Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Cinéma (documentaire)

Nothing to Hide (2017)


 

Titre : Nothing to Hide
Réalisateur : Marc Meillassoux
Durée : 1h26
Année : 2017
Pays : Allemagne, France
Genre : Documentire
Résumé : Le film aborde la question de la surveillance de masse et son degré d’acceptation par la population résumé par l’argument « je n’ai rien à cacher ».
Fiche : IMDb
Partage proposé par : YouTube Streaming VOSTFRTélécharger

Lire aussi :
Veille informationnelle GAFAM, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Allemagne, Monde en Question.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Charlottesville – Race and Terror


Le samedi 12 août 2017, des centaines de suprémacistes blancs, néonazis et racistes – ce que l’on appelle « l’alt-right » – ont convergé à Charlottesville, dans l’État américain de Virginie, pour prendre part à un rassemblement nommé « Unite the Right ». Une contre-manifestante de 32 ans, Heather Heyer, présente pour afficher son opposition au rassemblement haineux, a été fauchée par une voiture conduite par James Field, un militant d’extrême droite.

La journaliste de l’émission VICE News Tonight, Elle Reeve, a suivi pendant tout ce rassemblement les allées et venues de différents leaders suprémacistes blancs, parmi lesquels Christopher Cantwell, Robert Ray, David Duke et Matthew Heimbach, ainsi que les contre-manifestants après la mort de Heather Heyer.

Lire aussi :
Nathan J. ROBINSON, L’esclavage n’a jamais été aboli aux USA, Entelekheia.

Ceci est le troisième article que nous consacrons au maintien de l’esclavage aux USA via le vide juridique laissé par le treizième amendement de la Constitution (censé l’abolir, mais qui se contente d’en changer la forme). C’est que, outre son aspect évident de scandale, le sujet nous semble particulièrement symptomatique de la neutralité axiologique du libéralisme/capitalisme dénoncée à plusieurs reprises par le philosophe Jean-Claude Michéa, en termes plus crus de son amoralité – amoralité dans le fonctionnement, ainsi que dans la manipulation de l’opinion qui lui sert à masquer ses méthodes et buts réels. Par exemple, dans le cas de l’esclavage américain, plus de 99% de l’opinion mondiale croit dur comme fer qu’il a été aboli aux États-Unis en 1865, date de l’entrée en vigueur du treizième amendement. Ce simple fait donne la mesure de l’incroyable succès de la manipulation de l’information par les leaders historiques et actuels des USA, puisqu’une simple lecture de l’amendement en question suffit à comprendre qu’il n’abolit en rien l’esclavage. Qui perdure, au nez et à la barbe de l’opinion, au point qu’aujourd’hui, les USA comptent encore plus de travailleurs forcés qu’avant la Guerre de Sécession.

Actuellement, les USA ont le plus fort taux d’incarcération au monde ; l’industrie privée de l’armement (le fameux « complexe militaro-industriel »), qui défend ses ventes d’armes pléthoriques au Pentagone en arguant de la « préservation des emplois américains » garantie par l’activité incessante de ses chaînes de montage, affecte en réalité nombre d’équipes de prisonniers non payés à l’assemblage de ses bombes et missiles (c’est d’un rapport encore meilleur que les délocalisations !) ; comme nous le verrons dans l’article ci-dessous, certains États abaissent leurs coûts de fonctionnement par l’emploi de travailleurs forcés ; l’État fédéral, premier complice historique du secteur privé américain, incite les entreprises à embaucher des équipes de travailleurs incarcérés soit non payés, soit seulement rémunérés de quelques cents de l’heure ; un vivier de « criminels » noirs et pauvres est artificiellement maintenu par une éducation au rabais pour les enfants noirs, et une culture criminogène véhiculée par le rap et autres apologies manufacturées de la violence (la « gang culture ») à destination des plus grands ; les personnes sans qualifications non emprisonnées ne sont pas, et n’ont aucune chance d’être compétitives face à des travailleurs non payés, d’où une aggravation du chômage ; pour finir (même si la présente liste des maux engendrés par la perpétuation de l’esclavage aux USA n’a rien exhaustif), le racisme reste une institution qui imprègne toute la société américaine, qu’elle en soit consciente ou non, à droite comme à gauche de la vie politique.

Pour notre part, nous pensons que rien ne viendra à bout de ce racisme tant que le treizième amendement de la Constitution restera en vigueur, c’est-à-dire, tant que le racisme restera utile au maintien de bénéfices importants – et donc, qu’il restera alimenté de mille et une manières par la propagande grand public (dont quelques-unes subtiles, par exemple la défense du rap le plus misogyne et agressif par la pop culture de gauche – et sous couvert d’anti-racisme, encore !)

Après les événements de Charlottesville, au moment où l’Amérique de la bonne conscience abat des statues de confédérés au prétexte de leur racisme, est-ce que le débat sur la nécessaire révision de sa Constitution aura enfin lieu ?

Dossier documentaire Racisme, Monde en Question.
Dossier documentaire USA, Monde en Question.

Expérience de Milgram – Expérience de Stanford


 

Les deux expériences sont souvent confondues alors qu’elles différent totalement au niveau du protocole et des conclusions qu’on peut en tirer.
La confusion est plus grande en France du fait de l’expérience télévisuelle conduite par Christophe Nick avec la caution « scientifique » de Jean-Léon Beauvois dans Le jeu de la mort.

Ce documentaire, produit et diffusé par les chaînes publiques France Télévisions et Radio télévision suisse, met en scène un jeu pour prouver le « pouvoir de la télévision » des chaînes commerciales.
La conclusion, donnée dès le début, est abusive : « Ainsi la télévision peut sans contestation possible organiser demain la mise à mort d’un individu en guise de divertissement. 8 personnes sur 10 s’y soumettront. »
L’expérience télévisuelle montre l’obéissance des participants à un jeu et non l’obéissance des téléspectateurs.

Le dispositif inclut la présence d’un public recruté par les agences habituelles. Mais, on ne se rend pas compte du rôle du public qui est présent-absent. Il n’a apparemment pas d’interactions sauf à l’entrée et à la sortie. Puis bizarrement il apparaît dans l’explication du mécanisme de l’obéissance : « l’appel au public comme injonction télévisuelle ». Et puis le commentaire final contredit cela : « Sur un plateau de télévision, les questionneurs sont seuls, totalement seuls. »

Le documentaire nous assène un long discours de propagande politiquement correct sur les images de la place Tian Anmen (juin 1989) : « La désobéissance est un acte individuel qui tire sa force de la capacité des hommes à œuvrer en commun. La désobéissance ouvre la voie à la résistance collective. » […] « L’homme qui symbolise la révolte du peuple chinois pendant le massacre de Tian Anmen au printemps 89 a été emporté par ces policiers en civil. Personne ne sait ce qu’il est devenu. Mais il incarne l’espoir de centaines de millions de chinois ».

Autre détail encore plus gênant cette image de propagande qui ouvre et clôture le documentaire :


« Fuck Your Prophet »

Saint Barthelémy est une organisation qui prétend « Soutenir l’éducation scientifique, artistique et philosophique afin de lutter contre l’endoctrinement religieux et politique. », mais lutte surtout contre l’islam comme l’illustre l’image.

01/12/2015
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Stanley MILGRAM, Soumission à l’autorité, Calman-Lévy [1974], 1994 [Fiche de lecture].
• Expérience de Milgram, Filmographie Ciné Monde.
• Expérience de Stanford, Filmographie Ciné Monde.
• Milgram du laboratoire à la télévision : enjeux éthiques, politiques et scientifiques, Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale.
Dossier documentaire Psychologie sociale, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Remise en cause des thèses du lobby écologiste


 

Titre : La terre perd le nord
Réalisateur : Yannick Rose, Stéphane Nicolopoulos
Durée : 0h52
Année : 2015
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : En 2005, deux scientifiques – le géologue français Jean-Jacques Orgeval et le géophysicien canadien Larry Newitt – mesurent que le pôle Nord s’est déplacé de près de 120 kilomètres en un an, soit une moyenne de 300 mètres par jour. Pour vérifier ces résultats spectaculaires, ils sont retournés au pôle magnétique en avril 2007, en pleine Année polaire internationale. Leurs soupçons se sont vus confirmés et ces conclusions sont inquiétantes. Le pôle magnétique bouge si vite qu’il sera bientôt à la limite du rayon d’action du Twin-Otter, le seul avion capable de se poser sur la glace. L’imminence d’un prochain retournement des pôles magnétiques, comme la Terre en a connu en moyenne tous les 250 000 ans, fait partie des hypothèses envisagées.
Avis de Ciné Monde : Langage anthropomorphique : « attaques du soleil » au lieu de lieu de « activités du soleil ». La seule information intéressante, à savoir la croissance des vents solaires et la diminution du champ magnétique terrestre, passe presque inaperçue car elle remet en cause les thèses du lobby écologiste. Sans intérêt.

Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR

Titre : La météo de l’espace, l’émergence d’une nouvelle science
Réalisateur : Jean-Louis Saporito
Durée : 0h52
Année : 2015
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Quelles seraient aujourd’hui les conséquences d’une tempête solaire comme celle qui plongea dans le noir toute la province du Québec et une partie de l’Etat de New York en 1989 ? C’était il y a 25 ans, la préhistoire des technologies de communication alors que téléphone mobile, SMS, internet, GPS n’existaient pas. Or, toutes ces technologies pourraient être affectées par les effets des vents ou des orages qui nous viennent du soleil.
Les tempêtes solaires ne sont pas plus fortes aujourd’hui, mais leurs effets le sont. Plus nous dépendons de technologies sophistiquées sensibles aux particules électriques émises par le soleil, plus nous devenons vulnérables à ce phénomène naturel qu’il devient donc impératif de mieux comprendre.
C’est le rôle de la météo de l‘espace, une science tout à fait récente qui se développe très rapidement. Son but est de travailler à une meilleure connaissance du fonctionnement du soleil et à la prévision des tempêtes solaires suffisamment longtemps avant qu’elles ne touchent la terre afin que nous puissions nous en protéger.
Si les recherches ont commencé aux USA, via la NASA, l’Europe a fait du développement de la météo de l’espace une de ses priorités. Le film va donc s’attacher au travail de ces scientifiques, qui, en France, Belgique, Allemagne, Norvège essaient de percer les mécanismes des tempêtes solaires.
Avis de Ciné Monde : Documentaire du type « prophétie d’une catastrophe ». Anecdotique. Sans intérêt.

Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Vérités et mensonges sur la SNCF


Qualité empêchée, souffrance au travail, perte de sens pour les salariés…

Retards, annulations de trains, accidents pour les usagers…

Tous les travers de la privatisation du rail anglais, que le réalisateur britannique Ken Loach dénonçait en 2001 dans son film « The Navigators », deviennent une réalité quotidienne en France.

Il y a un an, la réforme ferroviaire votée à l’Assemblée Nationale (4 août 2014) avait été l’occasion d’une vaste campagne de manipulation de l’opinion publique orchestrée par le gouvernement de Manuel Valls, la direction de la SNCF et les médias réunis main dans la main.

Face à ce qu’on peut bien appeler une opération de propagande, les milliers de grévistes et les syndicats opposés à cette réforme ont eu bien du mal à exposer et à faire connaître leurs arguments.

Mais force est de constater que l’emploi du mot propagande ne va pas de soi pour un grand nombre de citoyens, voire de cheminots soumis régulièrement à une communication dont les moyens sont considérables. La petite musique libérale et dérégulatrice conditionne à force d’être martelée.

C’est dans ce contexte que le cabinet Emergences et le comité d’établissement régional SNCF Nord-pas-de-Calais m’ont proposé de réaliser un film qui renverse ces logiques de communication. Car les représentants syndicaux et les salariés savent de quoi ils parlent, mais ont du mal à exposer une autre parole dans un espace public cadenassé.

De cette rencontre est né le documentaire Vérités et mensonges à la SNCF qui redonne justement la parole à ceux qui se battent pour le maintien d’un réel service public ferroviaire.

Gilles Balbastre, Reporterre

Lire aussi :
• Rapport « Conditions de travail et sécurité ferroviaire », Emergences, juillet 2015, 69 pages.
Dossier documentaire Économie sociale, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Stress scolaire – L’obsession de l’excellence


 

Réalisateur : Stéphane Bentura
Durée : 1h08
Année : 2013
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Selon plusieurs études, la France est championne d’Europe du stress scolaire. Ce phénomène a pris de l’ampleur ces dernières années, poussant de plus en plus d’élèves chez les psychologues. Mais pourquoi la peur d’échouer a-t-elle remplacé l’envie de réussir chez les collégiens ? Qui met la pression ? Les professeurs, les parents ou le système dans son ensemble ? Pour y répondre, Stéphane Bentura a passé plusieurs mois dans le prestigieux collège Carnot à Paris. Il y a suivi des élèves de 3e qui attendent avec appréhension leur affectation au lycée. Une immersion que le réalisateur ponctue par des analyses d’experts de l’école, comme le sociologue François Dubet ou le ministre de l’Education nationale Vincent Peyon, avant de se livrer à une comparaison avec les systèmes finlandais et allemand.
Avis de Ciné Monde : Tout le monde participe à ce système : gouvernement, institution scolaire, professeurs et parents. Voir l’enquête PISA.

Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Lost in la Mancha


 

Réalisateur : Keith Fulton, Louis Pepe
Durée : 1h29
Année : 2001
Pays : USA
Genre : Documentaire
Résumé : Lost in la mancha dévoile les coulisses d’un film inachevé, intitulé L’homme qui tua Don Quichotte. Pendant plusieurs semaines, Keith Fulton et Louis Pepe ont suivi le réalisteur Terry Gilliam dans son combat désespéré pour sauver un projet qu’il développait depuis plus de dix ans.
Dossiers :
Critikat
DVD Toile
IMDb
Sens Critique
Avis de Ciné Monde : Excellent documentaire sur un film très prometteur, mais malheureusement perdu.

Partage proposé par : MKV Corp HD 720 VOSTFR

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Beuve-Méry – De Gaulle


 

Réalisateur : Joseph Beauregard
Durée : 0h53
Année : 2013
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Pendant près d’un quart de siècle, le général de Gaulle et le journaliste Hubert Beuve-Méry vont se livrer à un affrontement sans concession. Retour sur ce combat âpre entre celui qui décide et celui qui analyse.
Avis de Ciné Monde : Le général de Gaulle a fait Beuve-Méry et non l’inverse car Le Monde fut créé en 1944 par le général de Gaulle pour être « la voix de la France » c’est-à-dire l’instrument journaliste de sa politique étrangère.

Partage proposé par : AvaxHome DVD FR

Lire aussi :
• Beuve-Méry – De Gaulle, « Le Monde » contre le président, Télérama.
• L’im-Monde contre les grèves, Monde en Question.
• La fin du Monde – sans commentaire, Monde en Question.
• Autres articles, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Amour et sexe sous l’Occupation


 

Réalisateur : Isabelle Clarke et Daniel Costelle
Durée : 1h12
Année : 2011
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Amour et Sexe sous l’Occupation interroge le mystère brûlant des relations intimes hétérosexuelles et homosexuelles en temps de guerre… et nous montre combien la proximité avec la mort renforce l’aspiration à la passion, au plaisir, à la transgression comme dernier sursaut de liberté, au désir comme ultime appel à la vie.
Près de 200 000 naissances seraient le fruit de l’union entre des femmes françaises et des soldat allemands. Les conquêtes allemandes n’étaient pas seulement féminines.
Dans le Paris de l’Occupation rôdent toutes sortes d’homosexuels qui pactisent avec l’occupant, de Genêt à Cocteau. Le sort des tondues est la punition de la France qui s’est couchée et qui a couché avec l’ennemi.

Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR MAJ le 31/12/2017

Lire aussi :
Amours, sexe et Collaboration, Le Figaro.
Patrick BUISSON, 1949-1945 Années érotiques – Vichy ou les infortunes de la vertu, Albin Michel, 2008.
Patrick BUISSON, 1949-1945 Années érotiques – De la grande prostituée à la revanche des mâles, Albin Michel, 2009.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Berlin 1885 – La ruée sur l’Afrique


 

Réalisateur : Joël Calmettes
Durée : 1h25
Année : 2010
Pays : France
Genre : Documentaire
Résumé : Comment les diplomates occidentaux ont décidé de l’avenir de l’Afrique, fixant les règles de sa colonisation. Un huis clos passionnant reconstitué à partir des minutes de la conférence de Berlin.
15 novembre 1884. À l’initiative de Bismarck, une conférence internationale réunit à Berlin les représentants de toutes les grandes puissances européennes, ainsi que ceux de l’Empire ottoman et des États-Unis. À l’heure où les visées colonisatrices en Afrique s’intensifient, son objectif est d’organiser le partage du bassin du Congo et, plus généralement, d’établir des règles pour la colonisation du centre de l’Afrique. Car si les Européens se sont depuis longtemps installés le long des côtes, le cœur du continent est encore presque totalement terra incognita et attise les convoitises. Pendant plusieurs semaines, des diplomates qui ne connaissent rien à l’Afrique et n’y mettront jamais les pieds vont y tracer des frontières, au nom du libre commerce et de la mission civilisatrice de l’homme blanc…
Comment raconter les âpres négociations d’une conférence du XIXe siècle aujourd’hui tombée dans l’oubli ? Il n’y a aucun film d’archive de la conférence de Berlin (le cinéma naîtra quelques années plus tard) et aucune photographie n’y a été prise. En revanche, Joël Calmettes a retrouvé toutes les minutes des débats qui se tenaient alors dans un français impeccable – la langue diplomatique de l’époque. À partir de ces comptes-rendus, il a recréé à l’aide de la fiction les moments clés de la conférence : la rivalité entre Français et Anglais, les manœuvres du roi des Belges Léopold II, les interventions du célèbre explorateur Henry Morton Stanley, l’influence des diplomates américains, la position subtile de Bismarck, les discours pleins de bons sentiments des représentants belges et portugais (sur l’alcool, l’abolition de l’esclavage)… Ces séquences élégamment mises en scène sont complétées par des éclairages d’historiens européens, américains et africains. L’ensemble montre avec une rigueur implacable la façon dont l’histoire de l’Afrique s’est écrite à Berlin – sans aucun Africain, avec des diplomates se comportant comme des copropriétaires vétilleux, prisonniers de leurs nationalismes et de leurs préjugés.
Dossiers :
IMDb
Télérama
Sens Critique
Avis de Ciné Monde : Un partage diplomatique du monde avant celui sanglant de la guerre 1914-1918.

Partage proposé par :
Anonyme DVD FR Film rare + Bonus
Vimeo Streaming FR

Lire aussi :
Dossier documentaire Afrique, Monde en Question.
Dossier documentaire Colonialisme, Monde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma documentaire, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.