, une attaque de style militaire sur des cibles faciles, en privilégiant les étrangers et la prise d’otages, est exceptionnelle et ne correspond pas aux méthodes utilisées habituellement par les activistes dans des attentats contre des civils.

De telles attaques ont toutefois eu lieu dans le passé, notamment lors d’une opération contre la ville saoudienne de Khobar, en mai 2004.

Le commando avait donné l’assaut à deux installations pétrolières et à un centre hébergeant des travailleurs étrangers. Il avait pris plus de 50 otages et en avaient tué 22. Les assaillants avaient pris soin de demander aux captifs s’ils étaient musulmans ou chrétiens avant de choisir ceux qu’ils allaient exécuter.

27 novembre, 08h14 Les principaux attentats en Inde depuis 2005, AP – Yahoo! Actualités.

Voici quelques-uns des principaux attentats perpétrés en Inde depuis 2005, la plupart étant attribués à des militants islamistes :

26 novembre 2008: Au moins 101 personnes ont été tuées et 120 autres blessées dans une série d’attaques coordonnées à l’arme automatique et à la grenade à Mumbai (ex-Bombay) contre deux hôtels de luxe, un restaurant fréquenté par des touristes, des hôpitaux et une gare ferroviaire bondée. Cette série d’attaques a été revendiquée par les Moudjahidin du Deccan, un groupe islamiste inconnu jusque là.

– 13 septembre 2008: Au moins cinq explosions dans des quartiers commerçants très fréquentés font 21 morts et 100 à New Delhi, la capitale du pays.

– 26 juillet 2008: Seize petites bombes explosent à Ahmedabad et font 45 morts.

– 25 juillet 2008: L’explosion de sept petites bombes fait deux morts à Bangalore, la capitale de la haute technologie indienne.

– 13 mai 2008: Sept bombes explosent dans des rues et des marchés bondés devant des temples hindous de Jaïpur, tuant 80 personnes.

– 24 novembre 2007: Des explosions quasi-simultanées visent plusieurs tribunaux à Lucknow, Varanasi et Faizabad et font 16 morts.

– 25 août 2007: 43 personnes sont tuées dans trois explosions dans un parc et une échoppe à Hyderabad.

– 18 mai 2007: Une bombe explose durant la prière du vendredi dans une mosquée historique d’Hyderabad et tue 11 fidèles. Peu après la police blesse mortellement cinq personnes dans des affrontements avec des musulmans protestant contre cet attentat.

– 19 février 2007: Deux bombes explosent dans un train effectuant la liaison entre l’Inde et le Pakistan, déclenchant un incendie qui fait 68 morts.

– 11 juillet 2006: Sept déflagrations visent des gares et des trains de banlieue à Mumbai, tuant 187 personnes.

– 7 mars 2006: Trois explosions secouent un temple hindou et une gare dans la ville sainte hindoue de Varanasi et font 20 morts.

– 29 octobre 2005: 62 personnes sont tuées par trois explosions sur des marchés de New Delhi peu avant la fête religieuse hindoue de Diwali.

27 novembre, 08h19 Terrorisme en Inde : 100 morts dans une série d’attaques à Bombay, AFP – Yahoo! Actualités.

Le chef de la division antiterroriste de Bombay, Hemant Karkare, a été tué ainsi qu’au moins 10 autres membres des forces de sécurité.
[…]
Le président élu américain Barack Obama a estimé que les Etats-Unis devaient renforcer leurs liens avec l’Inde et d’autres pays pour « traquer et détruire les réseaux terroristes », selon un communiqué de l’équipe de transition. Le département d’Etat a précisé n’avoir pas connaissance de victimes américaines. Le chef de la diplomatie britannique David Miliband a condamné les attentats, tandis que l’Union européenne (UE) exprimait son « horreur et indignation ». La Maison Blanche a convoqué mercredi une réunion de responsables du contre-terrorisme et du renseignement et s’est dite prête à aider le gouvernement indien.

27 novembre, 12h06 Le Pakistan condamne les attentats de Mumbai, AFP – Yahoo! Actualités.

Le Pakistan, fréquemment accusé par New Delhi de complicité avec les terroristes frappant l’Inde, a condamné jeudi les attentats de Mumbai et exhorté à la coopération contre les militants extrémistes.

27 novembre, 17h37 Le Pakistan dément fermement être impliqué dans les attaques de Bombay, AFP – Yahoo! Actualités.

« Nous sommes tout à fait affirmatifs: le Pakistan n’est pas impliqué », a déclaré le ministre, Ahmed Mukhtar, dans un entretien téléphonique.
[…]
Le Premier ministre indien Manmohan Singh avait affirmé auparavant que les attaques coordonnées de mercredi soir avaient été menées par un groupe basé « en dehors » de l’Inde, invoquant des Etats « voisins ».
« Par le passé, ils (les responsables indiens) avaient déjà réagi de la sorte lors de précédentes attaques, mais il a été ensuite prouvé qu’ils avaient tort », a estimé le ministre pakistanais de la Défense.
« Notre expérience du passé nous enseigne que l’on devrait se garder de tirer des conclusions hâtives », avait auparavant déclaré le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, depuis l’Inde, où il se trouve pour des pourparlers de paix entre les deux puissances nucléaires de l’Asie du Sud, qui se sont affrontées dans trois guerres depuis leur création en 1947.
[…]
Jeudi, un haut responsable des services de renseignement russes a également affirmé que certains des assaillants de Bombay étaient liés à Al-Qaïda, évoquant le Lashkar-i-Tayyiba, qui leur aurait fourni un entraînement dans des camps à la frontière entre le Pakistan et l’Inde.
Le réseau d’Oussama Ben Laden, grâce à l’aide des talibans pakistanais, a reconstitué ses forces dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, frontalières avec l’Afghanistan, où l’armée pakistanaise les combat.

27 novembre, 20h06 Attaques de Bombay: un hôtel pratiquement libéré des islamistes, le Pakistan accusé, AFP – Yahoo! Actualités.

Un haut responsable militaire indien a affirmé que les assaillants étaient venus du Pakistan, souvent accusé par l’Inde de soutenir des activistes musulmans à l’origine d’attentats sur son sol. Islamabad a aussitôt rejeté ces accusations.
Le Premier ministre indien Manmohan Singh avait peu avant accusé un groupe basé « en dehors » du pays d’être responsable de ces attaques coordonnées, dans une allusion voilée au Pakistan.

28 novembre, 01h24 Attaques de Bombay: 39 personnes libérées, le Pakistan accusé, AFP – Yahoo! Actualités.

Selon l’agence de presse indienne PTI, citant des sources officielles, trois extrémistes, dont un ressortissant pakistanais, ont été arrêtés dans l’hôtel Taj Mahal.
[…]
Le Pakistanais a déclaré aux enquêteurs indiens, selon PTI, que le groupe de 12 extrémistes auquel il appartenait avait été conduit par un navire marchand à environ 10 milles nautiques de la limite des eaux territoriales indiennes et avait gagné Bombay à bord d’un petit hors-bord.
[…]
Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a estimé que les violences de Bombay portaient « certaines empreintes » d’Al-Qaïda. Son homologue français Bernard Kouchner a lui aussi évoqué Al-Qaïda, déclarant que les agresseurs étaient soupçonnés de faire partie de la « nébuleuse » de ce réseau terroriste international.

28 novembre, 10h40 Attentats de Mumbai : Bernard Kouchner ne croit « sûrement pas » à une responsabilité du Pakistan, AP – Yahoo! Actualités.

« La nature des terroristes n’étant pas précisément définie, nous ne savons pas exactement, mais enfin je crois pouvoir affirmer que ce n’est pas la responsabilité du gouvernement pakistanais », a affirmé le ministre des Affaires Etrangères sur France Inter.

Les auteurs des attaques à Mumbai, « une opération militaire montée certainement de longue date », « sont peut-être des Pakistanais », sans doute « reliés à Al Qaïda », ou éventuellement « des groupes qui ont été entretenus par des services de l’armée pakistanaise qui était en lien avec les Talibans », a reconnu le ministre, mais cela ne pourrait « sûrement pas » être du fait du gouvernement pakistanais « qui politiquement aurait décidé quoi que ce soit ».

« C’est parce que M. (Asif Ali) Zardari, le nouveau président, vient de changer, et la tête de l’armée et la tête des services secrets, que nous avions confiance », a déclaré le chef du Quai d’Orsay, estimant que le président pakistanais était « déterminé à se battre contre ce terrorisme qui (a) assassiné sa femme ». « Il y avait un mouvement d’espoir, c’est peut-être ça aussi qu’on a voulu détruire », a-t-il noté.

« Depuis l’élection du président Zardari, le mari de Benazir Buttho, elle-même assassinée par le même genre de personnes, les rapports s’amélioraient (entre l’Inde et le Pakistan, NDLR) et des perspectives de paix avaient été établies », a-t-il souligné.

Le Pakistan est « le maillon faible et le maillon indispensable », selon M. Kouchner, « c’est pour ça qu’il faut aider absolument le Pakistan, aider ce nouveau gouvernement ». Le ministre a déclaré que des représentants pakistanais étaient attendus à une réunion à Paris « dans quelques jours » avec d’autres pays « voisins de l’Afghanistan ». « Evidemment, ça s’impose encore plus après ce carnage », a-t-il souligné.

28 novembre, 12h19 Le chef des services de renseignements pakistanais va participer à l’enquête sur les attentats de Mumbai, AP – Yahoo! Actualités.

Le Pakistan va envoyer le chef de ses tout-puissants services de renseignements en Inde pour participer à l’enquête sur les attentats de Mumbai, a annoncé vendredi le gouvernement pakistanais dans un communiqué.
Cette implication du chef de l’ISI (Inter Services Intelligence) se fait à la demande du Premier ministre indien Manmohan Singh, précise le gouvernement.

28 novembre, 14h20 Inde : la bataille continue à Bombay contre les extrémistes islamistes, AFP – Yahoo! Actualités.

Vers 18H00 GMT, on ignorait combien d’assaillants restaient en liberté et combien d’otages étaient encore retenus, après la libération de dizaines d’entre eux, notamment des ressortissants étrangers.
[…]
Selon un bilan encore provisoire, au moins 130 personnes ont été tuées et plus de 370 blessées dans ces attaques et les tirs qui ont suivi. La mort d’au moins 17 étrangers a été jusqu’à présent confirmée.
Outre les cinq otages israéliens tués au centre juif, on compte deux Américains, deux Français, deux Australiens, un Britannique, un Japonais, un Allemand, un Canadien, un Italien et un Singapourien, selon leurs autorités nationales respectives.
[…]
Neuf assaillants ont été tués au cours des opérations et un autre arrêté, et 15 hommes des forces de sécurité tués, a déclaré le vice-Premier ministre de l’Etat du Maharashtra, R.R. Patil.
[…]
L’un des assaillants de l’Oberoi/Trident, interrogé par une télévision, a affirmé que le groupe réclamait la fin des « persécutions » contre les musulmans d’Inde, une forte minorité de 150 millions de personnes, victimes de violences par le passé, dans ce pays de 1,2 milliard d’habitants, hindous en majorité.

29 novembre, 04h01 Inde: des islamistes toujours retranchés dans un hôtel, au moins 155 morts à Bombay, AFP – Yahoo! Actualités.

Les islamistes avaient stocké à l’avance des armes et des explosifs à l’hôtel Oberoi/Trident, a déclaré un responsable indien à l’AFP.

Inde, Yahoo! Actualités.
Pakistan, Yahoo! Actualités.


[1] Lire :
• VERON Eliseo, Construire l’événement – Les médias et l’accident de Three Mile Island, Minuit, 1981.
• Dossier Noam CHOMSKY, Monde en Question.
• Dossier Edward BERNAYS, Monde en Question.
• Dossier Eliseo VERON, Monde en Question.
• Dossier Propagande, Monde en Question.
• Dossier Médias, Monde en Question.
• Dossier AFP, Monde en Question.