Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

e = mc2


 

En septembre 1905, Albert Einstein publia un article connu surtout pour la formule e = mc2, qui exprime l’équivalence entre la masse et l’énergie. Un siècle plus tard, le fait que l’énergie puisse se transformer en matière et la matière en énergie pose encore problème à de nombreux scientifiques.

Cela tient au mode de pensée occidentale, un amalgame de la philosophie platonicienne et des religions judéo-chrétiennes, qui est obsédée par le mythe de l’origine et donc de la création. Pourtant Héraclite (510-450 environ), dont il ne reste que des fragments de son œuvre, fut un des rares philosophes à penser la transformation dialectique de la matière :

τὸ ϊντίξουν ςυμφέρον καὶ ἐκ τῶν διαφερόντων καλλίςτην ἁρμονίαν καὶ πάντα κατ ̓ ἔριν γίνεςθαι
Ce qui est contraire est utile ; ce qui lutte forme la plus belle harmonie ; tout se fait par discorde.
Fragment 8

συνάψιες ὅλα καὶ οὐχ ὅλα, συμφερόμενον διαφερόμενον, συνᾷδον διᾷδον, καὶ ἐκ πάντων ἓν καὶ ἐξ ἑνὸς πάντα
Les couples sont des choses entières et des choses non entières, ce qui est réuni et ce qui est désuni, l’harmonieux et le discordant. L’un est composé de toutes choses, et toutes choses sortent de l’un.
Fragment 10

Il faudra attendre le XIXe siècle pour que Karl Marx (1818-1883) et Friedrich Nietzsche (1844-1900) renouent avec Héraclite, en critiquant les dogmes de la pensée occidentale. Bien qu’ils ignoraient la pensée chinoise, ils ont reformulé la logique qui « évacue toute mise en scène dramatique de la création » (François JULLIEN, Procès ou Création – Une introduction à la pensée des lettrés chinois, Seuil, 1989 réédition Points Seuil, 1996).

Aujourd’hui, Stephen Hawking, un scientifique-client des médias dominants, oscille entre thèse créationniste et non-créationniste car il reste fondamentalement attaché à la théorie du Big Bang proposée par le chanoine catholique Georges Lemaître en 1927. La série télévisée, consacrée à L’univers de Stephen Hawking, retrace les découvertes essentielles de la physique, mais utilise à tort et à travers un vocabulaire théologique :

[…] ce moment marque le début, la naissance de l’univers. Tout ce que nous voyons autour de nous […] trouve sa genèse dans ce moment. On peut l’appeler Big Bang, mais aussi le moment de la création.
L’univers de Stephen Hawking 1 – Voir pour croire (47’15 »)

Ces images montrent les chocs entre d’innombrables particules de matière et anti-matière, Dans les détails, se cache la réponse de la création de la matière à partir de la seule énergie du Big Bang.
L’univers de Stephen Hawking 3 – Alchimie cosmique (42’37 »)

Or, la formule d’Albert Einstein n’implique pas une création, mais une transformation entre énergie et matière à un moment donné qu’on appelle communément Big Bang. Ce détail est fondamental car il sépare la croyance de la science.

Stephen Hawking, en fin connaisseur du marketing éditorial, a publié The Grand Design qui contredit sa thèse antérieure car « si Dieu fait vendre, une polémique sur Dieu fait vendre plus encore ».

03/01/2013
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Héraclite, Fragments, traduction Grec – Français – Anglais.
• Hawking versus Dieu, Libération.
Serge LEFORT, L’Origine du Monde, Chine en Question.

3 réponses à “e = mc2

  1. Christophe Vieren 04/01/2013 à 10:45

    Très pertinent ce recadrage. Hélas la « religion  » a encore de beau jour devant elle.
    Comment trouver pour l’humanité une « religion », une spiritualité devrai-je dire ne l’enfermant pas dans les dogmes religieux. Cela pour permettre de donner une 3e voie optimiste à celle suggéré par malraux : « le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas ». H. Reeves le paraphrasant a, lui, suggéré  » « le XXIe siècle sera écologique ou ne sera pas ». Mais l’Humanité peut-elle se satisfaire d’être « écologique » ?

  2. courouve 04/01/2013 à 13:21

    La véritable formule d’Einstein est E = mc²/(rac(1 – v²/c²)). E = mc² n’en est qu’un cas particulier, l’énergie associée à une masse m dans un repère où sa vitesse v est nulle.

  3. Helun 18/07/2013 à 22:07

    La célèbre formule était bien sûr contenue implicitement dans le célèbre article de 1905 (« Sur l’électrodynamique des corps en mouvement ») – l’un des trois articles publiés par Einstein cette même année. Mais elle n’est apparue sous sa forme e=mc2 qu’en 1907. Je ne sais pas si cela pose encore problème à de nombreux scientifiques, pour reprendre les termes de l’article.
    Cette théorie a suscité des résistances énormes:
    – science allemande, a-t-on dit en France…
    – science juive, a-t-on dit en Allemagne…
    – science bourgeoise, a-t-on dit en URSS…
    – science étrangère, a-t-on dit en Chine…
    Il y a une différence entre l’approche philosophique d’Héraclite et l’approche physicomathématique d’Einstein pour concilier le principe de relativité et les équations de Maxwell. Les raisonnements d’Einstein sur la notion de simultanéité en ont choqué plus d’un à l’époque.
    Curieusement, la théorie de la relativité (restreinte, celle de 1905) n’a été récompensée par aucun prix Nobel. Einstein a eu le prix Nobel pour une autre article qui fonde la théorie quantique par l’hypothèse du photon, ce qui a permis d’expliquer le phénomène photoélectrique. Alors que la théorie de la relativité est un développement de la mécanique newtonienne pour la rendre compatible avec les équations de Maxwell, la mécanique quantique bouleverse beaucoup plus notre vision de l’Univers; Einstein, dans le fond, n’a jamais été d’accord avec les conséquences de cette mécanique quantique qu’il avait contribué à créer.
    La théorie de la relativité restreinte n’a rien à voir avec le problème d’une expansion de l’Univers. C’est la théorie de la relativité générale qui peut par ses équations conduire à des modèles d’Univers stables, en expansion ou en effondrement (« big crunch »). Pour un scientifique sérieux, tout cela n’a rien à voir avec la religion. La nature est comme elle est et se fiche pas mal de ce qu’en pense un primate avec un assez gros encéphale sur une toute petite planète qui tourne autour d’une toute petite étoile au milieu d’une toute petite etc…

    Assez d’accord sur les commentaires concernant Hawking. Dieu fait vendre. Il parait même d’après les Bogdanoff qu’on l’aurait photographié….

Commentaire pour cet article sinon utilisez le Forum

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :