Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 19/04/2019

Zakhar PRILEPINE (5 livres en ligne)


Bibliographie littérature

 

Né en 1975, Zakhar Prilepine est rédacteur en chef de l’édition régionale de Novaïa Gazeta, le journal où écrivait Anna Politkovskaïa. Il a soutenu la coalition anti-pouvoir L’Autre Russie.

En moins de dix ans, Prilepine est devenu l’écrivain russe le plus en vue, construisant une œuvre impressionnante, composée de recueils de poésie, d’essais, de nouvelles, de récits et de romans.

Poète, rocker, traduit dans de nombreuses langues, Zkhar Prilepine est le lauréat de nombreux prix littéraires russes dont tout récemment le Grand Livre, le plus prestigieux, pour L’Archipel des Solovki. Proche de Limonov, il partage les positions politiques de son mentor, notamment sur l’annexion de la Crimée.

Actes SudBabelio

Zakhar PRILEPINE, Des chaussures pleines de vodka chaude, Actes Sud, 2017 [Texte en ligne].
Ce recueil de nouvelles permet à Zakhar Prilepine de nous parler à sa façon, qu’on a pu qualifier de brutale, d’amour, des femmes, de la guerre, de mecs, avec des histoires de chien qu’on mange bravement alors que c’est du porc, de filles délurées… Il y a un ton Prilepine, à coup sûr celui d’un grand écrivain.

Zakhar PRILEPINE, L’Archipel des Solovki, Actes Sud, 2017 [Texte en ligne].
Zakhar Prilepine ose et assume le romanesque pour raconter les Solovki – premier camp du régime soviétique, à cent soixante kilomètres du pôle Nord. Créé quelques années après la révolution d’Octobre, il a été installé presque symboliquement dans un haut lieu monastique. Sans craindre les scènes de genre, les discussions métaphysiques, la folie meurtrière, Prilepine réussit à nous faire croire à l’histoire d’amour d’un détenu et de sa « gardienne » tout en maîtrisant brillamment, sans jamais être pris en défaut quant à l’exactitude historique – il a lu Soljenitsyne -, une narration riche d’une foule de personnages. Artiom, jeune homme parricide (allusion assumée aux Frères Karamazov) déporté aux Solovki, se retrouve ainsi immergé au milieu d’une population, haute en couleur, de droits-communs, de politiques, de membres du clergé, d’officiers de l’Armée blanche, de soldats de l’Armée rouge, de tchékistes… Une tentative d’assassinat perpétrée sur la personne du chef du camp va bouleverser de fond en comble le destin de tous les protagonistes. L’ordre sera rétabli, le vrai Goulag pourra commencer avec son cortège d’horreurs.

Zakhar PRILEPINE, Le singe noir, Actes Sud, 2012 [Texte en ligne].
Le narrateur du Singe noir, journaliste et auteur de romans politiques, est envoyé par son journal enquêter sur un étrange institut où un professeur « s’occupe » d’enfants meurtriers. « Savez-vous que, dans la Chine ancienne, certains empereurs confiaient aux enfants le soin de torturer ? » Car à l’âge béni de l’innocence, on ignore les notions de Bien et de Mal… Mais que le lecteur se rassure, malgré la noirceur de l’intrigue, le ton de Prilepine, la vivacité acide de sa phrase, l’acuité amusée de son regard sur le monde, la vie, l’amour, la mort, les grandes questions du roman russe en somme, sont bien là !

Zakhar PRILEPINE, San’kia, Actes Sud, 2017 [Texte en ligne].
San’kia, deuxième roman de Zakhar Prilepine après Pathologies qui se passe pendant la guerre de Tchétchénie, est un livre sur la jeunesse révoltée.
Un roman qui se veut le pendant d’aujourd’hui de La mère de Gorki.

Zakhar PRILEPINE, Une fille nommée Aglaé, Actes Sud, 2015 [Texte en ligne].
Salué comme un des meilleurs livres de Prilepine, c’est la quintessence de son œuvre que ce recueil nous offre, revisitant à travers huit nouvelles ses thèmes de prédilection : la violence sociale et politique, la figure du père, le rapport aux femmes…

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle Revues, Monde en Question.