Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Mensuelles: mars 2019

Les mystères de la IVe République (5 BD en ligne)


Bibliographie littérature

 

Les Ligues d’extrême-droite des années 30, Vichy, la collaboration avec l’Allemagne, l’épuration, la Guerre froide, les événements d’Algérie, le pétrole africain…

Philippe Richelle revisite l’Histoire de France des années 30 à nos jours dans une grande série policière portée par trois dessinateurs de talent : Pierre Wachs, Alfio Buscaglia et François Ravard.

Dans trois cycles d’histoires indépendantes les unes des autres, des policiers enquêtant sur des crimes pénétreront dans les méandres obscurs de la grande Histoire, nous la montrant parfois sous ses aspects les plus méconnus.

Philippe RICHELLE, Pierre WACHS, Les mystères de la IVe République (5 BD en ligne), Glenat [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Pierre Mondy (1971)


 

Titre : Pierre Mondy
Réalisateur : Sélim Sasson
Durée : 1h07
Année : 1971
Pays : Belgique
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : Télérama
Partage proposé par : Anonyme (film rare) DVD FR

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Belgique, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Le vol de la Joconde


Bibliographie littérature

 

L’histoire est connue et l’affaire insolite. Un matin d’été de l’année 1911 à Paris, un vol est déclaré au Louvre : celui du portrait de La Joconde.

Tandis que la police ratisse la capitale pour retrouver le coupable, un certain Géry Pieret, voleur et fanfaron, déclare dans Paris-journal être l’auteur du crime et ne pas en être à son premier. Il aurait aussi volé au même musée d’autres œuvres, dont deux têtes ibériques datant du Vème siècle avant Jésus Christ, qu’il aurait revendu à un peintre parisien. Or si l’audacieux ne donne pas de nom, quiconque sait que Pieret fut un temps le secrétaire de Guillaume Apollinaire pourra déduire que le dit peintre n’est autre que Pablo Picasso. Voilà le peintre mouillé, alerté par son ami poète, et le décor planté. Le roman peut commencer.

Imaginez à présent Guillaume Apollinaire et Pablo Picasso en cavale dans Paris, une valise en carton à la main, passant de lieu en lieu pour essayer de se débarrasser des deux têtes qui inspirèrent les célèbres Demoiselles d’Avignon et qui manquèrent de les envoyer en prison, ou pire, de les faire expulser de France. Après avoir renoncé à les jeter sous le pont Mirabeau, et déclamé quelques vers, ils se rendent chez Le Douanier Rousseau, trop occupé à jouer à cache-cache avec un lion pour que lui soient confiés les trésors. Les deux compères repartent vers La Rotonde. Et nous voilà avec eux embarqués dans une balade imaginaire à travers Paris, où l’on croise tour à tour Utrillo, Max Jacob, Soutine, Modigliani, Marie Laurencin ou Chagall, où l’on rend visite à Matisse, Jarry ou Gertrude Stein, et ainsi quatre jours durant. Avant l’arrestation finale. De la Rotonde au Vésinet, en passant par Montmartre et le fameux Bateau-Lavoir, on suit Dan Franck, véritable personnage du roman, narrateur omniscient et tout puissant qui fait fi de la chronologie avérée pour mêler les anecdotes, brouiller les repères chronologiques et nous faire traverser les vies du poète et du peintre en même temps que la capitale.

Dan FRANCK, Le vol de la Joconde, Grasset, 2019 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Cycle Vol œuvre d’art :

Der Raub der Mona Lisa (1931) – Le vol de la Joconde
Il ladro della Gioconda (1966) – On a volé La Joconde

22 août 1911 : on a volé la Joconde, Le Figaro.
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Les mystères de la IIIe République (5 BD en ligne)


Bibliographie littérature

 

Les Ligues d’extrême-droite des années 30, Vichy, la collaboration avec l’Allemagne, l’épuration, la Guerre froide, les événements d’Algérie, le pétrole africain…

Philippe Richelle revisite l’Histoire de France des années 30 à nos jours dans une grande série policière portée par trois dessinateurs de talent : Pierre Wachs, Alfio Buscaglia et François Ravard.

Dans trois cycles d’histoires indépendantes les unes des autres, des policiers enquêtant sur des crimes pénétreront dans les méandres obscurs de la grande Histoire, nous la montrant parfois sous ses aspects les plus méconnus.

Philippe RICHELLE, Pierre WACHS, Les mystères de la IIIe République (5 BD en ligne), Glenat [Texte en ligne].

Lire aussi :
Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Tout sur mon père Max Linder (2013)


 

Titre : Tout sur mon père Max Linder
Réalisateur : Jean-Michel Meurice
Durée : 0h52
Année : 2013
Pays : France
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : Arte
Partage proposé par : Zone Telechargement (film rare) DVD FR
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Michel RAGON (6 livres en ligne)


Bibliographie artsBibliographie littératureBibliographie politique

 

Michel RAGON, La mémoire des vaincus, Albin Michel, 1992 [Texte en ligne].
A la veille de la Première Guerre mondiale, Fred et Flora, deux gamins des rues, battent le pavé de Paris. Mais bientôt le destin va les conduire dans le sillage de la célèbre bande à Bonnot, puis vers l’aventure anarchiste. Mêlant l’histoire au mythe et à l’autobiographie, ce récit romanesque à grand souffle nous entraîne sur les pas de son héros, de la Russie de 1917 à l’Espagne du Front populaire, de la vie ouvrière à la bohème artistique, parmi une foule de personnages obscurs ou illustres, tous animés de cet « increvable esprit de liberté » qui renaîtra en mai 68 et surmontera l’effondrement de l’utopie communiste.

Michel RAGON, Le roman de Rabelais, Albin Michel, 1993 [Texte en ligne].
Quel roman la vie de Rabelais ! Homme d’Eglise dont l’itinéraire va d’un obscur couvent vendéen à la fréquentation des papes au Vatican, devenu l’un des plus illustres médecins de son temps, écrivain truculent et révolutionnaire, toujours en fuite pour échapper aux bûchers de l’Inquisition…
Roman picaresque et émouvant d’un homme si cher au coeur de Michel Ragon qu’il n’a cessé de hanter son oeuvre, roman intime et attachant d’un Rabelais méconnu, profondément humain, lucide et désenchanté, qui sut préserver un incroyable souffle de liberté dans un siècle plein de fractures.
Michel Ragon raconte son Rabelais. C’est un homme étonnamment moderne et proche que l’on découvre, dont le rire déconcertait hier les puissants et continue de tonner contre toutes les intolérances.

Michel RAGON, Ils se croyaient illustres et immortels, Albin Michel, 2011 [Texte en ligne].
Ils se croyaient immortels, ils étaient célébrés, puis la roue du destin a tourné, ils se sont égarés dans les ornières de l’Histoire, témoins impuissants de leur propre défaite. Descartes, Dumas, Lamartine, Courbet, Kropotkine, Hamsun, Pound, Clemenceau, Fréhel et Sagan, qu’ont-ils en commun si ce n’est leur mort pitoyable et leur gloire retrouvée ?
Avec ce sens de l’anecdote tendre et féroce à la fois, Michel Ragon évoque leur vieillesse déchue, leurs illusions, leur aveuglement mais aussi leur génie et leur gloire, et ce mystère fragile, grotesque et dérisoire que revêt toute existence humaine.

Michel RAGON, Dictionnaire de l’anarchie, Albin Michel, 2013 [Texte en ligne].
Se situant en dehors des partis et les récusant tous, l’anarchie se singularise par l’association tumultueuse de tendances parfois contradictoires.
Michel Ragon, depuis longtemps témoin engagé de l’épopée libertaire dont il fut le grand romancier (La Mémoire des vaincus), rassemble ici pour la première fois les éléments d’un Dictionnaire de l’anarchie, véritable mise en récit de cette aventure méconnue mais capitale.

Dictionnaire des principaux militants de l’anarchie et de ses théoriciens, tels Proudhon, Bakounine, Kropotkine, ce livre est aussi un dictionnaire de tous ceux qui se sont réclamés ou se réclament de la pensée libertaire, comme Breton et Camus, Céline et Dubuffet, Richard Wagner et Oscar Wilde
Dictionnaire des hommes, mais aussi dictionnaire des idées et de la pensée anarchiste dans le monde contemporain, de son influence, souvent méconnue, voire occultée.

Michel RAGON, Le marin des sables, Albin Michel, 2013 [Texte en ligne].
A quoi rêve un enfant lorsqu’il vit dans un pays de sable et de sel, sinon à ce qui peut bien se trouver de l’autre côté de la mer ? Et il s’embarque un beau jour à La Rochelle, se mêle aux matelots qui hissent les voiles d’un vaisseau mettant le cap sur les îles des Caraïbes. Et il rencontre là-bas la misère et la violence qu’il croyait fuir.

Comment il tentera toute sa vie de rejoindre la « terre des délices du coeur », en compagnie des boucaniers et flibustiers de l’île de la Tortue ; comment il croira l’avoir trouvée dans la tribu des derniers Indiens Arawaks ; comment ses aventures, d’abordages en expéditions sur les côtes américaines, l’amèneront de la gueuserie à la richesse et aux plus hautes fonctions de la marine corsaire avec l’aval de M. Colbert ; comment il connaîtra l’amour et les amours singulières ; comment il disparaîtra dans la forêt vierge telle est la trame de ce grand roman de mer et d’aventures qui ravira tous ceux qui ont un jour vibré à la lecture de L’île au Trésor et de Robinson Crusoë.

Michel RAGON, Le journal d’un critique d’art désabusé, Albin Michel, 2013 [Texte en ligne].
Comment un jeune Vendéen débarqué de Nantes à l’été 1945 est-il devenu ce critique d’art au flair redoutable qui a su déceler dès le début les peintres devenus désormais incontournables, celui qui a fait connaître le mouvement Cobra (Appel, Constant, Corneille) en France et a suivi avec une amitié fidèle l’œuvre de Soulages, de Hartung, d’Atlan, de Dubuffet jusqu’à aujourd’hui ?

Michel Ragon dans ce Journal tenu entre 2009 et 2011, à l’occasion de rétrospectives et d’expositions de peintres devenus désormais des classiques, revient sur ses rencontres, ses amitiés, ses admirations et ses dégoûts. S’amusant du non-art, déplorant le « financial art », il évoque une époque où les artistes créaient sans s’occuper du marché, revendiquaient une vision de l’art allant à l’encontre des modes du moment, suivis souvent par des galeristes qui croyaient en eux, en leur génie et quelques critiques pour qui l’admiration tenait lieu de pain quotidien.

Arman, Klein, Spoerri, Pollock, Alechinsky, Jorn, Chaissac, Etienne-Martin, Zao Wou-Ki, tant d’artistes qui ont marqué leur temps, d’autres oubliés comme Nicolas Schöffer ou Georges Mathieu après avoir été célèbres, Michel Ragon leur rend hommage en témoin, acteur et historien de cette seconde moitié du XXe siècle si foisonnant en œuvres capitales qui font désormais partie de notre patrimoine culturel.

Dans ce très court article sur l’anarchisme de droite, la conclusion de l’auteur est savoureuse car la plupart des anarchistes ont lutté les armes à la main contre les communistes en Russie (avant leur dégénérescence à partir de 1924) et ils soutiennent aujourd’hui des révolutions de couleurs organisées par la CIA au profit de l’extrême droite comme en Ukraine.

18/03/2018
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Bio-bibliographie Michel Ragon, Site de l’auteur.
Articles sur Michel Ragon, Cairn.infoOpenEditionPersée.
Vidéos sur Michel Ragon, DailymotionYouTube.
25/09/2014, Michel Ragon : critique d’art et d’architecture, Cité de l’architecture & du patrimoine.
2/10/2015, Autour de Michel Ragon (Centre Pompidou), Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la LoireCentre Pompidou.
25/02/2018, Michel Ragon : « La révolte des Chouans était en réalité une jacquerie, une révolte plébéienne conduite par des chefs plébéiens », France Culture.
Richard LEEMAN et Hélène JANNIÈRE (sous la direction de), Michel Ragon Critique d’art et d’architecture, Presses Universitaires de Rennes, 2013 [Introduction en ligne].

Index Littérature, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Les damnés de la Commune


Bibliographie histoire

 

Tome 1 – À la recherche de Lavalette
Qui est Lavalette ? Il a habité mon immeuble, il y a un siècle et demi, en pleine Commune de Paris. Je suis parti à la recherche de ce voisin communard, guettant ses traces dans de vieux livres et des archives endormies. Dans mon enquête, j’ai croisé Victorine. Son témoignage bouleversant m’a accompagné, me dévoilant peu à peu les années de tourments qui ont conduit à la révolution de 1871.

Tome 2 – Ceux qui n’étaient rien
Mars 1871. La Commune de Paris est proclamée devant l’Hôtel de Ville. Une étrange révolution débute dans laquelle ceux qui prennent le pouvoir commencent par le rendre en organisant des élections. Personne n’imagine que tout finira dans un bain de sang soixante-douze jours plus tard…

Entièrement réalisé avec des gravures issues de journaux et de livres du XIXe siècle, ce roman graphique nous révèle la vision que l’époque avait d’elle-même.

Raphaël MEYSSAN, Les damnés de la Commune (2 albums), DelcourtMeyssan, 2017 [Texte en ligne].


Entretien avec Raphaël Meyssan, Les voix de l’histoire – YouTube

Lire aussi :
Dossier documentaire Commune de Paris 1871, Monde en Question.
Dossier documentaire Histoire, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

En compagnie de Max Linder (1963)


 

Titre : En compagnie de Max Linder
Réalisateur : Maud Linder
Durée : 1h23
Année : 1963
Pays : France
Genre : Documentaire, Biographie
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Anonyme (film rare) DVD VOSTFR
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Filmographie, Ciné Monde.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Alain REY (6 livres en ligne)


Bibliographie langues

 

Alain REY, À mots découverts, Robert Laffont, 2010 [Texte en ligne].

Pendant des années, Alain Rey a enchanté les matins de France Inter avec son mot du jour. Aujourd’hui il nous offre une sélection de ses chroniques écrites entre 2000 et 2005, quatre cents mots qui vont de « Racaille et Voyou » à « Victime », de « Torride » à « Mammouth », de « Tempête » à « Abracadabrantesque »…

Le plus souvent un mot lié à l’actualité sert de prétexte pour une chronique érudite et parfois espiègle. Tout en en rappelant la valeur exacte, les origines du mot choisi, l’étymologiste se livre à l’exercice où il excelle : rattacher la langue de tous les jours au patrimoine culturel, réduire les contresens, combattre les à-peu-près et les préjugés, pour mieux rendre compte des réalités.

Cette sélection, où Alain Rey a choisi de garder les mots les plus significatifs en les agrémentant parfois d’un petit commentaire pour les resituer dans l’actualité, est aussi l’occasion de se retourner sur les cinq premières années du XXIe siècle.

Alain REY (sous la direction de), Dictionnaire historique de la langue française, Le Robert, 2010 [Texte en ligne].

Un dictionnaire unique au monde à lire comme un roman. L’histoire détaillée de plus de 50 000 mots du français depuis leur apparition dans la langue : les évolutions de formes, de sens, et d’usages au cours des siècles. Des articles encyclopédiques. 50 schémas pour retrouver la généalogie des mots. Une nouvelle édition entièrement revue, actualisée et enrichie par Alain Rey.

Des ajouts sur l’origine et l’histoire de mots récents (en particulier dans les domaines technique et scientifique). Des ajouts sur l’origine et l’histoire de mots d’argot du XIXe siècle et de la première partie du XXe siècle. Des ajouts sur l’histoire des mots français de la francophonie, en Belgique, en Suisse, au Québec, mais aussi des mots du Maghreb, d’Afrique, des Antilles, et d’autres lieux encore.

Une table des matières pour accéder aux différentes parties de l’ouvrage. La recherche d’un mot facilitée par des index alphabétiques. Une mise en pages écran d’une grande lisibilité, le réglage de la taille des caractères. Toutes les annexes : préface, bibliographie, chronologie, glossaire des langues.

Alain REY, Dictionnaire amoureux des dictionnaires, Plon, 2011 [Texte en ligne].

Dictionnaire : Ce mot correspond au type même du concept faussement simple : la frontière entre dictionnaire et glossaire, vocabulaire ou encyclopédie alphabétique est loin d’être nette. De surcroît, il existe quantités de « dictionnaires » fictifs, par exemple celui des idées reçues de Flaubert, le dictionnaire philosophique de Voltaire, le dictionnaire du diable d’Ambrose Bierce, pour ne citer que trois parmi une multitude.

Il y eut un temps pour les dictionnaires des choses et un autre pour celui des mots, sans oublier celui des descriptions encyclopédiques. En France, grâce à Furetière, on va s’intéresser parfois de manière critique, à la vérité des idées et des choses.
Le discours tenu n’est pas seulement l’exclusivité de quelques polygraphes érudits mais celui de vrais savants comme d’Alembert ou bien encore Turgot.

Le XIXe siècle voit le divorce entre cette tendance encyclopédique et biographique et une démarche plus littéraire, c’est l’avènement de l’infatigable Pierre Larousse et aussi une nouvelle tendance philologique empruntée d’ailleurs à l’Allemagne, incarnée par l’étonnant Emile Littré.

Le XXe siècle empruntera à l’un et à l’autre le meilleur de leur démarche tradition, citations et modernité, faisant bon ménage en élaborant le fameux Robert.

Alain REY, Frédéric DUVAL, Gilles SIOUFFI, Mille ans de langue française, histoire d’une passion (2 tomes), Perrin, 2011 [Texte en ligne].

Cet ouvrage dirigé par Alain Rey a pour ambition de montrer les origines et les usages du français tel qu’il est parlé et écrit en France, mais aussi à travers le monde. Ce volume dévoile le long parcours qui va des premières langues parlées, gaulois et latin, jusqu’à la constitution d’un français  » moderne  » apte à tout exprimer et bientôt destiné à traverser les océans. Les partis pris sont ici nettement affirmés. L’accent est mis sur les interactions du français avec les dialectes et les langues régionales qui ont, avec lui, traversé les bouleversements de l’histoire. Ce n’est pas « un » français uniforme et intangible dont est dessiné le visage, mais de « multiples » français en perpétuelle articulation avec la dynamique de la parole forgeant une langue à la richesse foisonnante.

Ce second volume offre un parcours long de trois cents ans en s’ouvrant sur le début du XVllle siècle, première époque du français « moderne ».
Dès lors, la langue ne cesse plus de se diversifier, accompagnant les changements démographiques, politiques, culturels, sociaux des territoires où elle est parlée.
Le français rayonne au-delà de ses frontières d’origine et s’impose, à l’instar des autres langues de la colonisation, à des peuples très éloignés de lui, engendrant ainsi de nouvelles cultures, et parfois de nouveaux parlers.
Au même moment, sur les territoires européens, l’explosion démographique, l’accès à l’éducation, les migrations, la diversification des médias ont influé à leur tour sur la physionomie du français pour créer sans cesse de nouvelles variétés, entre lesquelles chacun navigue, jusqu’à l’incroyable diversité d’aujourd’hui.
Loin de toutes considérations exagérément techniques, ces « nouveaux destins » sont résolument ouverts sur le monde et animés tout au long du désir de montrer notre langue dans ses réalités les plus créatives.

Alain REY, Dictionnaire amoureux du diable, Plon, 2013 [Texte en ligne].

Après plusieurs millénaires d’esprits malfaisants, de démons tourmenteurs, le christianisme a inventé le Diable, héritier du Serpent et des Satans de la Bible.

Le diable a droit à notre reconnaissance, car il prend à sa charge le Mal dans la vie et dans l’Histoire, qui est l’œuvre de la diabolique espèce humaine. Entre superstition, religion et réalité, il joue tous les rôles : bourreau, victime, fantasme, tentation, péché, plaisir, malheur.

On le décrit, on l’évoque, on le représente, on le fait parler et chanter. Écrivains, poètes, peintres, musiciens, si l’on doute de lui, le font exister. Avec Dieu pour complice, l’Enfer pour royaume, il se manifeste dans la vie, dans l’Histoire, dans la culture. Aujourd’hui, on le combat, on l’exorcise ou on le célèbre.

Lire aussi :
Index Langues, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

Israël, l’obsession du territoire


Bibliographie histoire

 

Lorsqu’on évoque le conflit israélo-palestinien, les images qui viennent à l’esprit sont toujours violentes : guerres, attentats terroristes, tirs de roquettes, maisons détruites, victimes civiles… Parce qu’elles sont omniprésentes, ces violences cachent en fait une autre dimension de la réalité géopolitique régionale : le rôle joué par les politiques israéliennes d’aménagement du territoire.
Un rôle qui ne se limite pas à la construction du Mur de séparation et de nouvelles colonies de peuplement, qui n’en sont que les parties les plus visibles et les plus médiatisées. Et qui est largement sous-estimé par la plupart des analyses, alors que la question du contrôle du territoire est de manière évidente l’enjeu principal du conflit, et ce avant même la création de l’État d’Israël.

Cet ouvrage analyse le rôle central que joue « l’obsession territoriale » d’Israël dans la construction de l’État-nation, dans l’exclusion spatiale entre Juifs, Arabes israéliens et Palestiniens et dans le façonnement des identités.

Julieta FUENTES-CARRERA, Philippe SUBRA, Israël, l’obsession du territoire – Aménagement et géopolitique en Israël et en Cisjordanie (1905-2018), Armand Colin, 2018 [Extrait en ligne].

Comptes rendus :
Conseil québécois d’Études géopolitiques.
Les Cafés Géo.

Lire aussi :
Julieta FUENTES-CARRERA, CentroGeo, Ciudad de México.
Julieta FUENTES-CARRERA, Politiques israéliennes d’aménagement du territoire et nation genèse : quelle lecture géopolitique de la région allant de la Méditerranée au Jourdain ?, Thèse de doctorat en Géopolitique, 2013.
Contrairement à l’affirmation de l’éditeur ce thème a déjà fait l’objet de publications :

Alain DIECKHOFF , Les espaces d’Israël – Essai sur la stratégie territoriale d’Israël, Fondation pour les études de défense nationale, 1987.
Franck DEBIÉ et Sylvie FOUET , La paix en miettes – Israël et Palestine (1993-2000), PUF, 2001.

Dossier documentaire Palestine/Israël, Monde en Question.
Dossier documentaire Palestine/Israël – Mur de l’Aparteid, Monde en Question.