Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 11/01/2010

Tournant de la rigueur


S’il est toujours vain de commenter un événement fabriqué pour les médias dominants comme cette campagne marketing destinée à vendre le dernier livre de Lionel Jospin, il est par contre utile de profiter de l’occasion pour remettre en perspective l’échec des partis de gauche depuis 27 ans…

Le « tournant de la rigueur », discuté en coulisse courant 1982 et annoncé publiquement en mars 1983, fut soutenu sans états d’âme par le Parti socialiste et le Parti communiste.
Ni les quatre ministres communistes (Charles Fiterman, Anicet Le Pors, Jack Ralite, Marcel Rigout) ni le PCF ne protestèrent. Le PS, dirigé par Lionel Jospin, devint le relais discipliné des décisions gouvernementales vers l’opinion.
Seul Jean-Pierre Chevènement ouvrit sa gueule à la Convention Nationale du PS le 29 mai 1983 avant de dériver vers la nationalisme.

Par cette décision, qui intervint quelques jours après la défaite électorale aux élections municipales des 6 et 13 mars 1983, le Parti socialiste et le Parti communiste abandonnèrent du jour au lendemain leurs promesses électorales de «changer la vie» pour se convertir au néolibéralisme.
Le « tournant de la rigueur » de 1983 entraîna logiquement les défaites de 2002, de 2007… de 2012.

Pour comprendre ce tournant historique qui n’est pas clôt, je vous invite à consulter le dossier documentaire Tournant de la rigueur et à l’enrichir en postant des liens vers d’autres documents.

Serge LEFORT
Citoyen du Monde exilé au Mexique