Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Mensuelles: octobre 2019

Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ?


 

Vous pourrez découvrir plusieurs solutions en open source, y compris pour le public francophone, moins médiatisées, mais hautement performantes. Pour franchir le pas, il faut cependant être conscient que tous les réseaux commerciaux actuels fonctionnent selon les deux mêmes appâts : l’ego et le voyeurisme, alternativement au gré des usages. Et que les montagnes de données qui sont agrégées chaque minute servent à dresser un profilage de leurs membres d’une rare exactitude, lequel peut être mis à profit, outre pour du ciblage publicitaire, par les services de renseignement du monde entier, légalement par une obligation de coopération, illégalement par une intrusion maligne.
Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode I : les réseaux sociaux, Sputnik, 28/08/2019.

Une certaine naïveté de la part d’une majorité d’utilisateurs les conduit à oublier le fait que les données envoyées au moteur de recherche sont le carburant de celui-ci. Focalisez-vous bien sur ce point : on utilise un moteur de recherche pour rechercher et bien évidemment, il faut l’alimenter en mots-clefs pour lui permettre de fournir un retour satisfaisant. Cependant, ses instructions sont doubles : la partie émergée est celle qui renvoie la réponse à une requête : la partie immergée est celle qui va aspirer les métadonnées (des informations connexes à la requête initiale). Et c’est là le jeu trouble des moteurs de recherche, qui fournissent leur service sans frais : la gratuité est illusoire. Autrement dit, si c’est gratuit, c’est toi le produit : Vos centres d’intérêt, votre localisation, votre profil sont des éléments exploitables commercialement et monnayables auprès de sociétés tierces. Sans oublier la participation active des propriétaires de moteurs de recherche à des programmes de surveillance de la population, facilitée par l’excès de confiance des internautes.
Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode II : les moteurs de recherche, Sputnik, 07/09/2019.

La première alternative, la plus importante en termes de popularité, est Firefox, émanant de la fondation Mozilla. Sa double particularité, au contraire d’un grand nombre de concurrents, est d’être alimentée par des milliers de contributeurs et d’ouvrir son code source pour tests et améliorations. Appelé Phoenix, puis Firebird à ses débuts en 2002, Firefox s’est imposé comme un poids lourd du secteur, poussant très loin la sécurisation des connexions, la confidentialité des données et l’ouverture vers des applications tierces, respectant la philosophie de la fondation. Il existe même une version ESR dédiée aux instituts pédagogiques et entreprises, privilégiant la stabilité. Le navigateur se targue en outre d’offrir une performance d’utilisation supérieure à ses concurrents par l’optimisation du code de programmation. Pour beaucoup, Firefox est le navigateur par défaut de ceux qui souhaitent se déplacer sur la toile en toute quiétude.
Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode III : les navigateurs, Sputnik, 18/09/2019.

La problématique de la sécurité des données a été davantage accentuée avec l’irruption et le développement massif de l’informatique dans le Cloud, qui ne nécessite plus d’installation logicielle, mais uniquement une connexion Internet pour accéder à des outils en ligne. Cette praticité se paie d’un risque encore accru sur la confidentialité et l’intégrité des données, d’autant que le Cloud Act, effectif depuis mars 2018, renforce le droit des agences d’État américaines à prendre connaissance de toute information transitant par du matériel états-unien, ce qui englobe naturellement les serveurs où sont stockées vos précieuses données. Le Cloud génère en outre une accoutumance, voire une dépendance vis-à-vis du fournisseur de services, le business model du Cloud étant celui de l’abonnement.
Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode IV : les suites bureautiques, Sputnik, 11/10/2019.

Des initiatives ont vu le jour afin d’offrir une alternative à ce duopole [Microsoft-Apple]. La principale, et plus pérenne d’entre elles puisqu’ayant encore un véritable impact, est Linux. Développé par le finlando-américain Linus Torvalds sur base Unix, Linux symbolisé par la mascotte du pingouin s’est rapidement posé comme véritable – et seul – choix face à macOS ou Windows.
Sur le plan des mobiles, la bataille a été gagnée par une solution… Linux.
Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode V : les systèmes d’exploitation, Sputnik, 17/10/2019.

Lire aussi :
Bibliographie GAFAM (Google, Facebook et les autres), Monde en Question.
Index Médias, Monde en Question.
Dossier documentaire Médias, Monde en Question.
Veille informationnelle GAFAM, Monde en Question.

Arte censure Donald Trump sur le 11/9



Les dessous des dessous des cartes
MAJ le 03/11/2019

 

Selon l’accroche publicitaire d’Arte : Le dessous des cartes décrypte les enjeux de notre monde contemporain au moyen de cartes géographiques.
Cette émission hebdomadaire fut créée en 1990 et diffusée sans interruption sur La Sept puis sur la chaîne de télévision franco-allemande Arte depuis 1992. Elle a été présentée par Jean-Christophe Victor jusqu’à sa mort en 2016. Il en préparait le contenu avec l’aide du Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques (LÉPAC) dont il était co-fondateur avec Virginie Raisson. Le 2 septembre 2017, l’émission a été reconduite avec Emilie Aubry comme présentatrice. [1].

Le 19/10/2019 Arte a diffusé Donald Trump : perturbateur mondial :

La politique étrangère de Donald Trump se veut en rupture avec le consensus bipartisan en vigueur depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, fondé sur le leadership politique et moral de l’Amérique, la défense de l’ordre international libéral et la promotion du libre-échange. Place à l’unilatéralisme de l' »Amérique d’abord ». Avec quelles limites ? Et quelles conséquences pour l’ordre mondial ?

 

Il s’agit encore d’un document de propagande qui prétend que les États-Unis sont présents au Moyen-Orient pour lutter contre le terrorisme [06’12] alors que, dix jours plus tôt, Donald Trump a clairement dit :


Les États-Unis ont dépensé HUIT MILLE MILLIARDS DE DOLLARS dans les guerres et les opérations de sécurité au Moyen-Orient. Des milliers de nos grands soldats sont morts ou ont été grièvement blessés. Des millions de personnes sont mortes dans l’autre camp. INTERVENIR AU MOYEN-ORIENT A ÉTÉ LA PIRE DÉCISION JAMAIS PRISE DANS L’HISTOIRE DE NOTRE PAYS ! Nous sommes allés en guerre sur la base d’une fausse hypothèse, maintenant démentie, DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE. Il n’y en avait AUCUNE ! Maintenant, nous ramenons lentement et prudemment nos grands soldats à la maison. Nous nous concentrons sur la GRANDE IMAGE ! LES ÉTATS-UNIS SONT PLUS GRANDS QUE JAMAIS !
Source : Donald J. Trump et Donald J. Trump, 09/10/2019.

Ainsi LÉPAC, sous la couverture d’Arte, censure Donald Trump pour continuer à diffuser la propagande sur le 11 septembre 2001 [2] !

Le magazine dit aussi sans sourciller que les États-Unis s’appuient sur des régimes amis : l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et Israël [08’03] et sans naturellement rappeler l’implication de l’Arabie Saoudite dans les attentats du 11 septembre ni la politique d’apartheid mené par les gouvernements israéliens contre les Palestiniens depuis 1948.

Enfin, les auteurs sont fiers de répéter que les États-Unis restent la plus grande puissance militaire avec 1 300 000 soldats sur toute la planète et un budget de 700 milliards de dollars soit 36% des dépenses militaires mondiales [10’16] sans en faire l’analyse géoéconomique (augmentation du déficit budgétaire) et géopolitique (contrôle militaire de la planète). Dans un précèdent magazine, ils trouvaient anormale la présence de touristes chinois en mer de Chine dans une zone qui n’appartient pas à la Chine, mais tout-à-fait normal la présence de l’armée américaine en mer de Chine [3].

23/10/2019
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question


Notes et références

[1] LÉPAC semble une structure opaque créée par Jean-Christophe Victor et Virginie Raisson. Franck Tétart, Emilie Aubry et certainement d’autres collaborateurs de l’émission en font partie :
Jean-Christophe Victor est le fils de l’explorateur Paul-Émile Victor et de la productrice de télévision Éliane Decrais.
Paul-Émile Victor a dirigé de 1947 à 1976 les expéditions polaires françaises afin de consolider ses colonies. Lire : Yves LACOSTE, La géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre, La Découverte, 1976.
En 1958, Éliane Decrais a raconté au magazine Elle l’opération à cœur ouvert de son fils qui avait dix ans. Europe 1 a alors lancé une campagne de solidarité qui a recueilli cent quarante millions de francs. Dans la foulée, Pierre Lazareff, patron de France-Soir, lui confie le poste de secrétaire générale de Cinq colonnes à la une.
Voilà qui aida beaucoup Jean-Christophe Victor à faire carrière à la télévision.
Virginie Raisson-Victor est présidente de LÉPAC, organisme qui figure au générique de l’émission à titre de collaboration scientifique. Fiche : Les Utopiales.
Franck Tétart fait partie de LÉPAC, mais contrairement à sa présentation sur Diploweb, il figure au générique de l’émission à titre de responsable scientifique. Fiche : Diploweb.
Émilie Aubry fait aussi partie de LÉPAC, mais sa fiche est curieusement hébergé sur le site Programme Solidarité Eau. Elle fait des ménages non seulement pour Arte (son beau-père fut directeur délégué aux programmes d’Arte de 1992 à 2006) mais aussi pour France Culture. Lire : Ménages, Acrimed.
Elle garde bien évidemment les équipes de LÉPAC : Puremedias.


Le style journalistique d’Émilie Aubry

[2] Lire :
Jean-Marie Colombani, Nous sommes tous Américains, Le Monde, 13/09/2001.
Articles sur L’im-Monde, Monde en Question.

3] Lire :
Mer de Chine : bataille navale ?, Arte, 30/09/2019 [00’23].
Le réseau mondial des bases militaires US, Mondialisation.
Les bases de l’armée US dans le monde vues du ciel, Ouest France.

Lire aussi :
Dossier 11 septembre 2001, Monde en Question.
Dossier Propagande, Monde en Question.

Shirley MacLaine, une exigeante désinvolture (1996)


 

Titre : Shirley MacLaine, une exigeante désinvolture
Réalisateur : Gene Feldman
Durée : 0h50
Année : 1996
Pays : USA
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : Programme TV
Partage proposé par : Anonyme (film rare) DVD VF

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma USA, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Donald Trump met les pieds dans le plat du 11/9


Léon Trotsky, avant même la prise du pouvoir par les bolcheviks en octobre 1917, milita pour Les États-Unis d’Europe, sans monarchie, sans armée permanente et sans diplomatie secrète. À peine nommé Commissaire du peuple aux Affaires étrangères, il publia dans les Isvestia les documents diplomatiques car, disait-il, La diplomatie secrète est un outil nécessaire à la minorité possédante qui est obligée de tromper la majorité afin de l’assujettir à ses intérêts. [1].

Comme la Belle au bois dormant, les diplomates de tous les pays sommeillent depuis plus de cent ans en se berçant de discours qui ne fâchent ni ne contentent personne, mais voilent pour le plus grand nombre les réalités économiques qui restent le nerf de la guerre.
Les idéaux des bolcheviks sont morts après 1921, mais Zorro est arrivé… sous les traits d’un certain Donald Trump qui gazouille en prenant de court ses détracteurs aux États-Unis (les médias dévoués au clan Clinton) et en France (les médias copier-coller). Et pourtant, il faut prendre aux sérieux ses déclarations car il fait ce qu’il dit.

Lors de sa campagne électorale, il avait en effet promis de désengager l’armée américaine des sables du Moyen- Orient. Or, non seulement il le fait en se retirant de la Syrie et beaucoup plus rapidement que Nixon quitta le Viêt Nam, mais il communique sa décision en mettant les pieds dans le plat c’est-à-dire en dérangeant un consensus qui semblait bien établi aux États-Unis et plus encore en Europe [2]. Voici donc trois tweets et une lettre qui remettent les pendules à l’heure, mais vont troubler la quiétude des thuriféraires du politiquement correct.


Les États-Unis ont dépensé HUIT MILLE MILLIARDS DE DOLLARS dans les guerres et les opérations de sécurité au Moyen-Orient. Des milliers de nos grands soldats sont morts ou ont été grièvement blessés. Des millions de personnes sont mortes dans l’autre camp. INTERVENIR AU MOYEN-ORIENT A ÉTÉ LA PIRE DÉCISION JAMAIS PRISE DANS L’HISTOIRE DE NOTRE PAYS ! Nous sommes allés en guerre sur la base d’une fausse hypothèse, maintenant démentie, DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE. Il n’y en avait AUCUNE ! Maintenant, nous ramenons lentement et prudemment nos grands soldats à la maison. Nous nous concentrons sur la GRANDE IMAGE ! LES ÉTATS-UNIS SONT PLUS GRANDS QUE JAMAIS !
Source : Donald J. Trump et Donald J. Trump, 09/10/2019.

Donald Trump relègue dans les poubelles de l’histoire Jean-Marie Colombani, le directeur de l’im-Monde qui a défendu avec acharnement la version officielle des attentats du 11 septembre et dénigré tous ceux qui avaient des doutes en prétendant qu’ils alimentaient les théories du complot [3].

Donald Trump remet Emmanuel Macron à sa place en le comparant à Napoléon Bonaparte !
Source : Donald J. Trump, 14/10/2019.

Donald Trump a adressé ce courrier à Recep Tayyip Erdoğan le 9 octobre 2019, après le début de l’offensive contre les Kurdes.
Sources : Trish Regan FOX Business, 16/10/2019 et RTBF © AFP, 17/10/2019.

Trouvons un bon accord, suggère M. Trump dans cette missive de quatre paragraphes dévoilée mercredi mais datée du 9 octobre, dont l’authenticité a été confirmée à l’AFP.
Vous ne souhaitez pas être responsable du massacre de milliers de personnes, et je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque, ce que je ferais (si nécessaire), écrit le Président américain.
L’Histoire vous jugera d’un œil favorable si vous agissez de façon juste et humaine. Elle vous considérera à jamais comme le diable si les choses se passent mal, met en garde M. Trump sans autre précision.
Ne jouez pas au dur ! Ne faites pas l’idiot !, conclut le locataire de la Maison Blanche. Je vous téléphonerai plus tard.
Source : « Ne faites pas l’idiot ! » : la lettre atypique de Trump à Erdogan, Sputnik, 17/10/2019.

18/10/2019
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question


Notes et références

[1] Sources :
– Léon TROTSKY, Le programme de la Paix, mai 1917, Marxists Internet Archive.
– André DAMANY, La Russie de mars 1917 à mars 1918, Société des Ecrivains, 2014 Google.
Lire aussi : Léon TROTSKY, Les pourparlers de Brest-Litovsk, 1930, Marxists Internet Archive.

[2] « Mettre les pieds dans le plat » signifie venir assez brutalement déranger une situation jusque-là stable et sans encombre, au risque de provoquer gêne et dérangement.
Source : La Newsletter.

[3] Lire :
– Jean-Marie Colombani, Nous sommes tous Américains, Le Monde, 13/09/2001.
– Articles sur L’im-Monde, Monde en Question.

Lire aussi :
Dossier 11 septembre 2001, Monde en Question.
Dossier Propagande, Monde en Question.

Dans l’ombre de la peur [GAFAM]


Bibliographie médias

 

Les utilisateurs de réseaux sociaux, téléphones portables, et de nombreux sites internet sont désormais fichés et suivis à la trace par des entreprises privées qui amassent des quantités phénoménales d’informations personnelles. Facebook, Google, Apple et consorts peuvent ainsi établir des profils très détaillés pour anticiper les besoins des leurs utilisateurs et adapter leurs politiques commerciales en fonction des comportements de chacun, mais cela va aller encore plus loin…

Josh Neufeld et Michael Keller ont interviewé des spécialistes du domaine ; politiques, universitaires et chercheurs, pour un tour d’horizon de ces pratiques qui soulèvent de nombreuses questions et notamment celle des risques liés à l’exploitation de ces données.

Michael KELLER, Josh NEUFELD, Dans l’ombre de la peur – Le Big Data et nous (1 album), Éditions çà et là, 2017 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Bibliographie GAFAM (Google, Facebook et les autres), Monde en Question.
Index Médias, Monde en Question.
Dossier documentaire Médias, Monde en Question.
Veille informationnelle GAFAM, Monde en Question.

Chaplin-Keaton (2016)


 

Titre : Chaplin-Keaton (2015) – Le clochard milliardaire et le funambule déchu
Réalisateur : Simon Backès
Durée : 0h55
Année : 2016
Pays : Belgique
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : IMDb
Partage proposé par : 9docu HD 1080 FR
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Belgique, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

L’île des enfants perdus


Bibliographie cinéma

 

Au printemps 1947, Marcel Carné et Jacques Prévert ont tourné un film à Belle-ile-en-Mer, La fleur de l’âge. Celui-ci s’inspirait de la mutinerie survenue en 1934 dans le bagne d’enfants érigé non loin du Palais, le principal port de l’île.

Il y était question d’amours impossibles entre un mutin en cavale (Serge Reggiani) et une riche estivante (Arletty), entre une jeune îlienne (Anouk Aimée) et un innocent mis en cage… De cette nouvelle collaboration, la huitième, le public attendait un chef-d’œuvre du même tonneau que Le quai des brumes ou Les enfants du paradis. Et, en effet, de l’avis unanime de ceux qui en avaient visionné les premières séquences, cette cuvée promettait un sommet. Mais le chantier resta en suspens, interrompu par les vents contraires. Et du film inachevé, pas une séquence ne subsiste, ni même un rush. Rien donc, sinon quelques photographies de plateau.

Malchance ? Torpillage ? La malédiction susciterait pas mal de rumeurs et autant de fausses pistes… Le narrateur part à la recherche des bobines disparues, stimulé par de maigres indices et le témoignage de rares survivants. Son enquête fournit un fil conducteur à l’évocation du cinéma français de l’âge d’or, depuis les années fébriles de l’immédiat avant-guerre, jusqu’à celles plus troubles encore de l’épuration ; une fresque oui, mais pitoyable et glorieuse, étincelante et pourtant entachée de zones d’ombre…

Nicolas CHAUDUN, L’île des enfants perdus , Actes Sud, 2019 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Cinémathèque, Ciné Monde.
Dossier documentaire Cinéma – Livres, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

L’Empire islamique


Bibliographie histoire

 

L’histoire des cinq siècles de l’Empire islamique, de la mort du Prophète en 632 à l’éviction des Arabes des structures de pouvoir et à l’émergence des sultanats turcs au XIe siècle, en passant par les conquêtes, la mise en place du califat, l’éclosion et la chute des dynasties abbasside, omeyyade ou fatimide, tel est le propos de Gabriel Martinez-Gros. Mais pour éviter le biais d’une histoire de l’Islam vue d’Occident – ou l’essor de l’un est inévitablement le déclin de l’autre – l’auteur convoque les quelques rares voix qui nous parviennent encore du fond de l’histoire islamique. Ces voix, ce sont celles des historiens arabes médiévaux, dont Ibn Khaldūn.

Ainsi émerge une tout autre perception de l’Empire islamique, où les dynasties se consolident dans la première génération de leur existence, atteignent leur floraison dans la deuxième, vieillissent et agonisent dans la dernière. C’est donc à une triple réflexion que nous invite ce livre admirable et singulier : d’abord sur l’histoire de l’Islam médiéval, ensuite sur la dynamique impériale, enfin sur l’écriture de l’histoire.

Gabriel MARTINEZ-GROS, L’Empire islamique, Passés Composés, 2019 [Breizh-infoTexte en ligne].

Lire aussi :
Index Géographie-Histoire, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Charlie Chaplin, la légende du siècle (2014)


 

Titre : Charlie Chaplin, la légende du siècle [Un jour, une histoire]
Réalisateur : Serge Khalfon
Durée : 1h33
Année : 2014
Pays : France
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : Programme TV
Partage proposé par : Zone Telechargement DVD FR
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Des chercheurs auraient découvert un lien entre inversion du champ magnétique et climat



MAJ le 14/10/2019

 

Voici des extraits de deux articles évoquant cette question :

Notre planète n’a pas encore perdu le nord, mais une variation anormale du champ magnétique terrestre laisse les scientifiques dubitatifs sur la question. Les chercheurs ont en effet noté que la variation s’accentue bien plus rapidement que prévue, induisant des erreurs statistiques par rapport à ce qu’ils devraient enregistrer…

Arnaud Chulliat, géomagnétiste à l’Université de Colorado Boulder explique d’ailleurs que « L’erreur augmente constamment », ne laissant plus de doute possible : la variation du champ magnétique terrestre est en train de s’accélérer, sans que l’on en connaisse la raison.

S’il est important de prévoir les changements dans notre champ magnétique, c’est que nos sociétés numériques sont sensibles au moindre changement, notamment au niveau des satellites qu’il faut recalibrer. De plus, n’oublions pas que le champ magnétique est le bouclier qui nous protège des particules chargées provenant du Soleil et qui peuvent endommager nos circuits imprimés. Espérons que les scientifiques sauront nous expliquer rapidement pourquoi les pôles magnétiques accélèrent leurs déplacements, afin de savoir s’il s’agit d’une simple excursion ou d’une inversion en cours.

Source : Presse citron, 16/01/2019.

Des chercheurs japonais de l’Université de Kobe pensent avoir trouvé un lien de cause à effet entre l’inversion des pôles magnétiques et le climat il y a 780 000 ans de ça. Des résultats surprenants – et en partie controversés – qui ont été rendus publics en juin dernier.

Il y a 780 000 ans se produisait la dernière inversion connue du champ magnétique terrestre. Au cours d’un tel événement, les pôles magnétiques se reconfigurent en phase ou en opposition de phase avec les pôles géographiques. Par ailleurs, durant la période de transition, le champ s’affaiblit significativement.

Dans une étude parue le 28 juin 2019 dans la revue Scientific Reports, des chercheurs japonais affirment avoir mis en évidence une influence mesurable sur le système climatique. Plus précisément, la mousson hivernale d’Asie de l’Est se serait accentuée au cours de la dernière inversion. Une période de 5000 ans durant laquelle l’intensité du champ magnétique terrestre était réduite de trois quarts.

Source : Science Post, 10/09/2019.

Cela signifie que la Terre est davantage exposée aux rayons électromagnétiques solaires, mais pas de manière uniforme du fait de l’inclinaison de l’axe de rotation d’environ 23º soumis lui aussi à des variations dans le temps (précession des équinoxes).

Le lobby écologiste, qui a échoué politiquement en France et en Allemagne mais garde une rente de situation dans les médias dominants, refuse farouchement de prendre en compte l’inversion du champ magnétique car cette donnée ruine son fond de commerce corporatiste.

Certains écologistes craignent tant la critique qu’ils censurent les commentaires non favorables à leur thèse. C’est le cas d’un certain Français, grand lecteur de l’im-Monde, qui appelle à placer l’Amazonie sous tutelle internationale, mais est bien en peine de dire à quel organisme il imagine de confier cette mission sans atteindre aux droits du Brésil.
Il a adopté la politique de l’autruche en censurant mon commentaire à sa proposition qui est d’autant plus suspecte qu’elle reste non argumentée. Voici la copie de mon commentaire posté deux fois, mais non publié à ce jour !

Je lui conseille d’écouter les propos de Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, Président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, Président de la Fondation Prospective et Innovation, sur la déshérence des organismes internationaux à l’heure où les États-Unis se replient sur une économie protectionniste tout en instrumentalisant les organismes internationaux pour maintenir leur domination [1].

Je lui conseille aussi de sortir des ornières euro-centrées voire franco-française en écoutant les propos de Bertrand BADIE, Professeur à Sciences Po Paris, sur la Chine que la clique des intellectuels de gauche méprisent d’autant plus qu’ils ignorent son histoire – ceci expliquant cela – et la belle conclusion d’André CHIENG, Président-Directeur général de l’AEC et Vice-Président du Comité France-Chine [2].

Je lui conseille enfin de lire cet article : Notre planète est plus verte qu’il y a 20 ans… grâce à la Chine, Science Post, 14/10/2019.

07/10/2019
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question


Notes et références

Source : Comprendre le monde : Tour d’horizon géopolitique avec Jean-Pierre RAFFARIN, YouTube, 22/04/2019.

[2] Lire :
Colloque « La Chine hors de Chine » : La Chine, créateur et acteur d’un nouveau monde par Bertrand BADIE, Fondation Prospective et Innovation, 02/09/2016.
olloque « La Chine hors de Chine » : Conclusion par André CHIENG, Fondation Prospective et Innovation, 02/09/2016.