Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Bibliographie histoire

Notre drapeau est rouge


Bibliographie histoire

 

La révolution allemande, la montée et le triomphe du nazisme, la lutte contre le fascisme, l’après-guerre et la division de l’Allemagne : les mémoires d’Oskar Hippe couvrent soixante ans d’histoire du mouvement ouvrier allemand.

Rejoignant le Spartakusbund en 1916, il participe au développement des conseils ouvriers au début des années vingt et traverse la tragédie de la révolution allemande : la trahison de la social-démocratie, la stalinisation du KPD et les débats en son sein, la lutte de l’Opposition bolchevique léniniste qui entraine son exclusion du KPD.

Pourchassé par la réaction pendant la période révolutionnaire, emprisonné par les nazis, puis, après la guerre, enfermé dans les geôles de la RDA, libéré en 1955, Hippe poursuit son activité militante « à la gauche du SPD ».

Ce livre est à la fois une analyse des événements politiques qui ont profondément marqué la classe ouvrière allemande et le témoignage d’un militant dont la vie entière se confond avec la lutte pour le socialisme.

Oskar HIPPE, Notre drapeau est rouge, La Brèche, 1985 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Paroles d’histoire


Bibliographie histoire

 

Un podcast lancé en avril 2018, ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on discute de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision ou au cinéma, sur internet.

Via l’oral, l’écrit reste au cœur de paroles d’histoire : lire, faire lire, donner des idées de lecture, partager et discuter autour des livres en sont des buts essentiels. Pour cela, chaque épisode se termine par un conseil de lecture, en histoire ou au-delà, que l’on retrouve sur le site, comme toutes les références mentionnées.

Tous les épisodes sont disponibles en téléchargement et en écoute directe, ainsi que sur une chaîne YouTube, et il est possible de s’abonner (iTunes, Stitcher, Google play, etc.). Nouveaux épisodes tous les mercredis.

Paroles d’histoire – Un podcast consacré à l’actualité des livres, de la recherche et des débats en histoire

Lire aussi :
Dossier Géo-Histoire globale, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Grand Atlas 2020


Bibliographie géographieBibliographie histoire

 

Un ouvrage indispensable pour comprendre le monde :

– Plus de 100 cartes inédites et mises à jour
– Un tour d’horizon complet des grands enjeux internationaux

En partenariat avec Courrier international et France Info

Frank TÉTART, Grand Atlas 2020, 2019 Autrement, [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie, Monde en Question.
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Géographie, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Atlas du Moyen-Orient


Bibliographie géographieBibliographie histoire

 

La situation au Moyen-Orient n’est pas une crise de plus mais un basculement historique.

Plus de 120 cartes pour comprendre les origines multiples des violences du Moyen-Orient, cet ensemble géopolitique allant de la Turquie au Yémen, et de l’Égypte à l’Iran.

• Les racines historiques des conflits actuels, depuis l’effondrement de l’Empire ottoman
• Les impasses politiques des régimes autoritaires et les dérives nationalistes, islamistes et sionistes
• Pétrole, gaz, eau, terres : des ressources stratégiques très disputées
• Les intérêts et les stratégies des grandes puissances dans la région.

Dans les conflits du Moyen-Orient, en Syrie, au Yémen, en Irak, en Israël-Palestine, c’est le destin d’États, de peuples et de sociétés civiles parfois en lambeaux qui est en jeu. Pour espérer rétablir une stabilité régional, il est indispensable de comprendre les origines de la violence.

Pierre BLANC & Jean-Paul CHAGNOLLAUD, Atlas du Moyen-Orient, Autrement, 2019 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie, Monde en Question.
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Géographie, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Atlas de l’Amérique latine


Bibliographie géographieBibliographie histoire

 

Plus de 120 cartes et infographies pour découvrir le visage social, économique et politique de l’Amérique latine.

• Crises économiques et progrès sociaux : une croissance ralentie et des populations ébranlées
• Corruption et crises démocratiques : le retour à une stabilité politique est-elle possible ?
• L’Amérique latine dans le monde : au-delà d’un rôle régional, quelle est sa place dans la mondialisation ?

Cette cinquième édition, entièrement mise à jour, présente et analyse les défis auxquels doit faire face l’Amérique latine d’aujourd’hui.

Olivier DABÈNE & Frédéric LOUAULT, Atlas de l’Amérique latine, 2019 Autrement, [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie, Monde en Question.
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Géographie, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Atlas historique de l’Afrique


Bibliographie géographieBibliographie histoire

 

L’Afrique est un continent immense et les sociétés qui l’habitent ont connu des trajectoires historiques multiples au cours des millénaires, sans cesser d’interagir entre elles et avec les mondes extérieurs.

Cinq grandes périodes scandent cette histoire :
• L’Afrique ancienne (depuis la préhistoire jusqu’au XVe siècle), à la fois berceau et creuset de diversité linguistique, technique, politique
• L’Afrique moderne (du XVe au XVIIIe siècle), ses grands royaumes et le début de la présence européenne
• L’Afrique souveraine (XIXe siècle), après l’abolition de la traite atlantique et les reconversions économiques africaines
• L’Afrique sous domination coloniale, entre « partage » du continent, résistances anticoloniales et décolonisations
• L’Afrique des indépendances, qui relève de nombreux défis politiques, économiques et sociaux.

Cet atlas regroupe plus de 100 cartes et rend disponibles les connaissances sans cesse renouvelées de l’histoire de l’Afrique. Il montre combien ce continent, loin d’être replié sur lui-même, a toujours été à la fois dynamique et connecté à l’histoire globale.

François-Xavier FAUVELLE, Isabelle SURUN (sous la direction de), Atlas historique de l’Afrique – De la préhistoire à nos jours, Autrement, 2019 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie, Monde en Question.
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Géographie, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Histoire du monde au XIXe siècle


Bibliographie histoire

 

En Europe et dans les Amériques, le XIXe siècle a longtemps été défini comme l’époque de la « modernité », quand le rêve du progrès se mêlait à l’idée de révolution, et le désir de nouveauté à l’angoisse de l’accélération. Mais qu’en est-il lorsque, abandonnant l’étalon de l’Occident et optant pour l’échelle du monde, on change de point de vue ?

Ce livre, « monstrueux et discordant », pour reprendre les mots par lesquels Michelet désignait sa propre Histoire du XIXe siècle, veut faire entendre les voix d’un passé pluriel. Car le monde est avant tout l’objet d’expériences contrastées pour ceux qui y vivent, et auxquelles cette somme convie le lecteur.

Elle le guide à travers les circulations de cette ère nouvelle, des migrations à l’expansion coloniale, conséquences des mutations rapides des transports, de l’industrie ou des sciences. Et à y regarder de près, on s’aperçoit que la mondialisation ne fut pas un processus univoque d’occidentalisation.

Elle le conduit au fil des « temps du monde » scandés par des événements qui résonnèrent à l’échelle globale, de l’indépendance d’Haïti (1804) à la révolution chinoise (1911), de l’épidémie de choléra (1817) à la révolte des cipayes (1857).

Elle l’entraîne au cœur d’un « magasin du monde » qu’approvisionnent bibelots, cartes, tatouages, fez, ivoire, opium, dévoilant des processus historiques qui affectent le monde entier, tout en installant le lointain dans l’intime et le quotidien.

Elle le transporte dans les « provinces du monde » indienne, sud-américaine, ottomane, européenne, etc., ces laboratoires qui permettent de décentrer notre regard, et révèlent tout autant la grande diversité de la planète que l’existence de « modernités » alternatives.

Attestant à la fois les dynamiques d’intégration mondiale et une exacerbation des identités, cette Histoire du monde au XIXe siècle, qui réunit les contributions de près de cent historiennes et historiens, nous laisse une certitude : celle d’être alors devenus, ensemble, et pour la première fois, contemporains.

Pierre SINGARAVELOU et Sylvain VENAYRE, Histoire du monde au XIXe siècle, Fayard, 2017 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Géo-Histoire globale, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Dans la classe de l’homme blanc


Bibliographie éducationBibliographie histoire

 

Que faire des enfants de l’immigration coloniale et postcoloniale ? L’école doit-elle adapter ses programmes à leur présence ? La question de l’articulation entre l’universalisme républicain et la pluralité culturelle a toujours travaillé l’institution scolaire, mais elle s’est reconfigurée ces quarante dernières années pour répondre aux débats sur l’immigration et la mémoire coloniale. Que faire des héritages d’une histoire douloureuse pour les uns, glorieuse pour les autres, méconnue de beaucoup ?

À partir des archives de l’Éducation nationale, mais aussi des textes officiels et des manuels scolaires, Laurence De Cock retrace les débats qui ont agité l’enseignement de l’histoire de la colonisation depuis les années 1980. En analysant la confection des programmes d’histoire, elle interroge l’influence des débats publics sur leur écriture et montre combien le passé colonial, progressivement saisi par le politique, bouscule en profondeur la fabrique scolaire de l’histoire. Pour un enseignement qui a toujours eu comme finalité de contribuer à l’intégration sociale, les nouvelles demandes de reconnaissance des enfants et petits-enfants d’immigrés sont un facteur de reconfiguration de la discipline historique et des finalités de l’école républicaine.

Laurence DE COCK, Dans la classe de l’homme blanc, PUL, 2019 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Éducation, Monde en Question.
Index Histoire, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Croissance et contestation


Bibliographie histoire

 

De la naissance de la Ve République, en 1958, jusqu’au premier choc pétrolier de 1973 qui fait basculer le pays dans la crise, la France connaît une période de plein-emploi et de croissance, marquée par des politiques volontaristes de modernisation agricole et industrielle.

Faut-il en rester pour autant à l’idée de Trente Glorieuses ? L’époque fut aussi un temps de bouleversements et de conflits, de refondations politiques et syndicales. Les événements de 1968 ouvrent une décennie de contestations et de libération des mœurs. « Tout est politique » : le politique ici donne le ton, mais sous la forme d’une histoire sociale du politique qui varie les échelles du local au national et met l’accent sur les hommes et les réseaux.

Jean VIGREUX, Croissance et contestation – 1958-1981, Seuil, 2028 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie-Histoire, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Désarchiver la terreur coloniale


Bibliographie histoire

 

Les répressions coloniales de masse ont cette particularité qu’elles ont largement invisibilisé leurs victimes. Celle que la propagande française nomma « bataille d’Alger » n’échappe pas à cette règle. Les « paras » de Massu, « seigneurs de la guerre aux terrifiants caprices » (Sartre) savaient que leurs milliers de proies, simples « Français Musulmans » tout juste sortis officiellement de l’indigénat, étaient destinées à rester anonymes et à ne pouvoir être dénombrées. Pour plus de sûreté, ils détruisirent les archives documentant leurs crimes. Ils eurent l’impunité et les honneurs.

C’est pourtant à partir d’une archive de l’État colonial ayant partiellement échappé, on ne sait pourquoi, à ces destructions, que le site 1000autres.org, créé il y a 14 mois, est parvenu à rompre un tant soit peu avec un anonymat qui semblait définitif. A ce jour, 300 Algériens victimes de disparitions forcées dans la région d’Alger en 1957 ont désormais publiquement un nom, une histoire et un visage.

Lire l’intégralité de l’article : lundi matin.

Lire aussi :
Alger 1957 – des Maurice Audin par milliers – Enlevés, détenus clandestinement, torturés et parfois assassinés par l’armée française, 1000 autres.
Dossier Algérie, Monde en Question.
Dossier Colonialisme, Monde en Question.
Index Géographie-Histoire, Monde en Question.
Dossier Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.