Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives de Catégorie: Dossier documentaire

La peinture au cinéma


 

La peinture occupe une place importante au cinéma et même plus importante que celle de la photographie. Ce dossier documentaire s’enrichira progressivement au fil de mes lectures…

16/02/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Articles

François ALBERA, Cinéma et peinture, peinture et cinéma, 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, 2008.
François ALBERA, Pierre Francastel, le cinéma et la filmologie, Cinémas, 2009.
Walter BENJAMIN, Peinture et cinéma, Le Portique, 1999.
Sophie-Isabelle DUFOUR, Cinéma, rêve et peinture, Critique, 2006.
Nicole CLOAREC, Derek Jarman : le peintre à la caméra, Itinéraires, 2014.
Anne KERLAN, Histoire visuelle et histoire culturelle de la Chine : de la peinture au cinéma, XVIII-XXè siècles, Institut d’histoire du temps présent, 2014.
Michaël LA CHANCE, La peinture au cinéma : au plus près, en passant par l’ailleurs, Ciné-Bulles, 1989.
Fabien MAHEU, Cinéma, peinture et numérique : hybridité de l’image chez Peter Greenaway, Cahiers de Narratologie, 2010.
Jean-Pierre NAUGRETTE, Peter Greenaway et le paradoxe de Renoir, Critique, 2011.

Dictionnaire

Dictionnaire de l’art

Histoire

Aparences
CNDP Dijon
Culture
Histoire de l’art
Université Laval Québec
Université Montréal Québec

Biographie

Aparences
Biografias y Vidas
Encyclopédie Agora
Encyclopédie Larousse
Les grands peintres
Moreeuw
Musées d’Occitanie
The Art Story
Univers des arts

Œuvres

Art cyclopedia
Panorama de l’art
Regards sur la peinture
WikiArt

Revues

Images Re-vues – Histoire, anthropologie et théorie de l’art
Perspective – Actualité en histoire de l’art,
Revue de l’Art – 1985-1999

Thèses

Mémoires et thèses, INHA
Julie TURP, Le cinéma et les autres arts : la citation de la peinture et de la photographie dans le film Buffalo 66 de Vincent Gallo, [Texte en ligne], 2008.

Livres

Bibliographie pour l’étude cinéma et peinture, Séquences, 1959.
Bibliographie, Aparences, 2011.
Daniel ARASSE, Histoires de peintures, Denoel, 2012 [Monde en Question]
Jacques AUMONT, L’œil interminable – Cinéma et peinture, Séguier, 1989.
Pascal BONITZER, Peinture et cinéma – Décadrages, Cahiers du cinéma, 1995 [Communication].
Gisèle BRETEAU SKIRA, Peinture et cinéma, Séguier, 2010.
Mauro CARBONE, La chair des images : Merleau-Ponty entre peinture et cinéma, Vrin, 2011 [1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze].
Réjane HAMUS-VALLÉE, Peindre pour le cinéma, Presses universitaires du Septentrion, 2016 [Texte en ligne].
Joëlle MOULIN, Cinéma et Peinture, Citadelles & Mazenod, 2011.
Dominique SIPÈRE et Alain J.-J. COHEN (sous la direction de), Les autres arts dans l’art du cinéma Presses universitaires de Rennes, 2007 [Texte en ligne].
Luc VANCHERI, Cinéma et peinture – Passages, partages, présences, Armand Colin, 2007.
Luc VANCHERI, La Grande Illusion – Le Musée imaginaire de Jean Renoir, Presses universitaires du Septentrion, 2015 [Texte en ligne].

Audio-Vidéo

L’Art est la matière, France Culture
Axolot, YouTube
Nota Bene, YouTube
Le fossoyeur de films, YouTube

Filmographie

Aparences
Ciné-club de Caen
Ciné-fiches
Ciné Monde
IMDb
HawkmenBlues

Liens

Ressources et Musées, Aparences
Institut National d’Histoire de l’Art , INHA
Expositions et Musées, Le monde des Arts
Musée virtuel d’art contemporain

Lire aussi :
Bibliographie peinture, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Publicités

Jacques PRÉVERT (1900-1977)


 

Articles

1995, Arnaud LASTER, L’Agnès Bernauer de Jacques Prévert : des voix libertaires au Moyen Age, Cahiers de l’AIEF.
1997, Nadine DECOBERT, L’insurgé – Sur le mode Prévert, Moebius.
2002, Marie-Danielle CROTEAU, Et si Prévert s’était trompé ?, Lurelu.
2005, Carole AUROUET, De l’île des enfants perdus à la Fleur de l’âge : le projet chaotique et mythique de Marcel Carné et Jacques Prévert, 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze.
2012, Marik FROIDEFOND, Prévert et la musique, Littératures nº66.
2013, María Dolores VIVERO GARCÍA, La contestation par l’humour – Étude contrastive de l’humour dans la littérature espagnole et française contemporaine [Angel González vs Jacques Prévert], Cahiers de Narratologie nº25.
21/08/2017, Engagement organique du racontage des « paroles » de Jacques Prévert, Voix et relation.
12/09/2017, Prévert et ses inédits, En attendant Nadeau.

Dossiers

Jacques Prévert (1900-1977), BNF.
Fatras, La succession Jacques Prévert.
Jacques Prévert, Marcel Carné.
Sur les traces de Jacques Prévert à Paris, Philippe Morisson et Carole Aurouet.
Biographie Jacques Prévert, Comptoir Littéraire.
Hommage à Jacques Prévert, xtream.online.

Revues

La Nouvelle Revue Française nº44, Gallimard, 1956.
La Nouvelle Revue Française nº338, Gallimard, 1981.
La Nouvelle Revue Française nº584, Gallimard, 2008.

Thèses

Carole AUROUET, Les scénarios détournés de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Littérature française, 2001.
Mayssa CHEHAYED, Recherches stylistiques : les jeux de mots dans l’œuvre poétique de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises et latines, 1991.
Charlotte GONZALEZ, Le cinéma de Pierre Prévert : de la difficulté de s’affranchir du carcan des producteurs à une substantielle liberté de ton, Thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles, 2017.
Youssef KARA-ALI, Esthétique et traitement de l’espace dans l’oeuvre poétique de Jacques Prévert, Thèse de doctorat en Littérature française, 2005.
Laurence PERRIGAULT, Jacques Prévert et la photographie : acteur de l’avant-garde, modèle de l’après-guerre (1928-1974), Thèse de doctorat en Littérature française, 2006.
Nesrine REBAÏ, Langage poétique et figuration dans l’œuvre de Jacques Prévert, Thèse en Littératures française et francophone, 2010.

Livres

Jacques PRÉVERT, Œuvres complètes, Gallimard, 2017.
Jacques PRÉVERT, Poemas [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Poèmes [Audio en ligne].
Jacques PRÉVERT, Paroles, Gallimard, 1946 [Texte en ligneBNFEntre les lignesAudio en ligne (extraits)].
Jacques PRÉVERT, Imaginaires, Gallimard, 1970 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Arbres, Gallimard, 1976 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, La cinquième saison, Gallimard, 1984 [Texte en ligne].
Jacques PRÉVERT, Le temps haletant et autres poèmes, Gallimard, 2006 [Audio en ligne].
Jacques PRÉVERT, Cinéma – Scénarios inédits, Gallimard, 2015.

Bernard CHARDÈRE, Jacques Prévert – Inventaire d’une vie, Gallimard, 1997.
Yves COURRIÈRE, Jacques Prévert – En vérité, Gallimard, 2000.
René BERTELÉ, Éditer Prévert – Lettres et archives éditoriales, 1946-1973, Gallimard, 2017.
Erwan CADORET, Un double regard sur la misère : « Aubervilliers » d’Eli Lotar et Jacques Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].
André HEINRICH, Album Jacques Prévert, Gallimard, 1992.
Jacques LARDOUX, Quand Prévert s’en prenait aux imposteurs, Presses universitaires de Rennes, 2011 [Texte en ligne].
Jacques LARDOUX, « Le paysage changeur » de Jacques Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2011 [Texte en ligne].
Stéphane LE ROUX, Ressorts poétiques et mécanique du cœur : « Le petit soldat » de Grimault et Prévert, Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].
Gilles MOUËLLIC, Jacques Prévert (1900-1977) : portrait en court(s), Presses universitaires de Rennes, 2008 [Texte en ligne].

Audio-Vidéo

Filmographie Jacques PRÉVERT, Ciné Monde.
Jacques Prévert, 100 ans (4 CD), AvaxHome.
Jacques Prévert, Chansons et poèmes, mp3.
Marlène Jobert dit Prévert, AvaxHome.
28/09/2015, Jacques Prévert, 1900-1977 : portrait, INA.
Jacques PRÉVERT, France Culture.
08/04/2017, Jacques PRÉVERT (1900-1977), le libertaire exquis, France Culturemp3.
10/07/2017, Le cinéma des frères Prévert : Pierre et Jacques Prévert (1ère diffusion le 04/07/1989), France Culturemp3.

05/02/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Filmographie Jacques PRÉVERT, Ciné Monde.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Octave MIRBEAU (1848-1917)


 

Il semble qu’on n’ait plus, en ce moment, le temps ni le goût de lire des livres. Le journal hélas ! et ses quotidiennes violences, et ses mensonges, et ses folies, et ses crimes, suffisent à notre curiosité momentanément dévoyée. Non seulement nous ne lisons plus les livres ; nous n’en parlons même plus. Hormis cela que vous savez [l’affaire Dreyfus], nous ne parlons plus de rien. L’angoisse que les graves événements de l’intérieur et de l’extérieur donnent à tous les cœurs nobles, ne nous permet point les loisirs tranquilles et charmants que nous aimions. Il faut au livre qu’on lit l’heure calme et le repos de l’esprit. Or, les heures ne marquent plus que de l’inquiétude et de la fièvre. Les conversations ont pris un tour souvent agressif, qui fait que nous nous taisons.
Octave MIRBEAU, Le mauvais désir, 1898 [Texte en ligne].

Articles d’Octave MIRBEAU

Société Octave Mirbeau

Articles sur Octave MIRBEAU

Association Octave Mirbeau
Érudit
Fabula
Le libertaire.xyz
OpenEdition
Persée
Société Octave Mirbeau
Jean-Loup CARRÉ, Octave Mirbeau, ou l’écroulement des trônes, Bulles de savoir, 2012.
Caroline GRANIER, Les combats d’Octave Mirbeau, Le Monde libertaire, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau : de l’antisémitisme au dreyfusisme, Mil neuf cent nº11, 1993.
Pierre MICHEL, L’itinéraire politique de Mirbeau, Europe n°839, mars 1999.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et la « négritude », Éditions du Boucher, 2004.
Pierre MICHEL, Octave Mirbeau et le problème de la négritude, Association Octave Mirbeau, 2005.
Pierre MICHEL, Autour de… Octave Mirbeau imprécateur et justicier, Le Frisson esthétique n° 3, 2007.
Pierre MICHEL, L’engagement éthique de l’intellectuel : le cas Octave Mirbeau, Fabula, 2014.
Antoine PERRAUD, Octave Mirbeau, l’écrivain qui démentait comme un arracheur de masques, MediapartSociété Octave Mirbeau, 2017.
Sylvie THIÉBLEMONT, Un journaliste faiseur d’opinion : Octave Mirbeau, Communication & Langages nº108, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Bibliographie d’Octave Mirbeau, p. 845.
Jean-François WAGNIART, Le poète et l’anarchiste : du côté de la pauvreté errante à la fin du XIXe siècle, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique nº101, 2007.

Dossiers

Octave Mirbeau (1848-1917), Association Octave Mirbeau
Octave Mirbeau, le grand démystificateur, Société Octave Mirbeau
Commentaire Ces deux sites constituent une somme sur Octave Mirbeau, mais d’un point de vue politiquement correct car, par exemple, Pierre Michel détourne un texte d’Octave Mirbeau contre Donald Trump ! et, pire encore, il prétend que les amateurs d’Octave Mirbeau sont tous Charlie !


Serge LEFORT, Charlie Hebdo, Monde en Question

Revues

Cahiers Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau
Pierre MICHEL (sous la direction de), Octave Mirbeau, Europe n°839, 1999 [Présentation en ligne].

Thèses

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 896-911.
Moteur de recherche des Thèses
Marilou DENAULT, Réécritures du mythe de Lilith dans La jongleuse de Rachilde et Le jardin des supplices d’Octave Mirbeau : reflets d’une féminité trouble, Mémoire Université de Montréal, 2010.
Anna JODŁOWIEC, L’ironie dans Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau, Mémoire de maîtrise, Université de Wroclaw (Pologne), 2010.
Pierre MICHEL, Les combats d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1992 – Annales littéraires de l’université de Besançon, 1995 [Texte en ligne].
Justin MOISAN, Octave Mirbeau et la « Terreur » anarchiste, Mémoire Université Laval, 2012.
Lisa RODRÍGUES SUÁREZ, La représentation des femmes dans l’œuvre romanesque et théâtrale d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française, 2016.
Isabelle SAULQUIN, L’anarchisme littéraire d’Octave Mirbeau, Thèse de doctorat en Littérature française, 1996. Critique de Pierre MICHEL : Cahiers Octave Mirbeau n°5, 1998 p. 272-281.

Bibliographie d’Octave Mirbeau

BNF
Libre Théâtre
Presses universitaires de Caen
Société Octave Mirbeau (914 pages avec liens, mais sans index)
Université de Lille

Livres d’Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 7-576.
Yannick LEMARIÉ et Pierre MICHEL (sous la direction de), Dictionnaire Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2010.
Atramenta
Bibebook
Bibliothèque électronique du Québec
Bouquineux
Ebook gratuit Français
Ebooks libres et gratuits
Internet Archive
Éditions du Boucher
Livres pour tous
Société Octave Mirbeau
Wikisource
Octave MIRBEAU, La grève des électeurs, Le Figaro, 28 novembre 1888 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneAudio en ligne].
Correspondance Octave Mirbeau – Jean Grave, Éditions du Fourneau, 1994 [Préface de Pierre MICHEL].
Correspondance Octave Mirbeau – Jules Huret, Éditions du Lérot, 2009 [Préface de Pierre MICHEL].
Octave MIRBEAU, Écrits de L’Humanité 1904-1910 présentation par Gilles CANDAR, Éditions d’Ores et déjà, 2017 [Fondation Jean-Jaurès].

Livres sur Octave MIRBEAU

Bibliographie, Société Octave Mirbeau, p. 577-895.
Dominique BUSSILLET, Mirbeau, Zola et les impressionnistes, Crès, 1914 réédition Cahiers du temps, 2013 [Texte en ligne].
Marc ELDER, Deux essais : Octave Mirbeau, Romain Rolland, Hachette, 2013.
Claude HERZFELD, La figure de Méduse dans l’œuvre d’Octave Mirbeau, Nizet, 1992 réédition 2000.
Claude HERZFELD, Le monde imaginaire d’Octave Mirbeau, Société Octave Mirbeau, 2000.
Laure HIMY-PIÉRI, Gérard POULOUIN (sous la direction de), Octave Mirbeau – Passions et anathèmes, Presses universitaires de Caen, 2007 [Texte en ligne].
Alain (Georges) LEDUC, Octave Mirbeau 1848-1917 – Le gentleman-vitrioleur, Editions Libertaires, 2017 [Conférence en ligne].
Pierre MICHEL, Jean-François NIVET, Octave Mirbeau, l’imprécateur au coeur fidèle, Seguier, 1990 [Présentation en ligne].

Audio-Vidéo

Livres audio d’Octave Mirbeau, Littérature audio.
Octave MIRBEAU, Farces et moralités, 1904 [Dictionnaire Octave MirbeauTexte en ligneVidéo en ligne].
Octave MIRBEAU, Le tripot aux champs, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Mon oncle, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, La chambre close, [Texte en ligneAudio en ligne].
Octave MIRBEAU, Récit avant le gala, [Texte en ligneAudio en ligne].
Actualité d’Octave Mirbeau, France Culturemp3, 06/05/2017.
Éclat de l’œuvre d’Octave Mirbeau, BNFmp3, 04/10/2017.
Vidéos sur Octave Mirbeau, YouTube.
Filmographie Octave MIRBEAU, Ciné Monde.

26/01/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question

Leni RIEFENSTAHL (1902-2003)


 

Tout le monde présente Leni Riefenstahl comme « la cinéaste personnelle » d’Hitler, mais personne ne s’étonne du fait qu’elle n’ait réalisé que seulement trois documentaires (Der Sieg des Glaubens – La victoire de la foi, Triumph des Willens – Le triomphe de la volonté et Olympia – Les dieux du stade) et aucun film pour le compte d’Hitler ou du NSDAP.

Contrairement à ce que tout le monde répète, ces trois documentaires de commande ne sont pas des films de propagande, car Leni Riefenstahl réalise des images sans aucun commentaire. Elle ne nous dit jamais ce qu’il faut voir ni ce qu’il faut penser. Curieusement ses images sont aujourd’hui pillées par les faiseurs de documentaires pour nous imposer LE discours politiquement correct via les commentaires en voix off qui force l’image.

Leni Riefenstahl vs Fritz Lang

Après le visionnage des films et documentaires de Leni Riefenstahl, un constat s’impose : ils ne contiennent aucune image ni aucun propos à caractère raciste ou nationaliste. Au contraire de Fritz Lang qui a réalisé :

1919 Harakiri – Madame Butterfly Caricature de Japonais fantasmés.
1921 Vier um die Frau – Cœurs en lutte Caricature d’un juif trafiquant les diamants. Caricature d’un serveur noir.
1922 Dr. Mabuse, der Spieler – Docteur Mabuse, le joueur Contre la psychanalyse (thème nazi).
1924 Die Nibelungen 1Die Nibelungen 2 Adaptation pompeuse de l’épopée nationale allemande, reprise par Richard Wagner puis par les nazis.
1932 Das Testament des Dr Mabuse – Le testament du docteur Mabuse Contre la psychanalyse (thème nazi).

Leni Riefenstahl vs KPD

Leni Riefenstahl, femme de caractère, refusa de collaborer avec Goebbels car elle entendait rester maîtresse de ses choix esthétiques en matière de cinéma.
On lui reproche son culte du corps et de la nature. Or ces thématiques étaient à la mode à cette époque, indépendamment des choix politiques, du fait du développement des loisirs. Voir par exemple le mouvement des auberges de jeunesse impulsé en France par Léo Lagrange.

Ainsi, Kuhle Wampe oder: Wem gehört die Welt, film pro-communiste, fait la promotion de la nature et de la compétition sportive pour « être ensemble » et « apprendre à gagner ».

Leni Riefenstahl diabolisée

Leni Riefenstahl, comme des millions d’Allemands, fut séduite par Hitler. Pour autant elle n’adhéra jamais au NSDAP contrairement à Veit Harlan, réalisateur de Jud Süß – Le juif Süss, qui continua tranquillement sa carrière en Allemagne après 1950. Ainsi l’occurrence cinéma nazi renvoie à Leni Riefenstahl et non à Veit Harlan !

Les procès de dénazification épargnèrent des milliers de collaborateurs sans lesquels le régime n’aurait pas pu agir. Des centaines d’ingénieurs, membres du NSDAP, furent courtisés par les États-Unis dont Wernher von Braun qui a joué un rôle majeur dans le développement des fusées.

07/12/2015
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Filmographie Leni RIEFENSTAHL, Ciné Monde.
Narration voix off, Ciné MondeChine en QuestionMonde en Question.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Filmographie Allemagne 1933-1945


 

Très peu de films allemands sont disponibles à cause de la censure décrétée par les vainqueurs de la guerre. En interdisant Mein Kampf [Texte en ligne] et la plupart des films produits en Allemagne pendant le IIIe Reich, on prétend combattre l’idéologie fasciste qui perdure en Europe car les causes de son émergence n’ont pas disparu.

À part Jud Süß – Le juif Süss, il est difficile de se rendre compte aujourd’hui de ce que furent les films de propagande.
Les thèmes les plus fréquents sont par ordre de fréquence : le drame (10 films), la romance (7 films), la comédie (6 films) et la biographie (4 films).

Les meilleurs films de cette période (sélection subjective naturellement) :

03/12/2015
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Filmographie Allemagne 1933-1945, Ciné Monde.
Filmographie Histoire Allemagne 1933-1945, Ciné Monde.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Filmographie Allemagne 1918-1933


 

Après avoir visionné 67 films produits en Allemagne pendant la République de Weimar et 5 films sur l’Allemagne pendant la même période, plusieurs constats s’imposent.

Si trois films traitent de la crise économique de 1923 et de 1929, un seul évoque le KPD (Kuhle Wampe oder: Wem gehört die Welt) aucun le NSDAP.

Le racisme est présent dans quatre films, dont deux de Fritz Lang. Il caricature en particulier un juif trafiquant de diamants et un serveur noir dans Vier um die Frau – Cœurs en lutte. Le même Fritz Lang a réalisé deux films qui discréditent la psychanalyse (la série du Dr. Mabuse) et deux autres qui font l’éloge du nationalisme allemand (la série Die Nibelungen).

Sinon, le thème le plus fréquent (un tiers des films) tourne autour du couple (séduction, mariage, adultère, divorce) ou de la prostitution.

Les meilleurs films de cette période (sélection subjective naturellement) :

09/10/2015
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Expressionnisme et Cinéma de Weimar, Il était une fois le cinéma.
• Relire From Caligari to Hitler de Siegfried Kracauer, 1895.
Filmographie Allemagne 1918-1933, Ciné Monde.
Filmographie Histoire Allemagne 1918-1933, Ciné Monde.
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Cinéma russe


 

Depuis 2011, les deux grandes maisons du cinéma Lenfilm et Mosfilm ont mis en ligne sur YouTube plusieurs centaines de leurs meilleurs films, depuis les tout premiers chef d’œuvre de l’Union Soviétique aux films les plus récents.

Plusieurs sites proposent le partage de films russes :

Lire aussi :
• Le cinéma russe , Ciné-club de Caen
• Films sur la Révolution russe, Ciné-club de Caen
Cinéma Russie, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.
Dossier documentaire Russie, Monde en Question.
Veille informationnelle Russie, Monde en Question.

Lady Chatterley’s Lover – L’amant de Lady Chatterley (1928)


 

C’est le roman le plus connu de D.H. Lawrence. Son succès posthume repose sur un malentendu : la construction de l’idée que, l’histoire d’une épouse frustrée qui trouve l’épanouissement sexuel dans les bras de son garde-chasse, serait le chef-d’œuvre de la littérature érotique. Mais, dès la première page, D.H. Lawrence s’inquiète plutôt du cataclysme de la Première Guerre mondiale qui fonda le monde moderne. Tout le livre constitue une lamentation, aux échos bibliques, sur l’état de l’Angleterre et prône un retour à la nature (symbolisée par la forêt espace de liberté) et à l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Quant à moi, je défends mon livre et ma position : la vie n’est acceptable que si l’esprit et le corps vivent en bonne intelligence, s’il y a un naturel équilibre entre eux, et s’ils éprouvent un respect naturel l’un pour l’autre.
Préface de l’auteur, Paris, 1929

La première scène, dite érotique, n’apparaît que vers le milieu du roman :

Elle restait immobile, dans une sorte de sommeil, toujours dans une sorte de sommeil. Toute l’activité, tout l’orgasme, venait de lui ; elle ne pouvait plus rien pour elle-même. Même l’étreinte de ses bras autour d’elle, même l’intense mouvement de son corps, et le flot de la semence en elle, tout n’était qu’une sorte de sommeil dont elle ne commença à s’éveiller que quand il eut fini et se tint doucement, tout haletant contre sa poitrine.
op. cit. p.207

Et le roman se termine sur un éloge de l’abstinence :

Et alors, j’aime ma chasteté d’aujourd’hui parce que c’est la paix qui vient d’avoir fait l’amour ensemble. J’aime à être chaste aujourd’hui. Je l’aime comme les perce-neige aiment la neige. J’aime cette chasteté qui est un espace de paix dans notre amour, qui est entre nous comme un perce-neige fourchue de blanche flamme. […]
Maintenant est le temps d’être chaste ; et il est bon d’être chaste ; c’est comme une rivière d’eau fraîche dans mon cœur. J’aime la chasteté, maintenant qu’elle coule entre nous. C’est comme de l’eau fraîche et de la pluie.
op. cit. p.507

Le traducteur français traduit « to fuck » par « faire l’amour » (euphémisme politiquement correct) alors que le traducteur espagnol traduit plus justement par « joder » (baiser).

Articles
• 2010, Les trois versions de Lady Chatterley, Carnets d’un dilettante.
• 29/09/2011, L’amant de Lady Chatterley – La sexualité dans un monde en bouleversement, Lectures Humaines.
• 10/08/2013, Lady Chatterley, Heaven of ooks.
• 29/06/2014, « Un livre sain et nécessaire » : L’amant de Lady Chatterley, Ex-libris.
• 2013, Rémi GONZALEZ, Lady Chatterley – du roman au film : la reconquête du corps par le toucher, Entrelacs.

Dossiers
Ciné-club de Caen
Encyclopédie de L’Agora

Livres
• D. H. LAWRENCE, The First and Second Lady Chatterley Novels [1926-1927], Cambridge University Press, 2002 [BooksGoogle].
• D. H. LAWRENCE, Constance Chatterley [première version de L’amant de Lady Chatterley], Autrement, 2008.
• D. H. LAWRENCE, Lady Chatterley et l’homme des bois [deuxième version de L’amant de Lady Chatterley], Gallimard, 1977.
• D. H. LAWRENCE, Lady Chatterley’s Lover [1928] [GutenbergPlaneteBook].
• D. H. LAWRENCE, L’amant de Lady Chatterley, Gallimard, 1932.
• D. H. LAWRENCE, El amante de Lady Chatterley [Itematika].
• D. H. LAWRENCE, Lady Chatterley’s Lover and A Propos of Lady Chatterley’s Lover [1930], Cambridge University Press, 2002 [BooksGoogle].
• D. H. LAWRENCE, Défense de Lady Chatterley, Gallimard, 1932.

• Collectif, Lady Chatterley’s Lover – Analysis, Barnes & Noble, 2007 [SparkNotes].
• Dieter MEHL, Christa JANSOHN, Reception of D. H. Lawrence in Europe, A&C Black, 2007 [BooksGoogle].

07/11/2014
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
Filmographie Lady Chatterley’s Lover – L’amant de Lady Chatterley, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Les guerres d’Hollywood I – Les Amérindiens



Le cinéma ça sert aussi à faire la guerre

Hollywood a collaboré activement à la propagande de toutes les guerres américaines même celles qui ont précédé l’invention du cinéma. Ainsi, Hollywood créa la légende de la conquête de l’Ouest pour justifier après coup le nettoyage ethnique des Amérindiens, « ces sauvages qui s’opposaient au progrès de la civilisation », et l’appropriation de leurs terres.

Reel Injun – Hollywood et les Indiens

Documentaire explorant la représentation des peuples autochtones d’Amérique du Nord à travers un siècle de cinéma – de l’époque des films muets jusqu’à nos jours – qui a modelé notre compréhension et notre incompréhension des Injuns (Peaux-Rouges).

Partage proposé par : Dailymotion partie 1, partie 2 – YouTube partie 1, partie 2 Streaming VF

Les Indiens d’Amérique racontés par eux mêmes (6 épisodes)

Documentaire retraçant l’histoire des plus grandes tribus amérindiennes de l’arrivée des premiers colons européens à nos jours.
Cette histoire nous est racontée par des personnalités indiennes parmi les plus influentes, derniers représentants des tribus du continent nord américain rescapées du « génocide ».

Partage proposé par : RedList TV DVD VF

Terres indiennes (5 épisodes)

Au commencement étaient les Indiens. Lorsque les pionniers du Mayflower accostèrent en 1620, ils ne trouvèrent pas un continent vierge à conquérir, mais des territoires abondamment peuplés de sociétés complexes et riches de cultures ancestrales.
Documentaire retraçant une histoire vue, pour une fois, du côté des vaincus.

Partage proposé par : Zone Telechargement DVD VF

01/09/2014
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• L’Indien dans le cinéma américain, GITPA – Groupe International de Travail pour les Peuples Autochtones.
• Bibliographie, GITPA – Groupe International de Travail pour les Peuples Autochtones.
• La conquête de l’Ouest dans la peinture et le cinéma, Ciné-club de Caen.
• Le western, Ciné-club de Caen.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

36 situations dramatiques


Voici une bibliographie pour les amateurs de classement des films.

• Marie-France BRISELANCE, Leçons de scénario – Les 36 situations dramatiques, Nouveau monde, 2006.
• Georges POLTI, Les 36 situations dramatiques, Mercure de France, 1895 [Texte en ligne].
• Films classés par situation dramatique :

  1. Sens critique
  2. Sens critique
  3. Sens critique
  4. Sens critique
  5. Sens critique
  6. Sens critique
  7. Sens critique
  8. Sens critique
  9. Sens critique
  10. Sens critique
  11. Sens critique
  12. Sens critique
  13. Sens critique
  14. Sens critique
  15. Sens critique
  16. Sens critique
  17. Sens critique
  18. Sens critique
  19. Sens critique
  20. Sens critique
  21. Sens critique
  22. Sens critique
  23. Sens critique
  24. Sens critique
  25. Sens critique
  26. Sens critique
  27. Sens critique
  28. Sens critique
  29. Sens critique
  30. Sens critique
  31. Sens critique
  32. Sens critique
  33. Sens critique
  34. Sens critique
  35. Sens critique
  36. Sens critique

Lire aussi :
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.