Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 07/06/2009

Monde musulman


Après avoir écrit le précédent article, j’ai fait une recherche sur l’occurrence monde arabo-musulman et j’ai été surpris de constater que cette expression était le lieu commun des médias français non seulement pro-israéliens, mais aussi pro-palestiniens et encore des médias francophones du Maghreb [1]. C’est dire combien le langage des médias dominants pervertie tout le monde ou presque…

Dans le discours que Barack Obama a prononcé le 4 juin à l’université du Caire, l’occurrence « monde musulman » est utilisée 1 fois et dans un contexte historique :

Depuis plus de mille ans, Al-Azhar est un haut lieu de transmission du savoir dans le monde musulman et, depuis plus d’un siècle, l’université du Caire est une source de progrès pour l’Égypte.

Alors que Barack Obama s’est adressé aux musulmans du monde entier les médias traduisent au monde musulman comme si les deux termes étaient équivalents [2].

Du VIIe au XVe siècle, le monde musulman est une réalité historique qui résulte des conquêtes arabes au Moyen-Orient, en Asie centrale, au Maghreb et en Espagne. L’âge d’or de la civilisation musulmane dure deux siècles (VIIIe et IXe).

Au XXe siècle, les mouvements nationalistes arabes ont tenté de construire une arabité, unité arabe fondée sur un héritage culturel, en mettant au pas les mouvements sociaux mais sans réussir à s’affranchir du poids de la religion.

Aujourd’hui, le monde musulman – la communauté musulmane (oumma) – est une construction religieuse plus fantasmatique que réelle. Les clivages, dus aux hétérodoxies (sunnisme, chiisme, wahhabisme, soufisme, etc. [3]), aux rivalités ethniques, sociales et politiques sont des facteurs de division incontournables.

Parler du monde musulman revient donc à donner crédit aux mouvements politico-religieux panislamiques qui revendiquent l’unité de toutes les communautés musulmanes dans le monde.

Serge LEFORT
07/06/2009


[1] Revue de presse :
• Les musulmans ne doivent pas oublier ce qui reste à faire pour que le monde arabo-musulman ne prête pas le flanc et tienne sa vraie et digne place dans le […]
Bellaciao
• […] américain prononcé jeudi au Caire le qualifiant d' »équilibré, de respectable et de fondateur d’une relation positive » avec le monde arabo-musulman […]
El Moudjahid
• A côté de l’Arabie Saoudite, l’autre allié de Washington dans le monde arabo-musulman est l’Egypte. Ce pays à la charnière de l’Afrique et de l’Orient […]
Walf Fadjri
• […] la poursuite de la colonisation israélienne « viole les accords passés et nuit aux efforts de paix », lors d’un discours adressé au monde arabo-musulman […]
El Moudjahid
• […] sur la politique des Etats-Unis à l’égard du monde arabo-musulman, assurant que l’Islam faisait partie intégrante de la civilisation des Etats-Unis […]
Palestine Solidarité
• […] premier pays à avoir reconnu l’indépendance des Etats Unis, a déclaré le Président Obama dans son premier discours à l’adresse du monde arabo-musulman […]
Le Matin.ma
• […] a lancé à l’université du Caire le Président américain, Barack Obama, dans un discours tant attendu par le monde arabo-musulman […]
Le Matin.ma
• Comme l’explique Ahmed Ben Bella, cette centralité de la Palestine est encore plus importante dans le monde arabo-musulman dominé par l’impérialisme […]
ISM
• Qu’en est-il pour ceux du monde arabo-musulman ? En choisissant l’Egypte pour y donner son premier discours au monde musulman, le président américain ne […]
AFPS
[2] Revue de presse :
• Mais ce n’était pas le cas de l’opinion publique, et pas uniquement celle du monde musulman, qui s’est mobilisée dans les rues des capitales occidentales […]
AFPS
• […] de M. Obama à l’adresse du monde musulman, Mme Clinton a assuré que le président américain savait répondre à « l’appel de trois heures du matin » […]
Le Figaro
• Ce n’est pas avec lui que la cause des femmes évoluera dans le monde musulman […]
Le Point
• Mais il ne suffit pas de savoir si le discours va changer les choses mais plutôt quel écho il va avoir dans le monde musulman» Pour Hind Koury les premières […]
Le Parisien
• […] d’avoir le drame palestinien, en particulier sur le monde musulman, mais pas seulement, il ya un juste milieu, c’est-à-dire un minimum non déformant […]
ISM
• Lors d’un discours à destination du monde musulman prononcé au Caire jeudi, le président américain a expliqué que le réglement du conflit entre Israéliens et […]
Le Monde
• Concernant le discours du président américain Barack Obama prononcé jeudi au Caire à l’adresse du monde musulman, le prince Saoud Al Fayçal a dit attendre […]
AFPS
• […] le grand discours de Barack Obama adressé au monde musulman était un tissu de « slogans trompeurs » qui ne changeait rien aux relations entre les Etats-Unis et les musulmans […]
leJDD.fr
• […] Américain au Caire, destiné au monde Islamique, dans lequel il a appelé à ouvrir une nouvelle page entre les Etats-Unis d’Amérique et le monde musulman […]
El-annabi
• L’objectif était que le discours du Caire à l’intention du monde musulman obtienne le même retentissement que le fameux discours de John Kennedy prononcé à […]
Dernières Nouvelles d’Alsace
• C’est sans l’ombre d’un doute, un tournant, un discours fondateur pour la relance de la relation entre le monde musulman et l’Occident, confrontés à des […]
Bellaciao
• Dans son discours au monde musulman, tenu jeudi 4 juin au Caire, le président des Etats-Unis s’est volontiers référé aux textes saints, louant sans réserve […]
Le Monde
• Il faudra patienter avant de savoir si le monde musulman a vraiment le désir et la capacité de s’insérer dans un partenariat d’intérêts […]
Courrier international
[3] Contrairement à la religion catholique, l’islam, du moins le sunnisme (environ 80% des musulmans), ne possède ni clergé – l’imam n’est pas un prêtre au sens strict mais un membre de la communauté musulmane qui conduit la prière – ni autorité suprême comme le pape.