Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 28/09/2010

Misère de la philosophie


La publication d’un rapport, resté confidentiel, de l’Inspection générale dresse le portrait d’une discipline aux abois [1].

Sous une avalanche de formules flatteuses, (« cet enseignement n’aura jamais été de meilleure qualité »), le rapport dresse le portrait terrible d’une discipline qui est en échec et en passe d’être reléguée. « L’enseignement philosophique se trouve ainsi à la croisée des chemins. Vraisemblablement il se perdra si, en son attachement à une imago de lui-même, il refuse de changer sa manière d’être, c’est-à-dire sa manière d’enseigner » conclue Jean-Louis Poirier.

L’Inspection établit que la notation au bac est sans rapport avec les efforts des élèves. « L’examen de la distribution des notes montre qu’une proportion excessive de candidats continue à se situer au dessous de la moyenne, par quoi il est clair que la philosophie, dont l’histogramme accuse un décalage sensible avec celui des autres disciplines, fonctionne à la façon d’une discipline-couperet : elle ne contribue guère à recevoir beaucoup de candidats, mais elle en fait refuser un nombre considérable… Au bout du compte la philosophie contribue à l’effondrement de la filière L. »

JL Poirier ouvre en conclusion des perspectives d’avenir. L’enseignement de la philo « a aujourd’hui, maintenant que la plus grande partie des jeunes doit accéder au lycée, à relever le défi d’un tel élargissement, et il en est tout-à-fait capable. Quelles que soient les difficultés qui en ont résulté, l’extension aux séries technologiques, dans les années 80, allait dans ce sens, et c’est pour quoi il faut s’attacher plus que jamais à venir à bout des difficultés qui affectent l’enseignement de la philosophie dans cette voie. C’est pour les mêmes raisons, également, qu’il faut sans doute réussir aujourd’hui l’entrée en 1ère ».

Ce sont ces perspectives qui rapprochent l’Acireph de ce rapport. Pour l’Acireph, ce dernier « pratique le principe de double écriture, à vrai dire un art où excelle l’Inspection… » D’un coté il tient des propos suffisamment rassurants pour les acteurs, de l’autre il en pointe des difficultés. Pour l’Acireph, ce rapport « devrait obliger toutes les parties concernées à se prononcer sur le constat » [2].

Lire aussi :
• Transmettre, Terrain n°55, Septembre 2010.
Que ce soit en Europe ou dans des sociétés plus lointaines, les discours «de crise» sur la disparition des sociétés, des valeurs, des identités, des racines ou des langues abondent aujourd’hui, poussant les ethnologues à développer leurs analyses de la notion de transmission et d’apprentissage (qu’il s’agisse de pratiques, de représentations ou d’émotions). Et, ce faisant, à penser les mécanismes complexes qui lient les individus et rendent possible la perpétuation du culturel.
• Revues de Philosophie
– Portail, Cairn
– Portail, Ent’revues (sélectionner thème : philosophie)
– Portail, Érudit
– Portail, Persée
– Agone – Sciences sociales, Philosophie & Politique, Revues.org
– Astérion – Philosophie, histoire des idées, pensée politique, Revues.org
– Le Portique – Revue de philosophie et de sciences humaines, Revues.org
• MARX Karl, Misère de la philosophie, Archive Internet des MarxistesUQACWikisource, 1847.


[1] Lʼétat de lʼenseignement de la philosophie en 2007-2008 – Rapport à Monsieur le Ministre de lʼÉducation nationale, Groupe de philosophie, Septembre 2008.
[2] Lire :
• L’Acireph veut faire évoluer l’enseignement de la philosophie, Café pédagogique.
• Bulletin de l’Acireph.
• L’enseignement de la philosophie en baccalauréat professionnel – Évaluation du dispositif mis en oeuvre dans l’académie de Reims, Ministère de l’Éducation nationale.