Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 07/10/2019

Des chercheurs auraient découvert un lien entre inversion du champ magnétique et climat



MAJ le 14/10/2019

 

Voici des extraits de deux articles évoquant cette question :

Notre planète n’a pas encore perdu le nord, mais une variation anormale du champ magnétique terrestre laisse les scientifiques dubitatifs sur la question. Les chercheurs ont en effet noté que la variation s’accentue bien plus rapidement que prévue, induisant des erreurs statistiques par rapport à ce qu’ils devraient enregistrer…

Arnaud Chulliat, géomagnétiste à l’Université de Colorado Boulder explique d’ailleurs que « L’erreur augmente constamment », ne laissant plus de doute possible : la variation du champ magnétique terrestre est en train de s’accélérer, sans que l’on en connaisse la raison.

S’il est important de prévoir les changements dans notre champ magnétique, c’est que nos sociétés numériques sont sensibles au moindre changement, notamment au niveau des satellites qu’il faut recalibrer. De plus, n’oublions pas que le champ magnétique est le bouclier qui nous protège des particules chargées provenant du Soleil et qui peuvent endommager nos circuits imprimés. Espérons que les scientifiques sauront nous expliquer rapidement pourquoi les pôles magnétiques accélèrent leurs déplacements, afin de savoir s’il s’agit d’une simple excursion ou d’une inversion en cours.

Source : Presse citron, 16/01/2019.

Des chercheurs japonais de l’Université de Kobe pensent avoir trouvé un lien de cause à effet entre l’inversion des pôles magnétiques et le climat il y a 780 000 ans de ça. Des résultats surprenants – et en partie controversés – qui ont été rendus publics en juin dernier.

Il y a 780 000 ans se produisait la dernière inversion connue du champ magnétique terrestre. Au cours d’un tel événement, les pôles magnétiques se reconfigurent en phase ou en opposition de phase avec les pôles géographiques. Par ailleurs, durant la période de transition, le champ s’affaiblit significativement.

Dans une étude parue le 28 juin 2019 dans la revue Scientific Reports, des chercheurs japonais affirment avoir mis en évidence une influence mesurable sur le système climatique. Plus précisément, la mousson hivernale d’Asie de l’Est se serait accentuée au cours de la dernière inversion. Une période de 5000 ans durant laquelle l’intensité du champ magnétique terrestre était réduite de trois quarts.

Source : Science Post, 10/09/2019.

Cela signifie que la Terre est davantage exposée aux rayons électromagnétiques solaires, mais pas de manière uniforme du fait de l’inclinaison de l’axe de rotation d’environ 23º soumis lui aussi à des variations dans le temps (précession des équinoxes).

Le lobby écologiste, qui a échoué politiquement en France et en Allemagne mais garde une rente de situation dans les médias dominants, refuse farouchement de prendre en compte l’inversion du champ magnétique car cette donnée ruine son fond de commerce corporatiste.

Certains écologistes craignent tant la critique qu’ils censurent les commentaires non favorables à leur thèse. C’est le cas d’un certain Français, grand lecteur de l’im-Monde, qui appelle à placer l’Amazonie sous tutelle internationale, mais est bien en peine de dire à quel organisme il imagine de confier cette mission sans atteindre aux droits du Brésil.
Il a adopté la politique de l’autruche en censurant mon commentaire à sa proposition qui est d’autant plus suspecte qu’elle reste non argumentée. Voici la copie de mon commentaire posté deux fois, mais non publié à ce jour !

Je lui conseille d’écouter les propos de Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, Président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, Président de la Fondation Prospective et Innovation, sur la déshérence des organismes internationaux à l’heure où les États-Unis se replient sur une économie protectionniste tout en instrumentalisant les organismes internationaux pour maintenir leur domination [1].

Je lui conseille aussi de sortir des ornières euro-centrées voire franco-française en écoutant les propos de Bertrand BADIE, Professeur à Sciences Po Paris, sur la Chine que la clique des intellectuels de gauche méprisent d’autant plus qu’ils ignorent son histoire – ceci expliquant cela – et la belle conclusion d’André CHIENG, Président-Directeur général de l’AEC et Vice-Président du Comité France-Chine [2].

Je lui conseille enfin de lire cet article : Notre planète est plus verte qu’il y a 20 ans… grâce à la Chine, Science Post, 14/10/2019.

07/10/2019
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question


Notes et références

Source : Comprendre le monde : Tour d’horizon géopolitique avec Jean-Pierre RAFFARIN, YouTube, 22/04/2019.

[2] Lire :
Colloque « La Chine hors de Chine » : La Chine, créateur et acteur d’un nouveau monde par Bertrand BADIE, Fondation Prospective et Innovation, 02/09/2016.
olloque « La Chine hors de Chine » : Conclusion par André CHIENG, Fondation Prospective et Innovation, 02/09/2016.